Haut
Bas

Partagez|

[Mission] Delta Force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: [Mission] Delta Force Mer 10 Aoû 2011 - 20:21
OPB

  • Lentement, le décor commença à se dessiner. Lentement, la télé juste en face apparaissait avec à ses côtés à quelques centimètres un miroir qui renvoyait l’image d’un homme qui tentait désespérément de se tirer de l’emprise terrifiante de Morphée. Tandis que toujours torturés entre le monde lumière et le sommeil protecteur, Dean tentait du mieux qu’il pouvait de compléter l’ouverture si hasardeuse de ses yeux qui semblaient ne vouloir pour rien au monde se séparer de cette douce quiétude que leur offrait le noir d’une paire de paupières closes. Simplement, le jeune garçon se redressa sur son lit cependant, il ne voyait toujours pas clairement. Attendant que sa situation devienne plus claire, il jeta un rapide coup d’œil aux alentours. Toujours sur sa droite son bureau en verre sur lequel était posé un ordinateur qui au demeurant semblait avoir été allumé toute la nuit. Avec hésitation, Dean commença à se rappeler de la raison pour laquelle la diode bleu de son unité centrale, hier soir avant de se coucher, il avait lancé le téléchargement du dernier album de LMFAO, un groupe de musique qui devenait de plus en plus populaire ces derniers temps avec la sortie de leur tube « party rock anthem », chanson que le jeune homme avait déjà écouté un nombre incalculable de fois et qu’il connaissait dorénavant tout à fait par cœur. Tandis que ses paupières supérieures semblaient continuer une véritable ascension du mont Olympe, il alluma son écran sans pour autant sortir de son cocon de couette qu’il avait mit tant de temps à façonner la veille. Lorsque son bureau apparu, il remarqua que son téléchargement était terminé, n’ayant aucune raison de laisser son installation allumée plus longtemps, il éteignît le tout avant de s’extraire avec une extrême difficulté de son lit vorace qui ne semblait pas vouloir le moins du monde laisser le jeune homme partir. Une fois libre de cette emprise infernal, il se déplaça avec prudence hors de son lit, duquel il se leva d’un coup pour asséner à son état de somnolence un coup fatal avant de percuter avec son pied droit un objet qu’il n’eu pas le temps d’identifier avant de tomber face la première sur le sol. Du haut de ses 1m88, la chute avait été rude et cela se sentait, le jeune homme qui de bon matin avait eu tant de mal à se lever, avait, en plus d’une fatigue très prononcée, un mal de tête qui venait tout juste de faire son apparition. Comme désireux de savoir qui allait subir sa vengeance, il ne tourna que la tête en restant au sol afin de voir le responsable de cette douleur. Son pied encore posé dessus, son équipement de football américain poussé contre le mur la veille dans l’espoir que ce dernier ne gêne pas trop, n’avait vraiment eu l’effet escompté. D’un geste violent, Dean repoussa du pied le plastron de plastique ainsi que le casque sur lequel il frappa la grille de son orteil. En moins de cinq minutes, il avait gagné un mal de tête lancinent et une douleur aigu à un orteil du pied gauche. Autrement dit, la journée commençait très bien. Celui qui a un jour dit que se lever du pied gauche était mauvais signe, ne savait sûrement pas que cela n’était pas juste mauvais signe, mais également affreusement douloureux. Fort de son expérience matinal, il se releva tant bien que mal, tombant nez à nez avec la porte de sa chambre dont il actionna la poignée avant d’avoir vu sur le couloir qui lorsqu’il était éclairé n’avait rien de spécial mais, lorsque le jeune homme n’avait pas le cœur à allumer les lumière, pouvait devenir très vite inquiétant. A chaque pas qu’il faisait dans ce long vestibule, les cadres photo qui parcouraient les murs semblaient tous abriter de véritable entité démoniaques à la vue de Dean chaque personnage présent sur tel ou tel photo donnait l’impression qu’il observait le seul habitant de la maison pour encore quelques semaines. Une fois la porte qui fermait l’autre extrémité du couloir à porté de sa main, Dean en attrapa la poignée d’aluminium qu’il poussa vers le bas avant de pousser à son tour la porte en bois clair contre le mur.


  • En une fraction de seconde, la lumière aveuglante du salon imbibât la rétine du jeune homme qui se cacha les yeux en hurlant des insultes à l’astre ardent qui n’y pouvait bien entendu absolument rien, cependant, cela défoulait Dean et comme personne n’était présent pour lui rappeler la stupidité de sa réaction, cela l’importait peu. Le temps que la lumière devienne plus supportable le corps du jeune avançait en direction de la cuisine, semblable à un spectre continuant de se cacher à moitié les yeux, il avançait au ralentit cherchant du bout des doigts le réfrigérateur. Qu’il finit par trouver puis ouvrir au bout d’une minute de recherche intensive. Plongeant la main dans un univers évoluant à environ 5 degrés, du quel il retira une canette de soda avant de refermer le caisson à froid pour se diriger vers le plan de travail sur lequel se trouvait une boite à pizza, abritant en son sein trois parts d’une pizza champignon, boulette de bœuf et jambon. Il ouvrit le couvercle en carton imbibé de gras et en retire deux parts qu’il empila sur un torchon avant d’aller s’asseoir dans le canapé posé en face de la télé. Alors que la télé commençait à s’allumer, Dean entama une des deux parts en avalant au passage une gorgé de son breuvage. Tandis qu’il mangeait et buvait, il se mit à se remémorer sa nuit passée dans le Royaume des Deux Déesses à Dreamland à monter la Garde. En effet depuis un petit moment maintenant, il avait rejoint les rangs de la Garde de ce Royaume, groupe rattaché à l’équipe Private Jokes. Néanmoins, il ne faisait pas juste partit de cette garde, il était un chef d’un des groupes formants cet ensemble. Chef du Tridents, il avait acquis une envergure nouvelle ainsi que de nouvelles responsabilités. Depuis sa rencontre avec un homme dénommé Ed Free, lui aussi voyageur mais également chef des Private Jokes, il faisait maintenant équipe avec un dénommé Silex Narcisso. Les deux membres de Tridents s’étaient rencontrés lors d’une quête qu’ils avaient tous les deux acceptés. Sans le savoir, les deux jeunes hommes s’étaient retrouvés à l’amorce de la bataille lorsqu’ils décidèrent de faire équipe ensemble afin de réussir à accomplir cette mission dans les plus brefs délai et de la manière la plus efficace possible. C’est à la suite de cette bataille que les deux nouveaux amis avaient été approchés par cet Ed Free qui leur avait alors proposé de former ensemble, tout du moins pour le moment un commando sous la tutelle des Privates Jokes, faisant, par la même occasion partit de la Garde du Royaume des Deux Déesses. Ce fut donc en tant que garde que Dean passa sa dernière nuit, en effet, deux nuits par semaine, chaque garde avait obligation d’assurer cette fonction, chose que notre héros avait remplie avec ferveur durant toute la nuit. Néanmoins, durant son épopé nocturne, Le Phénix n’avait pas été très stimulé, hormis un poivrot qui tentait d’agresser sexuellement une marchande qui tenait une échoppe d’objets magique sur la marché, il n’y avait rien eu à signaler.


  • Tandis que ses souvenirs de cette nuit passée finissaient d’affluer dans sa tête, le jeune homme termina sa dernière part de pizza qu’il agrémenta d’une ultime rasade de soda. Le trop plein de gaz accumulé en une seule fois eu l’effet tant connu et déjà mainte fois expérimenté par chacun. Lorsqu’il se releva, il ajusta son caleçon avant de se diriger de nouveau vers sa cuisine pour y déposer le réservoir en aluminium qu’il termina de vider de sa dernière goutte dans sa poubelle, accompagné du morceau de serviette qui n’avait plus son utilité dans la main droite du garçon. C’est le ventre plein de « bonnes » choses (oui, ce sont de bonnes choses !) que notre cher ami fit demi tour avant de se mettre en marche vers sa prochaine destination, la salle de bain.


