Haut
Bas

Partagez|

La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 20/11/2010
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Ulstone Fye
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland] Mar 9 Aoû 2011 - 16:38
    Fye sortit de la salle de cinéma dans laquelle il avait regardé un film assez drôle, et c'est dans cette salle où il s'est battu avec un mec. Mais bon, à la sortie du ciné, Fye fut dégoûté, lui qui voulait piquer un tête à la piscine c'est maintenant impossible, pourquoi ? Ben, vu le temps qui fait, il pleut ! L'adolescent monta dans le transport en commun, qu'on appelle généralement "bus". L'adolescent s’essaya au fond, mit ses écouteurs et laissa libre cour à son imagination. Mais c'est alors, que cette imagination prit le dessus et Fye qui était encore éveillé arriva à Dreamland. La grande partie des aventures de Fye à Dreamland, sera de savoir pourquoi il arrive à aller à Dreamland sans être endormi. Le jeune voyageur arriva sur une banquise, qui est observée par un croissant de lune fumant une cigarette, c'est surement à cause d'elle que certains nuages ont la forme de rond. Fye marcha et aperçu une sorte de toboggan recouvert de glace, vous imaginez ce qui c'est passé ensuite.

    Après que la glissade sur le toboggan fut terminée, Fye remarqua que le chat qu'on peut comparer au chat d'Alice au pays des Merveilles était-là. Le voyageur mit sa main sur son front, donnant presque un air de dégoût envers cet animal.

    "Content de te voir moi aussi"

    "Arrête de me gonfler, je te jure chaque fois que tu viens me voir c'est pour me faire plus mal à la tête que la normale"

    "Savais-tu qu'une arme sert autant à impressionner qu'à blesser. Elle est plus dangereuse dans des mains qui savent l'utiliser"

    Fye ne comprenait jamais tout dans les phrases de ce chat, c'est étrange de voir qu'un être de Dreamland arrive à faire des phrases de ce genre. L'adolescent demanda au chat pourquoi il lui a sorti cette phrase, le chat répondit simplement que si il tombe sur un adversaire possédant une arme, ça ne veut pas dire que le combat est perdu d'avance pour lui. Pouf, il s'évapora, comme d'habitude, il laisse Fye dans la confusion. L'adolescent marcha et visita cette magnifique... Non c'est un trop grand mot... Cette belle banquise, tâchée de sang, ouais, il faut le dire. L'adolescent se rendit compte que ,pour un sous-royaume, cet endroit était assez grand, c'est alors que Fye passa par une sorte de passage. C'est alors que l'adolescent arriva dans une grand espace, comparable à une arène. Il y avait des blocs de glaces, des squelettes de poissons morts, ok... Bref, c'était étrange. C'est alors que Fye put apercevoir une créature qui sortit de l'eau, qui devait être gelée, d'à coté, la créature était grande, moche, avec de grande dents. On aurait dit un hybride entre un requin et un morse.

    Dans la vie réelle, Fye était toujours au fond avec ses écouteurs aux oreilles. Ce qui fut cool, c'est qu'une fille s’essaya à coté de Fye, la vie n'est pas si injuste que ça finalement, sauf que... elle s'était assise parce qu'il n'y avait nul part d'autre ou s'asseoir, à part une place à coté du plus gros toxico que la terre n'a jamais fait. La fille commença à aborder Fye, c'est le plus beau jour de sa vie je crois. Elle lui demanda l'heure, cool comme abordage (à l'abordage !!!). Fye lui répondit tout simplement l'heure qu'il faisait, j'étais pas avec eux je peux pas savoir. Mais je crois qu'il faisait nuit, ouai, il devait surement être entre onze heure du soir et minuit, ce qui fait que certaines personnes qui sont des voyageurs auront peut-être la chance de croiser Fye, si ils aiment les sous-royaumes. Juste dommage que Fye n'a pas avec lui le fameux couteau que l'autre lui avait donné à Macronopolis, ou Macrophonopolis, bref je sais plus comment ça s'écrit. Fye se rappela que le chat lui avait dit que les voyageurs avec une phobie étrange (Comme Fye quoi) avait un royaume du nom de Loufokia un truc comme ça, il est dit que Fye se trouvait là-bas la nuit ou il vaincu sa peur, et que la reine devait venir le chercher, ça fait je ne sais combien de fois qu'il est allé à Dreamland, il n'a jamais vu Loufokia.

    Mais bon, Fye continua de se balader dans cet endroit recouvert de sang sur certains endroits, avec des cadavres de créatures marines et de squelettes de ces derniers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Chaos
Messages : 267
Date d'inscription : 24/08/2010

Maraudeur des rêves
Lucien Sandman
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 1132
Honneur: -260
MessageSujet: Re: La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland] Jeu 11 Aoû 2011 - 18:29
"Alors, c'est par où ?"

Une fois de plus l'autre haussa un sourcil d'appréhension, mêlé à cette inquiétude que l'on a lorsque l'on se retrouve seul face à un dégénéré mental. Le cas de celui-là lui paraissait tout simplement hors du commun des fou fourieux, ce qui n'était pas peu dire. Il n'était pas exactement grand, même au contraire, l'esquimau des rêves, dont le manteau de fourrure faisait partie intégrante de la peau, aurait sûrement dit que ce n'était là qu'une petite créature. Pourtant, c'était un voyageur et il fallait toujours se méfier de ces individus, puissants et indomptables, ils faisaient plus de ravages qu'autre chose. Dans ce petit pays de Dreamland, cette petite terre de paix et de famine glaciale, il n'était pas le premier à venir et encore moins le premier à y faire des dégâts. Pourtant, il était le premier à paraître aussi dégénéré et absurde dans sa façon de penser. La pauvre créature onirique ne comprenait plus rien à rien et commençait à prendre sérieusement peur en voyant l'autre s'énerver sans raison. Pour la troisième fois, il lui demandait la direction du pôle Nord et pour la troisième fois, il ne savait pas réellement comment lui répondre, sinon par cette évidence : nous sommes déjà au pôle Nord monsieur. De fait, ils y étaient, pourtant, cette réponse, ne satisfaisait pas le voyageur qui en attendait une autre, sans qu'elle soit logique et sans que l'esquimau ne puisse la deviner. Blond, coincé dans un manteau de fourrure de haute couture parisienne, avec un bonnet tricoté par une grand mère quelconque, botté avec des moon-boots, il apparaissait déjà comme quelqu'un d'affreusement excentrique, pourtant, ce n'était qu'une illusion d'optique ; il n'était pas excentrique, il était fou à lier. Et pour la troisième fois, poussée par la peur de ce personnage qu'il ne comprenait pas, la créature répondit, implorante : "Ben, c'est là." Et une fois de plus, ce ne fut pas la réponse attendue, sauf que cette fois-ci, le voyageur s'énerva pour de bon.

"Ça ne peut pas être là, puisque je veux m'y rendre !" vociféra-t-il en agrippant cette fois le col et donc cou de la créature, les yeux injectés de fureur. "C'est donc que je n'y suis pas encore, puisque je le cherche ! Cessez donc de vouloir contrôler ma position !

"Mais puisque je vous dit que..." tenta alors l'autre pour sa défense.

"Non, ne dites plus rien, vous m'importunez lorsque vous ouvrez la bouche." coupa Lucien avec un air soudain très détaché par rapport à son accès de colère. "Vous ne cessez de sortir des inepties improbables et je ne peux consentir à les écouter. C'est donc parce que vous vous obstinez à me les servir, m'empêchant ainsi de prendre pleinement possession et jouissance de ma liberté de silence que je vais vous occire. Soyez-en informé."

"Mais..."

"Je vous ai dit de cesser !" proféra le voyageur dans un nouvel accès de colère, plus grand encore que le précédent, puis, il sauta sur sa victime, tirant une arme de sa poches.