  • A présent totalement réveiller, il marcha sans mal jusqu’à la pièce d’eau qui se trouvait derrière une porte du vestibule qu’il avait traversé plutôt. Il emprunta donc de nouveau ce même long couloir qui ne fut plus aussi long à traverser puisqu’il se stoppa pour tourner à droite d’un coup sec, il pénétra dans la pièce encore sombre jusqu’à l’illumination qu’offrit une simple pression sur un interrupteur en plastique. Lorsqu’il commença à se déshabiller, il remarqua, par le biais de la glace, qu’il avait une cicatrice sur le dos. Sa dernière conquête n’y était apparemment pas allée de main morte avec le dos de notre pauvre ami qui ne tarda pas plus sur cette balafre. Il se jeta d’une traite sous la douche. Durant les dix minutes qu’il passa sous le flot ininterrompu d’eau, il pensa à ce qu’il allait faire aujourd’hui. Il savait qu’il allait devoir aller voir une de ses nouvelles voisines avec laquelle il avait eu une aventure il y avait une semaine. Ensuite, il avait rendez-vous avec ses amis au Macdo au centre-ville, puis, en fin de journée, il allait sûrement rentrer chez lui et ne rien faire, ce soir, il n’avait pas envie d’organiser de soirée, il allait donc s’endormir plutôt que prévu et retourner à Dreamland , mais cette fois-ci pas pour monter la garde, il avait accomplie son cota pour cette semaine, il allait donc pouvoir faire ce que bon lui semblait.


  • Sa douche terminée, il se sécha en vitesse et retourna dans sa chambre s’habiller. Il ouvrit d’un coup sec son armoire, y plongea la main et en ressortit un t-shirt blanc à col V ainsi qu’un jean bleu marin assez clair pour ne pas jurer avec le blanc du t-shirt. Il enfila le tout rapidement, avant de retourner dans la salle de bain se brosser les dents, opération qu’il effectua avec parcimonie et attention. Suite à cette longue opération CLEAN UP, le jeune homme attrapa un paquet de cigarette, ses clés, son portable et sortit de chez lui.


  • Une fois dehors, il s’alluma une clope, rangea son briquet et marcha le long d’une grande dans laquelle il croisa trois voitures et une amie avant de retrouver Anaïs sa dernière conquête. Au bout de la rue, la superbe fille aux cheveux châtains l’attendait le sourire aux lèvres. Un sourire semblable à un rayon astral. Ce dernier voulait tout dire, elle comptait faire en sorte que cela marche entre Dean et elle et cela ce voyait. Face à elle, il n’eu rien à faire, il la regarda tendrement en lui souriant à son tour avant que cette dernière ne se rapproche de lui avant qu’il ne l’embrasse. Nouveau couple formé, Dean décida de l’emmener avec lui à l’endroit où il devait retrouver ses amis. Après quelques minutes de bus passé à se parler, le jeune homme et Anaïs descendirent du bus miteux dans lequel chaque siège avait eu le droit à un traitement tout particulier pour marcher en direction du fast food dans lequel le petit groupe s’était donné rendez-vous ce midi. Il était à peut prêt une heure et demie de l’après midi lorsqu’ils poussèrent les portes d’entrée du restaurant. Assis à une table sur la gauche de la marche de l’entrée, ses amis l’attendaient tous avant de passer commande. Il fallu bien à trente minute au groupe pour finir de commander la totalité de ce que chacun désirait manger.


Salut Dean, salut Anaïs. Vous allez bien ?

Moi sa va. Un peu crevé mais sa va.

Moi, au top.

Bon alors, on fait quoi ce soir ? Interrogea Sam.

J’en sais rien, mais moi, je n’ai pas envie de sortir, je suis mort, ce soir je dors. Par contre demain, j’organise encore une soirée, c’est sûr. Attendez demain, comme ça on est tous ensemble.

Raaaah t’es chiant, j’ai envie de bouger moi. S’exclama Camille.

Bon tant pis, dans ce cas, on se retrouve tous demain vers huit heure chez toi Dean ?

Ouai, on fait comme ça, j’ai encore assez de tout pour une soirée voir deux alors c’est bon.

Bon bah on fait comme ça.

  • Chacun leur tour, ils se levèrent, puis les uns derrières les autres, ils avancèrent en direction de la poubelle dans laquelle ils laissèrent tomber les déchets présents sur leur plateau. C’est l’estomac plein que le joyeux groupe sortit pour fumer une cigarette à l’entrée du restaurant. En moins d’une minute, six cigarettes se mirent à flamber. En vue de la période qui devenait de plus en plus fraîche pour le plus grand bonheur de Dean qui ne supportait pas le moins du monde la chaleur, la fumée dégagé par cet amas de tabac en court de désintégration, semblaient véritablement épaisse et blanche. C’est en fumant chacun sur leur cigarette qu’ils continuaient de parler de tout et de rien. De la simple conversation en passant par un débat qui semblait plus ou moins politique, jusqu’à la discution inutile sur ce qu’ils venaient de manger, il y avait de tout et de rien dans ce groupe et c’était justement ce qui faisait son charme aux yeux de Dean qui appréciait réellement cette ambiance. Une fois que la dernière cendre de la dernière cigarette se mit à virevolter dans les airs, semblant danser avec le vents, tournant, l’élevant, notre jeune héros annonça à voix haute qu’il allait rentrer chez lui en raccompagnant Anaïs au passage.


Ok, bon allé, a demain vous deux.

Salut !

Salut, à demain.

  • C’est en compagnie de sa petite amie que Dean Walter entama le chemin retour. De nouveau, il prit ce même bus miteux, de nouveau, il commença à entamer la longue traversée de cette rue interminable qui était censé le mener jusqu’à chez lui lorsque, il s’arrêta devant chez Anaïs qui l’embrassa et poussa la porte de chez elle avant de pénétrer à l’intérieur, laissant le charmant Dean seul dans la rue. ne sachant toujours ce en quoi allait consister son programme du soir, il sortit de sa poche de jean un paquet de cigarette qu’il amputa d’un de ses hommes avant de lui mettre le feu et de tirer une latte sur cette dernière. Lorsqu’il eu la totalité de la fumée, il se retourna et continua sa marche vers chez, quand soudain, sans qu’il s’y attende, il entendit derrière lui une voix féminine le l’appellent. Lentement, il se retourna et vit la femme qu’il venait de quitter quelques minutes plutôt marchant tranquillement vers lui un sac à la main.


Euhh, tu fais quoi ?

Je viens chez toi, tu as dis que tu n’avais rien à faire dans le bus, alors je viens passer la soirée avec toi.

Ah bon, j’ai pas mon mot à dire moi, peut-être que je voulais passer ma soirée tout seul qui sait ?

Oui … mais non. Je viens, un point c’est tout.

Ok, allez, let’s go alors.


  • C’est donc de nouveau accompagné de sa belle que Dean commença à marcher en direction de son chez lui. Sur le chemin du retour, bien que cette allée n’était pas si longue que ça, chaque fois qu’il l’empruntait, elle lui était semblable à une route sans qui se terminait uniquement après avoir perdu tout espoir d’un jour en voir le bout. Néanmoins, pour la première fois de sa vie, cette dernière fut selon lui d’une rapidité fulgurante. Peut-être que le fait d’être cette fois-ci accompagné plutôt que de passer son temps à regarder les arbres et les oiseaux s’envolant les uns après les autres, de branche en branche, lui avait permit de ne pas se rendre compte de la longueur de cette rue sans fin. C’est au bout de trois minutes que les deux jeunes gens atteignirent le seuil de la porte de la maison du jeune homme qui ne mit pas longtemps avant de sortir ses clés pour ouvrir une porte en aluminium lourde et épaisse qui permettait de passer d’un décor naturel à un décor architectural du plus bel effet. En effet c’est avec une inspiration très pop art que la quasi-totalité des tableaux qui jalonnais les différents murs du salon représentaient des personnalités avec des couleurs chatoyantes, fluo par endroits et mat à d’autres. L’un après l’autre, ils s’installèrent sur le canapé du salon. Anaïs parfaitement posé entre les bras de Dean, ils se mirent à regarder un film qui bien que très peu intéressant, était plutôt drôle. Après une heure dix d’un film navrant, les deux adolescents se fixèrent durant quelques secondes avant de commencer à s’embrasser tendrement. S’en suivit ce que tout le monde est capable d’imaginer, après, si Dean et Anaïs désirent garder un minimum d’intimité, il est de leur droit de l’exiger.


  • De nouveau, un décor se profila devant lui. De la même manière que plutôt ce matin, devant lui cette fois, une infinité de pièces de puzzle, chacune volant plus vite et plus aléatoirement q’une autre. Alors que son environnement continuait d’apparaître, Dean regarda tout de suite autour de lui si celui qui devait l’accompagner cette nuit était déjà arrivé. Il ne vit pour le moment personne. En effet, cette nuit, notre Bird Maker n’allait pas arpenter le monde onirique de Dreamland seul. Il avait reçu une mission de la part du chef des Private Jokes. Cette nuit, lui et Silex, un de ses lieutenants à Tridents allaient devoir arrêter un groupuscule terroriste qui avait mit la main sur un artefact puissant qu’il valait mieux leur ôter au plus vite. Encore seul dans le village Puzzle, Dean décida d’attendre sur place son ami, en compagnie de Chibi, son petit oiseau jaune qui ne parlait pas, mais qui aimait beaucoup s’amuser. C’est donc avec Chibi sur la tête que notre ami s’essaya en attendant la venue de son compagnon de mission.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mission] Delta Force Ven 12 Aoû 2011 - 1:19



Réveil à 13 heure. Très lent réveil de plusieurs minutes à contempler le plafond sous le rythme de Gorgeous. C’est fou ce que le plafond parait si distraillant quand on a un coup de barre comme le mien. Une araignée avait fait une toile sur le coin gauche, je ne crois pas que ça soit très important. J’ouvre la bouche et je sens une odeur perfide envahir mes narines. Les paroles de Kid Cudi viennent toutes seules à mes lèvres :

« - Ain't no question if I want it, I need it. I can feel it slowly drifting away from me. I'm on the edge, so why you playing? I'm saying. I will never ever let you live this down, down, down
Not for nothing I've forseen it, I dream it. I can feel it slowly dripping away from me. No more chances if you blow this, you bogus. I will never ever let you live this down, down, down... »

La suite dédiée à Kanye West parait plus dure à chanter. Pour cause je bouge juste la tête au rythme de la chanson. Si je peux me rendormir de suite, je le ferais. Mais en ce moment je dors trop longtemps, donc je suis trop « en forme » pour pouvoir me rendormir. Le truc c’est de trouver quelque chose pour m’épuiser le plus vite possible. Je trouverais durant la journée. Seulement vêtu de mon caleçon, je me lève. Je pense d’abord à ranger ma chambre en voyant l’état de cette dernière lorsque j’allume la lumière. La flemme, comme d’habitude. J’enfile vite fait un short et descend directement. Pas la peine de mettre un T-shirt je suis chez moi. Au menu ce midi, une soi-disant Omelettes faites par ma très cher sœur. Je ne mange même pas la moitié de ma part. Ce n’est pas parce que ce n’est pas bon mais parce que je n’ai pas envie de manger. Mais pas que je n’ai pas faim. Je crois, enfin je ne suis pas sûr que j’aie le blues de la vie réel ? C’est vrai que mon identité onirique a une vie beaucoup plus remplie et excitante. Bon et si j’allais au skate park ? J’enfile un T-shirt Carhartt et je redescends vers le garage. Ma fidèle monture m’attend là. Noir et rouge il fallait que je remplisse la pense de ce monstre. Oui, faut que je fasse le plein à ma moto. Heureusement pas besoin de faire des détours pour aller jusqu'à la pompe vu que mon père se procure des bidons pour éviter ces voyages inutiles. J’accroche la planche à mon sac, met le kick en place et donne un coup. Le vrombissement se fait entendre et effraie les oiseaux.
Le trajet s’effectue sans problème. Je suis tout seul, enfin seul avec les racailles qui squatent à côté pour fumer des substances douteuses. Ils ne gênent pas, ce sont des éléments de décors, c’est tout. Je commence par m’échauffer un peu. Quelques minutes plus tard Romain fait son arrivée. Il va falloir que je commence un dialogue rhétorique.

« - Salut ça va ? »

Pas besoin de vous dire que la suite du dialogue est aussi inintéressante qu’une toile d’araignée sur le côté gauche de mon plafond. Bref je reçois ensuite un sms. C’est un ami à moi surnommé Quequette par ce cher Romain. Il me demande si ça me dirai d’aller au skate park. Comme d’habitude je lui réponds positivement et il me demande de lui envoyer un message. A la fin de l’échauffement je lui envoie le message tant attendu. Tous mes muscles sont chauds. Il arrive dans sa voiture rouge, il avance en direction du parc tout en se recoiffant. On se dit bonjour et on commence un deuxième échaud. Je pars boire un coup à la fontaine et continue la même figures plusieurs fois pour l’assimiler complètement. Du skate quoi. Je rentre le soirs à 19 heure après une petite partie de xbox 360 chez un ami. Je suis épuisé, je mange un peu. Depuis que je suis redevenu libre à Dreamland mes repas sont très courts. J’ai d’ailleurs maigris. Je me douche et part dans ma chambre.
Je me remémore la nuit précédente. A oui je gardais le royaume des deux déesses. C’est une obligation pour tous les membres de la garde, le royaume doit être gardé deux fois par semaines. A oui je vous l’ai pas dit ça que je fais parti de ce groupe. En faite je fais équipe avec un gars, Dean. Je m’étais endormi pour rejoindre Xam, j’ai pensais à des oiseaux. A cause de ça je me suis bien retrouvé avec un invocateur de piafs, mais pas Xam. On avait reçut une mission de la part de Ed Free, un voyageur puissant. La mission a été réussie en très peu de temps. On nous a donc engagés en tant que Commando, nous sommes les Tridents. Ah et je me rappelle qu’on devait aussi accomplir une mission cette nuit. Enfin bref je verrai ça à Dreamland. Si je me rappelle bien c’est en rapport avec un artefact. Bon j’arrête je vais dormir, je suis à bout…

Réveil très brutal. Mes réflexes sont déjà sollicités dès la première seconde de mon arrivée au Village Puzzle. En effet j’étais apparut à l’endroit où une pièce de Puzzle avait décidé de se placer. J’aperçois déjà mon coéquipier. Il ne me voit pas il est de dos avec Chibi, son invocation à ses côtés. Je m’approche lentement et :

« - Bouh »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mission] Delta Force Dim 14 Aoû 2011 - 18:00
Comme c’est beau, j’adore vraiment cet endroit. C’est la première fois que je viens là en particulier, mais c’est pas mal. C’est calme non ? Tu ne trouves pas Chibi ? Aie …. Mais merde, c’est quoi cette connerie.

  • Alors que tout semblait si calme lorsque Dean avait prit la décision de s’asseoir pour attendre son ami, il ne s’était pas douté un seul instant que, ce Royaume dans lequel il se trouvait était aussi dangereux. Alors qu’il se détendait tranquillement en compagnie de Chibi, un poussin tout mignon qui ne parle pas mais qui s’avère être de bonne compagnie lorsque l’on se retrouve seul. Les deux amis qui étaient arrivés depuis bientôt environ 10 minutes n’avaient pas encore remarqué ce qui faisait la particularité de ce lieu. Bien qu’il était confortablement installé dans ce qui s’appelle le Village Puzzle, il n’avait pas prit le temps de s’interroger réellement sur ce qui ce cachait derrière ce nom, puisque, le fait que la totalité du paysage soit semblable à un immense puzzle, il n’avait pas cherché plus loin, se disant que le nom de ce denier venait très certainement de ce fait. Comme dis précédemment, c’est alors que le jeune homme et son poussin attendaient patiemment l’arrivé de son coéquipier Silex Narcisso, que le fringuant Dean qui ne s’y attendait vraiment pas, venait de se retrouver avec une énorme bosse à l’arrière du crâne. La cause de cette disgracieuse excroissance sur un crâne sans aucune imperfection, une pièce de puzzle qui composait le décors venait de se détacher et de foncer droit sur l’arrière de la boite crânienne de notre ami qui ne l’avait pas vu venir le moins du monde. La douleur l’avait forcé à se retourner et c’est alors qu’il put voir une seconde pièce fondre droit sur lui à toute vitesse qu’il eu le temps d’esquiver de justesse, enfin cela lui avait tout de même coûté un bouton de sa chemise qui avait été emporté par cette pièce maléfique. Tandis que la peine de cette perte d’un bouton de sa si précieuse chemise commençait lentement à redescendre, une idée lui vînt, s’imaginer avec une tenue plus adapter à ce monde lors de ses prochains voyages. Enfin, là n’était pas la question réelle à ce poser dans un tel moment, il fallait plutôt savoir comment réussir à survivre le temps de l’arrivée de son compagnon.


  • Décidé à ne pas quitter ce merveilleux monde de suite, il se leva, se retourna et cherchant de tous les côtés la prochaine pièce qui tenterait de s’en prendre a lui. Cependant, il était limité par son champs de vision de lui permettait de voir les pièces arriver qu’à une distance plutôt réduite, car en moins d’une dizaine de minutes un épais brouillard s’était levé sur la totalité du Village Puzzle, en espérant que ce dernier ne resterait pas tout le long de la mission que Tridents avait à accomplir. Sa vision n’étant donc pas optimal pour réussir à se sortir d’un tel bourbier. D’un geste souple et fluide, il forma un cercle avec ses deux avant-bras et dis à haute voie :


Par le pacte qui nous lie, je t’appelle à moi Midnight !