Quelques instants plus tard, la terre rougie par le sang de la créature assassinée et réduit à un état difforme, Lucien eut un grand sourire en goûtant à l'air frais parcourant son visage sans la moindre nuisance sonore cette fois-ci. Le sang qui avait précipitamment quitté le corps de sa victime traçait sur lui des giclée pourpre, dont l'un couvrait une petite partie de son visage, lui donnant un air de psychopathe averti, ce qu'il était peut-être d'ailleurs. Il songea alors de nouveau à la mission qu'il s'était fixé et reparti gaiement à l'aventure. Plus personne ne le gênerait, il en était à présent absolument certain. Il lui fallait donc trouver le pôle Nord afin de commettre un acte terrible et terrifiant : celui d'inverser les pôles. Le crime lui paraissait à la fois digne de lui puisque totalement dénué d'intérêt, tout en était diaboliquement ravageur. Inverser les pôle ne changerait rien, ni le cour des saisons, ni le cour des jours, ni même rien du tout. Sauf, bien entendu, les points cardinaux eux-mêmes, si le nord et le sud étaient inversés, alors toutes les croyances de tous les habitants du monde seraient faussées. C'était là un méfait dont il ne pouvait pas se passer. Il lui faudrait donc absolument l'accomplir. Cheminant à travers la lande glacée, il trouva quelques panneaux d'indications lUI Donnant différentes informations et notamment la route à suivre pour trouver le pôle Nord. D'ailleurs, par ici, on ne pouvait aller que vers le pôle Nord, puisque l'on y était les panneaux se contentaient donc de l'indiquer dans les quatre direction. Lucien s'arrêta un instant devant lui, perplexe, puis, haussa les épaules.


"Il est inconcevable que l'on me dise où chercher le pôle Nord, nul ne m'impose quoi que ce soit, j'irai donc à l'opposé !"

Et, conformément à ses intentions, il prit la diagonale du croisement. Cela ne le mena pas vers sa destination, du moins, pas plus qu'auparavant, néanmoins il put observer pendant un long moment un paysage vide de tout, plat, battu par le vent et la neige où parfois apparaissait dans le lointain une horde de pingouins en smoking, quelques morses bizaroïdes, des ours molaires et des esquimau en traîneaux avec leurs chiens. Pour le reste, l'on pu assurer que le voyage fut agréable et sans la moindre anicroche. Puis, il arriva devant un escarpement de glace étrange, dont il ne comprenait pas si elle était artificielle ou naturelle. Cette structure ovale dont la plateforme centrale se trouvait un peu en contrebas et dont le périmètre était surélevé ressemblait étrangement à stade de football ou peut-être même de rugby. L'un ou autre, il doutait que les esquimaux jouent souvent à ce type de jeu et songea donc qu'il s'agissait là d'une structure tout à fait naturelle. Curieux, il décida d'y jeter un oeil. S'avançant vers le centre, il repéra alors un silhouette, se promenant déjà dans les environs. Cela l'exaspéra immédiatement. Sûrement celui-là aussi voulait encore lui imposer quelques désagréments. Pourquoi était-ce toujours lorsque l'on passait une bonne soirée, simple et tranquille, qu'il fallait toujours que des petits importuns viennes tout gâcher. Cette attitude était déplorable et passablement agaçante. Il fallait impérativement qu'il réprimande l'ensemble de ces personnages inconscients du malheur qu'ils lui causaient. Il se dirigea alors vers l'autre d'un pas solide et déterminé, une expression d'agacement sur le visage.

"Qui êtes-vous ?" commença-t-il dès que l'autre fut à porté de voix. "Vous voulez encore m'imposer quelque chose, c'est cela ? Oui, c'est sûrement cela, sinon, pour quelle raison vous seriez-vous imposé à ma vue ? Allez, déguerpissez de mon champ de vision."