  • A la suite de cette « incantation », une boule liquide grise se forma dans ce cercle et se mit à se déformer, peu à peu, une forme se dessina et en un rien de temps, un hibou d’environ 50 centimètres de haut qui fixait Dean de ses deux énormes yeux jaunes.


Yep, sa gaz ? Alors, pourquoi tu me fais venir, j’allais dormir et tu m’appelles, tu n’es pas chiant comme garçon.

Merci, ça fait toujours plaisir de parler avec toi. J’ai besoin de tes yeux, je vois rien dans ce brouillard et je peux me faire aplatir d’une seconde à l’autre, j’aurais besoin d’un meilleur champ de vision.

Aucun problème, ouvre grand l’œil droit.


  • Le hibou retourna à l’état de boule grise d’environ 5 centimètres de diamètre et fonce droit vers l’œil de Dean. Dans sa course, la forme liquide se profila jusqu’à ressembler à une aiguille qui pénétra la rétine du jeune homme qui lâcha un gémissement de souffrance et se courba de douleur. A chaque fois qu’il se retrouvait dans cette situation, il ne pouvait retenir un fin gémissement et par la même occasion, un grincement de dents. Cependant, bien que douloureux, cela devenait très pratique ensuite. Une fois la douleur dissipée, il se redressa et alors qu’il ne bougeait pas, la couleur de ses yeux se mit à changer. Leur teinte déjà jaune foncée de base se mit à luire d’un éclat totalement nouveau, la couleur devînt bien plus vive et en un rien de temps, chacun de ses yeux prit une teinte jaune tout à fait identique à celle des yeux de son hibou. Mit à part cet attrait physique nouveau, cette «fusion oculaire » n’était pas juste réaliser pour modifier la teinte des yeux du jeune homme, mais également pour lui permettre d’accroître sa vision dans le cas de cette « fusion ». Chose qui allait lui être bien utile dans sa situation actuelle, voir beaucoup plus loin allait lui permettre de prévoir avec plus d’avance la venue des différentes pièces de puzzle qui pourraient lui foncer dessus.


Bah voilà, ça recommence.


  • En un instant, il vit à deux cents mètres une pièces se détacher du sol, tourner sur elle-même en fonçant droit et à toute vitesse en direction de notre hibou, du fait de sa vision accrue, il put sans problème éviter plusieurs séries de morceaux de décors volants, tournant, fondant, encore et toujours dans sa direction. Durant près d’une demi-heure, il esquiva moult assauts (désolé pour ce terme, je sais très bien que les droits de l’Homme ont banni ce mot de notre vocabulaire depuis 100 avant J.C. mais bon, je suis un Gansta xD) qui devenaient de plus en plus dangereux puisque bien plus rapides au fur et à mesure, comme si les pièces s’énervaient petit à petit contre Dean qui ne les laissaient pas le toucher. Il était clair que si le Hibou n’avait pas ces yeux, il n’aurait pas été capable de tenir le coup aussi longtemps face à ces assauts répétés. Néanmoins, chose étrange, les attaques cessèrent immédiatement après une dernière salve. Ne comprenant pas le moins du monde le pourquoi du comment, Dean pensa que cela était une bonne chose et qu’il allait pouvoir tranquillement, de nouveau, attendre Silex sans rien faire. C’est donc, toujours avec Chibi à ses côtés et Midnight dans l’œil droit afin de parer à toute éventualité d’une reprise des hostilités, que notre héros reprit sa position en tailleur et attendu de nouveau l’arrivée de son ami qui n’allait très certainement pas tarder à arriver, pourvu qu’il puisse se reposer un peu avant le début de la mission. Tandis qu’il continuait d’attendre, il se mit à parler à Chibi qui, ne pouvant pas parler se contentait de piailler doucement, comme si il rigolait ou parlait tout simplement suivant la situation. Alors qu’un discussion absolument passionnante sur le bouton arraché précédemment de la chemise de Dean avait prit place, il commença à ce dire que son coéquipier se couchait beaucoup trop tard et que cela devenait très rapidement, chiant d’attendre aussi longtemps.


Bouh

Ahhhhh.

  • En susaut, Dean se retourna et vit le visage de Silex tordu de rire, apparemment très fier de sa blague, ce dernier riait, ce qui ne plaisait pas vraiment au hibou qui sur le coup avait eu très peur.


Non, mais t’es malade. J’aurais put y rester sur ce coup. Mon dieu, la mort nul, t’imagine un peu à l’enterrement. « Il est mort comment ? Il a subi le Bouh ». J’aurais l’air con en plus d’être mort par ta faute. Enfin, maintenant que t’es là, il faudrait penser à commencer et à terminer ça au plus vite.


  • Il ne laissa pas le temps à son ami de répondre. Il se leva et se retourna, face au Village Puzzle, il ferma les yeux, se concentra puis les rouvrit d’un coup, lorsque chacun de ses yeux furent ouvrit, Midnight, sous forme de boule grise sortit de l’œil droit de notre ami, qui ne perdit pas de temps.


Midnight, il va falloir que tu survole la zone. Cette fois, je ne vais pas te demander de fusionner directement avec toi, mais juste de me transmettre ta vision. C’est ok ?

Aucun problème poto. C’est partit alors, Sergent Midnight en mode avion de reconnaissance. Go !


  • En un instant, le hibou de Dean s’envola et prit la direction du village qui allait bientôt être le théâtre de la frappe de Tridents. Alors que son oiseau se rapprochait petit à petit du village, Dean se posa l’index et le majeur de chaque main sur l’œil droit et gauche et à haute voix, il prononça :


Que ta vision devienne la mienne !

  • Une fois cela fini, il se tourna vers Silex.


Ca ne sert à rien de dire ça, mais je voulais voir si ça faisait cool. Bon allé, regardons un peu ça.

  • Dean se tourna de nouveau et baissa la tête. Les yeux vers le sol, il se concentra et en instant, il vît ce que voyait son oiseau. Il avait vraiment l’impression de voler. Il était à présent capable de voir tout le village du dessus, il allait pouvoir se rendre compte d’éventuel comportements suspects qui pourraient trahir les positions de l’ennemi. Lentement, il scruta la totalité du village, ce dernier n’étant pas des plus vaste, il ne fut pas difficile de tout voir en peu de temps. C’est alors que tout semblait calme qu’il vit dans un coin du village, un rassemblement suspect dans une ruelle un peu à l’écart du quartier marchand.


M idnight, approche toi un peu plus, pour que je puisse voir ce sont bien nos adversaires.

No problemo !


  • L’oiseau descendit discrètement de quelques mètres, juste assez pour voir plus ou moins le visage des membres de ce regroupement. A première vue, il s’agissait bien des Hommes qui étaient recherchés. Cependant, il n’était pas question pour le Commando d’agir sans être sûr de l’identité des personnes à interpeller. Ils allaient devoir aller voir cela en direct en voir comment cela allait se passer, tout en restant le plus discret possible.


C’est bon, tu peux revenir.

Je rapplique illico patron. Haha.

Merci. On t’attend.

  • Il se tourna vers Silex et lui fit un topo de la situation dans laquelle ils se trouvaient. Il lui dit d’abord qu’il y avait un groupe suspect, mais que, par souci d’une réussite optimale, il allait falloir que les deux du Tridents ici présents réussissent à s’approcher suffisamment d’eux pour confirmer leurs identités dans un premier temps, les interpeller ensuite et enfin récupérer l’artefact. Tandis qu’il finissait de lui expliquer la situation, le hibou de Dean finissait le chemin retour, ce dernier se retourna et tandis que l’oiseau disparu dans un nuage de fumée grise, le jeune homme se mit à marcher en direction du village.


Allez, que la mission commence. Let’s Go !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mission] Delta Force Lun 15 Aoû 2011 - 16:00
Je ne pensais pas que mon « Bouh » allait faire autant d’effet sur Dean. J’ai même peur moi-même de son sursaut. On peut croire qui va faire une crise cardiaque. Mais heureusement, mon coéquipier sera quand même de la partie pour la mission. Je peux donc rigoler à gorge déployé. Je reprends quand même mon sérieux, on est en mission quand même. Dean ordonne à son oiseau de survoler la zone et de lui transmettre sa vision pour connaître la position de notre cible. Dommage je venais de prendre mon sérieux alors que mon ami se met à son tour à faire le con. Je vous explique, il se prend pour un super-héros Marvel en se touchant les yeux avec deux doigts tout en disant :

« - Que ta vison devienne la mienne ! »

J’aurais pu y croire s’il ne rajoute pas à l’instant que c’était inutile. Le garçon aux yeux jaunes se met alors à regarder le sol d’un air concentré. En même temps, il donne des ordres à son hibou. Je n’entends pas ce qu’il dit. C’est flippant de le voir aussi concentré ! Puis il se relève me regarde et m’explique la situation. Le groupe recherché se trouve un peu plus loin dans le village Puzzle. Il n’est pas sûr que ça soit eux. On doit donc aller vérifier puis frapper après.

« - Attends, on fera notre stratégie là bas. Il faut d’abord localiser l’artefact et après on verra. »

On se met alors en route. Les pièces de puzzles étaient étrangement calmes. C’est comme-ci elles savaient que quelque chose allait se passer. On s’approche peut à peu de leurs localisations. Nos pas commencent à devenir de plus en plus légers. Je les aperçois. Si j’avais été avec Xam, il aurait déjà sauté sur le plus fort, bombe à la main. Mais maintenant c’est fini les méthodes bourrines, il faut la jouer discret. Déjà on est sûr que c’est bien eux. On se cache derrière une maison.

« - Il faut savoir lequel possède l’artefact »

Je bien gentil de dire ça mais comment savoir ? Je crois que chacun possède une partie et que le puzzle n’a pas encore été fait. Ou peut être qu’ils l’ont mis en lieu sûr. Bref ça ne va pas être facile. En plus je n’arrive pas à entendre ce qu’ils disent. Je crois avoir aperçut un espèce de moustique parlant. Je crois qu’il est des leurs. Et si on le kidnappait ? Bon je n’entend rien, il faut mettre une stratègie.

« - Dean, ton hiboux peut pas rentrer dans ton oreille aussi ? Bon soit on fonce dans le tas, soit on prend un otage ou alors on essaye d’avoir l’artefact sans se faire voir. On peut être que ta une autre idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mission] Delta Force Mar 16 Aoû 2011 - 21:03
  • Alors que les deux amis venaient de se mettre en marche vers le Village Puzzle, village dans lequel leur mission allait prendre place, alors qu’ils étaient près à récupérer l’artefact dont il était question, Dean ayant prit les devants, bien décidé à remplir sa mission au plus vite, Silex qui le suivait derrière estima que le plan d’action que venais d’établir Le Hibou n’était pas des plus opérationnel et qu’il était bon de voir les choses autrement.


Attends, on fera notre stratégie là-bas. Il faut d’abord localiser l’artefact et après on verra.


  • Tandis que Tridents reprit sa marche, ils se sentirent tout d’un coup bizarre. Alors qu’il n’y avait même pas une demi-heure, chacun d’eux avaient dût lutter contre les pièces du décor qui semblaient en vouloir à leur vie, ces dernières semblaient tout d’un coup avoir abandonner la partie. Plus aucune ne virevoltaient et fonçaient vers nos deux amis qui semblaient suspicieux, autant l’un que l’autre. Comme si tout autours de nos deux héros savaient que l’action allait dans peu de temps commencer à enflammer la piste.


  • Se rapprochant petit à petit des portes du village. Les deux commandos se mirent à ralentir, marchant d’un pas plus svelte et léger afin de réussir à attirer le moins possible l’attention des gens, fort de leur statut, les deux voyageurs se devaient de parvenir à rester le plus discret possible afin de remplir leur mission dans les meilleures conditions possible en vue, non seulement du nombre de personnes présentent sur les lieux, mais également en vue de leur statut de Commando, une escouade rapide et efficace. Pour que tout se passe bien, il leur fallait donc réussir à cerner au mieux le comportement de l’ennemi et agir le plus calmement possible pour ne pas compromettre la totalité de leur action. Tandis que les deux voyageurs se rapprochaient de plus en plus de leurs cibles, ils furent bientôt capable de les apercevoir, ce qui voulait dire qu’il était tant de se faire d’autant plus discret. En un instant, chacun se colla contre le mur d’une maison se trouvant non loin de l’endroit où les malfaiteurs étaient réunis. La maison pas assez proche, il leur était impossible d’entendre la conversation de leurs adversaires, ce qui aurait put se révéler être un avantage tactique indéniable. Chacun des membres de Tridents étaient en train de les observer attentivement.


Il faut savoir lequel possède l’artefact.


  • Silex n’avait pas tord. Avant de passer à l’action il fallait à tout prix savoir lequel de leurs adversaires possédait l’artefact. Néanmoins, s’agissant d’une sorte de puzzle, il est très probable que chacun des membres de cette « assemblée » possède sur lui un morceau de l’artefact. A la suite de cette réflexion, la situation prend tout d’un coup un tournant inattendu et bien plus gênant qu’elle n’aurait dut l’être. Cependant, il était hors de question de rebrousser chemin devant la difficulté. En tant que chef de ce commando, il était du devoir de Dean de trouver une solution.


Dean, ton hibou ne peut pas rentrer dans ton oreille aussi ? Bon soit on fonce dans le tas, soit on prend un otage ou alors on essaye d’avoir l’artefact sans se faire voir. On peut être que ta une autre idée ?


  • Le Hibou fit de nouveau appel à Midnight, pour, encore une fois le faire fusionner directement avec lui et obtenir ainsi une vision accrue qui allait lui permettre de mieux observer le petit groupe. Il était composé d’un duo de créatures blondes, semblables à des humains normales. Composé d’un homme et d’une femme ce duo ne semblait rien avoir de spécial. La femme était très peu vêtue, très belle et, un petit détail qui en disait peut-être plus sur ses facultés, elle possédait une coiffe principalement composée de couteaux. Il était fort possible qu’elle en cache d’autres sur elle, il fallait donc faire très attention à cette magnifique créature. De son côté, l’homme se semblait rien posséder de particulier, il en était donc d’autant plus dangereux puisque ses facultés restaient inconnues. En plus de ce duo, un humain était avec eux. A première vue, il était le seul du groupe. Tridents allait donc avoir à faire avec un voyageur aux pouvoirs inconnus. Cet adversaire n’allait pas être des plus simple à mettre hors d’état de nuire. Cependant, il y avait une chose dont on pouvait être sûr, c’était qu’il n’avait de très bon goûts vestimentaires en vue de son long manteau blanc et de ses lunettes absolument immonde. Enfin, il n’y avait que pour Dean que cela avait de l’importance. Derrière lui, celui qui semblait être le chef du groupe puisque, dès qu’il fixait quelqu’un, ce dernier baissait immédiatement les yeux devant lui. Une chose était sûre, il n’était pas un voyageur, la longueur de ses oreilles, qui en plus d’être pointues, signe distinctif des créatures de Dreamland, étaient vertigineuse. Son regard perfide et vicieux laissait penser qu’il était une véritable ordure, le genre de personnes sans fierté ni honneur. Ce type d’adversaire n’est jamais une mince à faire. Enfin, le dernier membre du groupe se dévoila, jusqu’à présent caché par ses camarades, il venait de bouger, se montrant ainsi à l’œil perçant du Hibou qui se mit alors à l’observer attentivement. Il était vraiment minuscule, pas plus de dix centimètres. Semblable à un elfe taille vraiment très réduite, il avait une paire d’aile et une épée à la ceinture. Bien qu’un épée bien utilisé pouvait être plutôt dangereuse, en vue de sa taille ridicule, elle ne lui serait pas d’une grande utilité. S’il y avait bien un membre de ce groupe à attraper en premier pour avoir des informations complémentaires sur le reste du groupe, c’était bien au « moustique elfique » qu’il fallait s’en prendre.


C’est bon Midnight, tu peux revenir.


  • En un instant, l’oiseau, sous forme de liquide gris sortit de l’œil droit de Dean et se posa à côté de lui. Puis, les deux en même temps, il tournèrent la tête dans la direction de Silex qui semblait toujours attendre une réponse.


Skull, j’ai une idée. Tu vois, l’espèce de moustique là-bas ou pas ? Eh bien, on va le prendre en otage, mais sans pour autant révéler notre position. Il va falloir réussir à l’attraper tout en faisant passer ça pour une non attaque de notre part. Je m’explique pour que ce soit plus clair. Ce groupe sait très certainement que quelqu’un est à sa recherche, ils se sont déjà attaqués à notre Royaume, ils doivent savoir qu’on ne laisse pas ce genre d’individu sans surveillance. Ils s’attendent donc également à ce que quelque chose soit tentée à leur encontre, il va donc falloir choper le nabot dans qu’ils se rendent compte que cela vient de notre part et pour ça, j’ai une idée.