Et sans lui laisser le temps de répondre, Lucien, qui était déjà arrivé à son niveau, lança un revers de marteau, alors aussi grand qu'une batte de base-ball pour se débarrasser de l'individu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 20/11/2010
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Ulstone Fye
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland] Sam 13 Aoû 2011 - 20:34
    L'air glacé de cet endroit n'était pas si désagréable qu'on pourrait le croire, Fye qui se trouvait en tenue légère, on pourrait croire qu'il allait à la plage avec ce genre de vêtement, mais bon, Fye a toujours aimé le froid. Un short de plage de couleur blanc sur lequel se trouvait des dessins assez étrange, mais bon que voulez-vous que je vous dise, il avait aussi un t-shirt blanc sur lequel se trouvait trois traits de couleur noir, les trois traits prenaient la forme d'une griffure. J'allais oublié les chaussures, ce n'était rien d'autre que des chaussures noires cette fois, vous avez cru qu'il avait des sandales ? Ceci aurait été assez drôle, quoi que rien que regarder Fye avec ces habits dans un endroit comme celui-là c'est drôle. Le voyageur regardait autour de lui, en train de regarder l'endroit dans lequel il se trouvait, ça ressemblait à un stade en faite. Assez étrange de voir, c'est peut-être une arène de gladiateur en faite, et si ça ne l'était pas, ça allait le devenir.

    Dans la vie réelle tout va pour le mieux, du moins pour l'instant, rien qu'après avoir demandé l'heure, la jeune fille entama une conversation avec Fye sur les types de musiques qu'ils écoutent et ainsi que les artistes. La jeune fille était assez séduisante, je ne serai vous la décrire, j'arrive à décrire des avatars pour les personnages que je veux incarner sur un forum, mais là j'arrive pas désolé, ben tien, vous n'aurez cas vous l'imaginez, imaginez-vous une fille séduisante, comme ça peu importe comment vous imaginez la fille elle sera à votre goût. C'est alors qu'un garçon arriva dans le bus et se dirigea vers Fye et la fille, il attrapa le bras de la demoiselle et la fit gicler, histoire de lui dire change de place, le garçon s’essaya à coté de Fye, le jeune garçon ne comprenait pas vraiment les raisons du pourquoi du comment, au début l'adolescent pensait que ce mec était gay et qu'il était jaloux que cette fille ait trouvé un mec comme lui, mais après, Fye était sûr que ce mec n'était pas gay mais juste protecteur...

    A Dreamland ça se gate aussi, un homme qui devait avoir dans la vingtaine arriva dans "l'arène", commença à parler et quand Fye se retourna, l'adolescent eut une sorte de réflexe qui lui sauva la vie, il se baissa, il put apercevoir au dessus de sa tête, un marteau, cet homme était potentiellement dangereux, mais allez savoir pourquoi il s'en prend à Fye. Le jeune voyageur déplia ses jambes très rapidement juste après avoir penché son corps légèrement en arrière, histoire de prendre du recul par rapport à cet homme. Dans la vie réelle, l'homme qui avait pris la place de la fille était en fait son grand frère, bien qu'il était plus grand que Fye physiquement et ainsi par rapport à l'âge, le garçon devait avoir 17 ans ou un truc comme ça, il n'hésita pas à demander à Fye de se lever pour qu'ils se battent, bien que l'adolescent ait peur, et cette peur il la ressentait à Dreamland aussi, pour éviter de se faire passer pour un peureux, l'adolescent se leva...

    Sur les terres glacées de Dreamland, Fye se mordit un morceau de sa lèvre, bien que ça faisait mal c'était le seul moyen d'activer son pouvoir, car son pouvoir, ou plutôt une partie de son pouvoir qui porte le nom de mode Lugubre, s'active qu'après avoir reçu une douleur très forte, cependant, l'adolescent n'a pas le droit à l’erreur contre ce voyageur, le moindre coup et ça peut se terminer là. L'adolescent avait peur de la douleur, mais il y a que ça à faire dans ce genre de situation. Il fit quelque pas pour reculer et se décida, il se mordit tellement fort qu'il en arriva au sang, c'est alors qu'une énergie puissant monta, mais pas assez pour que le pouvoir s'active. Alors il ne restait qu'une seule chose à faire, l'adolescent se donna un coup de poing au visage et c'est là que le pouvoir s'activa. Une énergie obscur grandit rapidement en Fye jusqu'à ce que l'adolescent soit rempli de cette puissance. Un cri Strident retenti, assez pour faire boucher les oreilles à son adversaire.