  • Soudain, le regard du Bird Maker se tourna vers son hibou qui le fixait avec un semblant de sourire au bec.


Midnight, tu vas devoir repartir. A la prochaine.

Aucun problème. Bon, vous avez intérêt à assurer, sinon, je vous picore autant l’un que l’autre.

Ne t’inquiète pas.


  • En un instant, le hibou disparu, il ne fallu pas bien longtemps à Dean pour de nouveau prendre sa position d’invocation. Dans le cercle formé par ses deux avants bras, une boule rose et orange apparue. Lentement, mais sûrement, cette boule liquide prit une forme volatile jusqu’à finir par devenir un faucon d’environ un mètre dix de haut pour deux mètres de largeur dût à la grande taille de ses ailes.


Salut Dean, comment sa va ?

Moi sa va et toi Gravity ?

Sa va. Bon alors, quelle est la raison de ma venue.

J’ai besoin de toi comme tu peux t’en douter. Nous traquons un groupe qui veut s’en prendre au royaume. Il y a parmi eux un être d’une taille réduite qui nous faut capturer. C’est là que tu interviens, il faut réussir à le chopper sans que les autres puissent se douter qu’il s’agit d’une attaque. Je te demande donc de voler vers lui à toute vitesse et que tu le gobe comme un oiseau qui mangerais un autre animal. Si c’est bien fait, il se peut qu’ils pensent que c’est une attaque naturelle et que tu l’aurais prit pour un insecte. Alors, tu penses que c’est faisable ?

Je ne le pense pas, ça l’est. Il me suffit d’aller très vite et de partir de manière tout à fait naturelle, cependant, pour que cela marche, je ne reviendrait pas de suite, pour ne pas qu’il se doute que tout cela était organisé.

Aucun problème, on va t’attendre là.

Ok, bon Let’s go !


  • En un instant, le faucon se souleva de terre et partit vers l’extérieur du village en se cachant derrière chaque maison qu’il voyait pour ne pas se faire voir du groupe à attaquer. Une fois à l’extérieur de l’enceinte, il s’éleva dans les airs et retourna de manière tout à fait naturelle, comme le ferait un oiseau normal à l’endroit ou était réunit le petit groupe. Il colla ses deux ailes à son buste et fondit à toute allure vers sa cible. A environ deux mètres du groupe, les membres de ce dernier se retournèrent et juste le temps de s’écarter pour le laisser passer, sans prendre conscience qu’ils venaient de perdre l’un des leurs, qui se retrouvait enfermé dans le noir du bac du volatile. Lancé dans sa course, Gravity continua tout droit son chemin avant de disparaître hors de l’enceinte du village. Alors que la première phase du plan d’action de Tridents venait d’être couronné de succès, Dean se tourna vers son allié.


La classe le Let’s go avant de partir non ? C’est moi qui le leur ait appris. Enfin, il a réussi, il ne nous reste plus qu’à attendre son retour. Je voudrais te demander une chose, je voudrais qu’une fois que l’on aura le nabot en notre possession, j’aimerais que tu te charge de le faire parler par n’importe quel moyen, mais ne le tue pas. je voudrais qu’on puisse en tirer autant de jus que possible.


  • Alors que la conversation s’étendait, avant que Silex n’eu l’occasion de répondre, Gravity se posa sur l’épaule de Dean qui tourna alors la tête en sa direction.


Bon travail. Ouvre le bec que je le chope.


  • Midnight s’exécuta et au moment ou il ouvrit grand le bac, le Bird Maker y enfonça la main qu’il ressortit au bout de deux secondes avec, entre les doigts, l’elfe modèle réduit du groupe.


Relâchez moi, je vais m’occuper de votre cas. En particulier du tient le piaf. Je vais te découper en rondelle tu vas voir.

Ouai, sûrement, avec la taille que tu fais.

La taille ne compte pas, par contre le nombre de plume qu’il te restera une fois que je me serais occupé de toi, lui il importera, crois moi.

C’est ce qu’on vera. Dean, laisse moi bouffer cet enf…. !

Non Gravity, on a besoin de lui alors, tu ne le mangeras pas, tout du moins pour l’instant.


  • De nouveau, Le Hibou se tourna vers son allié.


Alors Skull, tu es prêt, c’est à ton tour d’agir, si tu n’arrives pas à en tirer quoi que ce soit, on le donnera à bouffer à Midnight, mais en attendant, je te fais confiance.


  • Lentement, Dean tandis le « moustique » à son partenaire.


A toi de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mission] Delta Force Mer 17 Aoû 2011 - 21:47
Dean invoque de nouveau son hibou. Cette fois par contre au lieu de partir en reconnaissance et de transmettre sa vision à mon cher ami, il rentre simplement dans son œil. Là Dean se met à regarder le groupe attentivement et semble s’attarder quelques secondes sur chaque membre. Particulièrement sur le dernier, je crois même voir un sourire se dessiner sur sa bouche anormalement grande.


" - Skull, j’ai une idée. Tu vois, l’espèce de moustique là-bas ou pas ? Eh bien, on va le prendre en otage, mais sans pour autant révéler notre position. Il va falloir réussir à l’attraper tout en faisant passer ça pour une non attaque de notre part. Je m’explique pour que ce soit plus clair. Ce groupe sait très certainement que quelqu’un est à sa recherche, ils se sont déjà attaqués à notre Royaume, ils doivent savoir qu’on ne laisse pas ce genre d’individu sans surveillance. Ils s’attendent donc également à ce que quelque chose soit tentée à leur encontre, il va donc falloir choper le nabot dans qu’ils se rendent compte que cela vient de notre part et pour ça, j’ai une idée. "


Ah oui j’avais oublié on doit s’appeler par nos noms de codes en mission. Il ordonne maintenant à Midnight de partir. Quelque paroles amicales et ce dernier disparaît.

« - Je n’attends qu’à la voire à l’œuvre, Phénix. »

J’esquisse à mon tour un petit sourire. Il se remet à l’instant en position de d’invocation pour maintenant faire apparaître un oiseau plus grand, plus élancé, un faucon.

Salut Dean, comment sa va ?

Moi sa va et toi Gravity ?

Sa va. Bon alors, quelle est la raison de ma venue.

J’ai besoin de toi comme tu peux t’en douter. Nous traquons un groupe qui veut s’en prendre au royaume. Il y a parmi eux un être d’une taille réduite qui nous faut capturer. C’est là que tu interviens, il faut réussir à le chopper sans que les autres puissent se douter qu’il s’agit d’une attaque. Je te demande donc de voler vers lui à toute vitesse et que tu le gobe comme un oiseau qui mangerais un autre animal. Si c’est bien fait, il se peut qu’ils pensent que c’est une attaque naturelle et que tu l’aurais prit pour un insecte. Alors, tu penses que c’est faisable ?


Je ne le pense pas, ça l’est. Il me suffit d’aller très vite et de partir de manière tout à fait naturelle, cependant, pour que cela marche, je ne reviendrait pas de suite, pour ne pas qu’il se doute que tout cela était organisé.

Aucun problème, on va t’attendre là.

Ok, bon Let’s go !

Ah ah ce plan me plait bien. On aura comme ça un otage et on pourra surement lui tirer les vers du nez. Dean tu m’impressionne de jours en jours ! Gravity partit alors en trombe pour gober la petite créature. Le plan se déroule avec succès. Les autres terroristes n’ont même pas remarqué la disparation d’un des leurs. On peut dire que le faucon est très doué !

La classe le Let’s go avant de partir non ? C’est moi qui le leur ait appris. Enfin, il a réussi, il ne nous reste plus qu’à attendre son retour. Je voudrais te demander une chose, je voudrais qu’une fois que l’on aura le nabot en notre possession, j’aimerais que tu te charge de le faire parler par n’importe quel moyen, mais ne le tue pas. je voudrais qu’on puisse en tirer autant de jus que possible.


Mon sourire ne cesse de grandir ! C’estparfait, je vais pouvoir me la jouer NCIS en interrogatoire ! Gravity vient d’arriver et le Phénix attrapa le moustique dans le bec de son oiseau. En regardant bien, on peut voir que c’est un elfe. Un elfe tout habillé en vert et avec une épée qu’il n’arrêtait pas d’agiter dans tout les sens. Un petit clash avec le faucon et c’est à moi de jouer. Dean me tend l’elfe, je l’attrape par le col et le mais en face de mes yeux.

-Alors sale vermine, tu va me dire tout ce que tu sais. En particulier où se trouve le puzzle.
- Jamais je te le dirais sale enflure.

Il agite son arme dans tout les sens. Ce que ça peut être agaçant ! Bon il refuse de coopérer pacifiquement. Mais si j’utilise la manière forte ou la torture je risque de le tuer. Il faudrait peut être que je lui fasse peur. C’est pour ça que je le fixe du regard.

- Aïe !

Oh le con ! Il m’a touché avec sa petite épée ! Rien de grave juste une petite coupure au doigt mais ça fait mal quand même. Sous la colère je sors un Cubitus Tonfas et coupe en deux une sauterelle qui passait par là. Déjà là je crois que je l’ai choqué.

- Dis-moi Minimoys, tu tiens vraiment à finir comme cette sauterelle ?
- Non pas vraiment… Surtout que c’est toi qui va finir comme elle ! Sale géant à bandeau débile !

Ah oui c’est vrai j’avais oublié ça. J’ai un bandana qui peut me révéler ses secrets et j’utilise des méthodes minables. Bon c’est la première fois que je l’utilise. Voyons comment il marche. Il faut que je communique avec lui par la pensée. Aez laisse moi voir le passé de cet elfe. Ça y est, je suis dans la tête de ce moustique. Maintenant il faut que je trouve l’information. Tiens, je suis dans un pays bizarre, il y a des fleurs bizarres et cet elfe est en train de se faire une elfette ! Woa il est dur à utiliser ce bandana. Pense au Puzzle… A ça y est ! J’y suis, je suis à la réunion qui avait lieu il y a quelque minute. Donc voyons voir ce qu’ils se disent... Un certain Rottën semble être le chef. Il a de très longue oreilles et inspire la peur. Il ordonne à Camilla et Alejandro de faire le Puzzle dans un sous-sol creuser par Jean. Attends je remets en place. Donc les deux jumeaux sont chargés de finir le Puzzle dans un tunnel sous-terrain mis en place par le seul voyageur du groupe. Le gars que lunettes débiles et au manteau blanc. Ok. Donc maintenant il faut que je sache où se trouve le tunnel, à merde ! L’oiseau vient de gober Loubard.

- C’est bon Phénix, j’ai tout ce qu’il sait. Grâce au bandeau ! Donc d’après ses souvenirs le duo blond sont en train de faire le Puzzle dans un sous-sol créé par le gars aux lunettes. Lui c’est un voyageur, il doit sûrement pouvoir gérer les tous-terrains, sa doit être son pouvoir. Et donc voilà c’est tout. On fait quoi de lui maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mission] Delta Force Sam 20 Aoû 2011 - 19:05
  • Tandis que Dean tendait petit à petit le microscopique elfe à Silex, un sourire grandissant se dessinait sur le visage du jeune homme qui l’air réellement excité par le fait de s’occuper de cet interrogatoire. Lorsque que la créature arrive à porté du jeune homme, ce dernier le saisi immédiatement pas le col avant de le porter à hauteur de ses yeux. Un insecte devant les yeux de Silex, du côté de l’elfe, la scène ne devait vraiment pas être des plus sympathique à vivre. Néanmoins, ce dernier ne se démontait lors de ce face à face plus qu’il hilarant à regarder de l’extérieur.


Alors sale vermine, tu va me dire tout ce que tu sais. En particulier où se trouve le puzzle.

Jamais je te le dirais sale enflure.

  • Tandis que le nécrophobe tente dès la première approche d’intimider son adversaire, cet étrange minuscule être ne se laisse pas faire, c’est avec un aplomb féroce qu’il se met à insulter le voyageur. Comme dans une tentative d’intimidation de sa part, le microbe se mit soudainement à agiter son épe ridicule dans tous les sens, ce qui rendait la scène d’autant plus amusante. On pourrait presque se croire dans un vieux feuilleton des années 80 sans queue ni tête. Tandis que, dans une tentative pour rendre la situation plus crédible, Silex se met à observer son otage avec persévérance et insistance. Lorsque ce dernier lui planta d’un geste vif la pointe de son arme dans le doigt.


Aïe


  • La scène ne pouvait devenir plus drôle, silencieusement, Dean se contenait avec force pour ne pas exploser de rire. Cependant, cela ne semblait vraiment pas faire extrêmement plaisir à son camarade qui, pour impressionner l’otage, découpa avec rapidité et précision une sauterelle qui passait par là, comme pour faire comprendre à notre victime ce qui l’attendait si cette dernière ne venait pas à coopérer et le plus rapidement possible.


Dis-moi Minimoys, tu tiens vraiment à finir comme cette sauterelle ?

Non pas vraiment… Surtout que c’est toi qui vas finir comme elle ! Sale géant à bandeau débile !


  • Lorsque que cette phrase résonna, en un instant, Silex se mit à réfléchir. Dans ses pensées, il avait l’air extrêmement concentré, ce qui en venait bizarre suite à la scène qui venait d’avoir lieu. Durant un certain moment, le jeune homme ne bougeât pas. Ne sachant que faire, Le Hibou resta statique durant toute la durée de cette « représentation » qui dura tout de même une bonne dizaine de minutes, sans savoir ce que son lieutenant était en train de trafiquer pour autant. Alors que l’attente commençait sérieusement à se faire longue pour l’ornithophobe, alors qu’il lui avait bien donné l’ordre de ne rien faire à l’otage, Gravity n’avait pas put s’empêcher de gober la bestiole, sans prendre connaissance du rendu de ce que venait de réaliser Silex qui reprit immédiatement la parole.


C’est bon Phénix, j’ai tout ce qu’il sait. Grâce au bandeau ! Donc d’après ses souvenirs le duo blond est en train de faire le Puzzle dans un sous-sol créé par le gars aux lunettes. Lui c’est un voyageur, il doit sûrement pouvoir gérer les tous-terrains, sa doit être son pouvoir. Et donc voilà c’est tout. On fait quoi de lui maintenant ?

  • Après, ce que venait d’entendre Dean, il fut capable d’envisager bien plus stablement la situation dans laquelle le Commando se trouvait pour le moment. Pour réussir leur mission de la meilleure façon possible, il aurait été idéal de réussir à obtenir également le positionnement exact du tunnel, cependant, grâce à l’intervention de son faucon, il n’avait apparemment pas été possible pour Skull d’obtenir des informations complémentaires. Cependant, d’après ce qu’il était possible de savoir pour le moment, Tridents allait devoir se frotter minimum au couple blond puisque ce dernier se chargeait de la réalisation du Puzzle dans ledit tunnel. Néanmoins, ils n’allaient certainement pas être les seuls adversaires qu’allait devoir affronter l’escouade d’assaut des Private Jokes, elle allait sûrement également avoir à faire à ce faiseur de tunnel, celui qui était le seul voyageur de ce groupe de terroriste n’allait très certainement pas laisser ses tunnels sans protection. Dans cette optique, le groupe formé de Silex et de Dean allait, si, bien entendu, tout se passait comme prévu devoir uniquement faire face au voyageur dans le tunnel dans un premier puisque ce dernier en gardera très certainement l’entrée. Ensuite et seulement lorsque cet obstacle aura été vaincu, les deux amis seront en mesure de s’en prendre directement à ceux possédant l’artefact puzzle. Attention, Le Hibou ne savait que trop bien que tout n’allait pas forcément se passer comme prévu, il était plus que probable qu’ils allaient aussi avoir à faire à d’autres membres du groupuscule, peut-être même tous, les uns après les autres. Silex, qui emblant toujours attendre une réponse de la part de Dean, le fixait attendant quelques informations sur le déroulement des actions qu’allaient mener Le Hibou et Skull.


Alors Skull, déjà, grâce à la superbe intervention de Gravity, on ne pourra rien faire de notre otage puisqu’il n’est plus parmi nous.

Oh sa va hein, je te l’avais dis que je finirais pas le bouffer ce microbe. Il finissait par le courir sur les plumes à la longue. On aurait rien put en tirer de plus si tu veux mon avis.

Tant pis, même si on ne saura jamais si on aurait put être en mesure de localiser précisément l’entrée de ce fameux tunnel. Bon, je ne vais plus avoir besoin de tes services pour le moment Gravity, tu peux repartir.

Ok. Bye !


  • Alors que le faucon venait tout juste de disparaître, Dean reprit immédiatement sa position d’invocation. De nouveau, une boule liquide grise fît son apparition avant de reprendre sa forme de hibou.


Salut ! Sa gaz toujours mon gars ?

Sa va toujours Midnight. J’ai encore besoin de tes services, il va falloir que l’on réutilise de nouveau le partage de vision. On en a apprit un peu plus sur nos cibles, cependant, on doit à présent trouver l’entrée d’un tunnel et comme tu dois très certainement t’en douter, si il nous fallait ratisser chaque mètre carré de ce village, cela nous prendrait beaucoup trop de temps, c’est pour cela que j’ai besoin que tu survole de nouveau tout le village et me montre, par le biais de ta vision, les endroits susceptibles de cacher l’accession à ce foutu tunnel. Pour le repérer plus facilement, sache que celui qui est censé le garder est un homme de taille moyenne avec un long manteau blanc et une paire de lunette avec une seule visière.

Mon dieu, un long manteau blanc et des binocles de ce type, on en fait plus depuis longtemps, il est carré asbin votre type. Bon allez, je vais quand même essayer de vous le retrouver en même temps que ce que vous recherchez, avec sa dégaine, ça ne devrait pas être trop dur.


  • Sans plus attendre, le hibou s’envola à trente mètres au-dessus du village. Ratissant chaque mètre carré de ce dernier, il fallu néanmoins une bonne vingtaine de minutes avant que le volatile ne trouve l’endroit où le tunnel que recherchait Tridents était potentiellement situé. Alors que Dean n’avait pas bougé, il était capable, par le biais de son invocation de voir ce que ce dernier était en mesure d’observer, ce qui se révélait très pratique lors de ce genre de procédure. L’entrée supposée du tunnel était dans un coin reculé du village. Tous les passants marchaient à environ dix mètres de cette dernière et pourtant aucun ne paraissait remarquer sa présence.


Midnight, essaye de te rapprocher un peu plus de l’endroit, que je puisse voir si c’est en effet l’entrée.

No prob ! ON DESCEND.

  • Sur les ordres de Dean l’animal fit une descente en piqué vertigineuse à une vitesse affolante. Lorsqu’il atteignit le dessus du passage, il se stoppa net et se posa sur un des bâtiments présents en face.


Super, bon boulot. C’est bien l’endroit que l’on cherche, augmente ton champ de vision pour voir si l’homme aux lunettes est bel et bien présent à l’entrée de cet orifice.

  • Sur ordre de son maître, le hibou s’exécuta sur le champ. Alors que la vision était tout à fait normale jusque là, elle se mit soudain à changer, à la manière d’un zoom d’appareil photo, il fut possible pour le Bird Maker de voir beaucoup plus loin dans le tunnel.


  • Il était presque totalement dissimulé, mais le maître des tunnels était bien présent sur les lieux. Caché derrière une des pierres, il semblait qu’il ne faisait qu’observer l’entrée de sa création, sûrement en prévision d’une tentative d’effraction de la part d’une personne qui n’aurait rien à y faire. Maintenant, une chose était sûre, pour la suite de leur mission, Le Hibou et Skull allaient devoir s’occuper dans un premier temps du tunnel-boy pour ensuite régler leur compte aux amoureux qui s’occupaient déjà probablement en ce moment même de la réalisation du puzzle dans le fond de cette « taupinière ».


C’est bon, tu peux rentrer.

Je reviens de suite !

Atout à l’heure. Bon, Skull, c’est bon, le tunnel vient d’être localisé et comme je m’y attendait, celui qui les creuse est dedans probablement pour protéger le couple qui est selon moi déjà au fond en train de s’atteler à leur job. Il va donc falloir foncer et s’occuper du gêneur puis du couple le plus rapidement possible avant l’achèvement du puzzle, mais il va falloir aller vite, je n’ai aucune idée du degré d’avancement de cette action. Donc Go !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mission] Delta Force Jeu 25 Aoû 2011 - 23:35
" Alors Skull, déjà, grâce à la superbe intervention de Gravity, on ne pourra rien faire de notre otage puisqu’il n’est plus parmi nous.

Oh sa va hein, je te l’avais dis que je finirais pas le bouffer ce microbe. Il finissait par le courir sur les plumes à la longue. On aurait rien put en tirer de plus si tu veux mon avis.

Tant pis, même si on ne saura jamais si on aurait put être en mesure de localiser précisément l’entrée de ce fameux tunnel. Bon, je ne vais plus avoir besoin de tes services pour le moment Gravity, tu peux repartir.

Ok. Bye !

Ah. Je n’avais même pas remarqué ça. Ben ça fait un ennemi en moins alors. Encore une fois il reinvoque Midnight. Ça doit être fatiguant à force. Enfin je ne suis pas invocateur mais je pense que ça doit être chiant de tout le temps invoquer un piaf toute les 5 minutes.

Salut ! Sa gaz toujours mon gars ?

Sa va toujours Midnight. J’ai encore besoin de tes services, il va falloir que l’on réutilise de nouveau le partage de vision. On en a apprit un peu plus sur nos cibles, cependant, on doit à présent trouver l’entrée d’un tunnel et comme tu dois très certainement t’en douter, si il nous fallait ratisser chaque mètre carré de ce village, cela nous prendrait beaucoup trop de temps, c’est pour cela que j’ai besoin que tu survole de nouveau tout le village et me montre, par le biais de ta vision, les endroits susceptibles de cacher l’accession à ce foutu tunnel. Pour le repérer plus facilement, sache que celui qui est censé le garder est un homme de taille moyenne avec un long manteau blanc et une paire de lunette avec une seule visière.

Mon dieu, un long manteau blanc et des binocles de ce type, on en fait plus depuis longtemps, il est carré asbin votre type. Bon allez, je vais quand même essayer de vous le retrouver en même temps que ce que vous recherchez, avec sa dégaine, ça ne devrait pas être trop dur.

On peut le dire, les oiseaux de Dean son très polis. Puis on eu droit à 20 minutes d’attentes pour enfin avoir toutes les informations requises pour récupérer le fameux Puzzle. Le jeune invocateur connaît désormais l’emplacement du tunnel. Tridents va frapper !
C’est bon, tu peux rentrer.

Je reviens de suite !

Atout à l’heure. Bon, Skull, c’est bon, le tunnel vient d’être localisé et comme je m’y attendait, celui qui les creuse est dedans probablement pour protéger le couple qui est selon moi déjà au fond en train de s’atteler à leur job. Il va donc falloir foncer et s’occuper du gêneur puis du couple le plus rapidement possible avant l’achèvement du puzzle, mais il va falloir aller vite, je n’ai aucune idée du degré d’avancement de cette action. Donc Go !

J’acquiesce d’un geste de tête et part en suivant mon coéquipier vers le fameux tunnel. L’entrée était en face de nous. Personne ne remarquait rien. De la où on est on pouvait apercevoir l’homme. Bon faut passer à l’action, je m’avance vers le type et lui lance :

« - Je vais faire court, tu nous laisse passer et t’aura aucun problème. Cherche pas l’affrontement, on est deux et t’es tout seul. »

Il me répond par un sourire. Ce gars me provoque. Tant pis je lui aurai prévenu. Je me lance en ça direction près à lui donner un coup de poing. Tout à coup je me prends un mur ? Comment c’est possible ? La grotte continuait, et en plus je tombe ! Bam ! Je viens de m’éclater le coccyx. Ah je viens de comprendre, il a fait apparraître un mur derrière lui au moment où j’allais frapper et en même temps il à creusé une autre galerie pour s’enfuir. Moi qui croyais que son pouvoir était pourri ! Il s’enfuit ! Vite je me mets à sa poursuite et … BAM ! Encore un autre mur mais une galerie vient de s’ouvrir à ma gauche. Par contre lui avait continué derrière le mur. Hum

« - Phénix, je crois que j’ai compris son pouvoir, il peut créer des sous-terrain mais il a une limite. C’est obligé que toutes ses galeries soient connectées. En gros, il sera toujours retrouvable, il ne peut pas créer deux tunnel à part. Donc si mon hypothèse est juste, on peut encore trouver les blonds par le tunnel qu’on emprunte à l’instant. »

En gros on va devoir le trouver en subissant son labyrinthe fais de pierres froides et humides pendant plusieurs temps. Il va bien s’amuser. Je me souhaite bonne chance. Je continue la route. Et me retrouve face à une intersection. La flemme de décider où on va je ralentis ma marche pour que Dean passe devant et choisisse le côté que l’on va suivre.

_______________________________________________________

Encore désolé, promis le prochain sera complet
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Mission] Delta Force
Revenir en haut Aller en bas

[Mission] Delta Force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Village Puzzle-