    La sensation qu'on a lorsque que ce pouvoir s'active est bref, et en même temps longue. On ne ressent plus son corps pendant un petit instant, mais en même temps on a l'impression d'avoir froid à l'intérieur de son corps, comme-ci on mettait les mains sous l'eau bouillante pendant un instant, tellement que c'est chaud on a l'impression d'avoir froid. Maintenant le combat peut commencer, Fye se mit en garde, et était désormais prêt à esquiver le prochain assaut. La garde de Fye était celle d'un combattant de boxe thaïlandaise, le genoux gauche légèrement relevé, et la jambe droite légèrement plus en arrière que la jambe gauche. Pour les poings, le poing gauche un peu devant et le poing droit légèrement plus en arrière que le poing gauche. Avec son pied gauche, Fye tapa le sol, et ceci pouvait lui servir, car quand le mode lugubre est activé la force et la vitesse de Fye sont considérablement plus développé, il est capable de cassé un rocher de petite taille, et avec son pied gauche, Fye donna des coups sur le sol, histoire de créer une fissure, mais il fallait plusieurs coups avant que la fissure de se créait totalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Chaos
Messages : 267
Date d'inscription : 24/08/2010

Maraudeur des rêves
Lucien Sandman
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 1132
Honneur: -260
MessageSujet: Re: La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland] Sam 13 Aoû 2011 - 22:40
Sandman n'était pas de ceux qui se battaient avec des techniques de combat très développées ou des art martiaux très précis. Il était ce que l'on pouvait nommer un bagarreur, il frappait de façon désordonnée et sans suivre d'autre option que l'ensemble des idées qui pouvaient alors lui passer par la tête. Cette technique de combat, particulièrement répandue permettait à ses utilisateurs occasionnels pour pouvoir s'adapter à n'importe quelle situation. Il s'agissait de rendre les coups avec autant de ferveur que l'adversaire et en utilisant au maximum le terrain et les armes à disposition, quelles qu'elles soient. Se battre avec la cross d'un fusil de chasse était alors tout à fait probable, comme le fait de monter sur une table muni d'une chaise pour affronter une horde d'ennemis enragés et ayant sûrement un taux d'alcool dans le sang sensiblement trop élevé. Cette technique de querelleur n'avait rien de la grâce, de l'élégance ou même de l'efficacité des art martiaux et n'était pratiqué que par ceux qui ne connaissait pas d'autres méthodes. De fait, Lucien était de ces gens qui n'avaient jamais réellement apprécié la lutte durant leur enfance et qui ne s'étaient donc pas entichés d'apprendre une quelconque technique de self-défense ou d'attaque très élaborée. À présent qu'il avait découvert les joies de l'adrénaline et des combats chaotique, il adorait se laisser emporter dans la folie d'une bataille, d'une mêlée ou d'un affrontement singulier. Hélas, dépourvu de toute formation en la matière il se contentait de se montrer aussi bagarreur que possible, frappant au jugé, à l'instinct. Cela rendait sa façon d'agir particulièrement brouillonne, mais aussi très déstabilisante pour ceux qui étaient habitués à être confrontés à des ennemis entraînés. De fait, Lucien, après son premier coup qui était des plus basiques, enchaîna immédiatement sur un autre, toujours aussi couvert de sang. Celui-ci vint répondre immédiatement au fait que son adversaire se soit baissé pour esquiver l'attaque, levant son arme, le contrôleur du chaos avait tenté de fracasser le crâne du jeune homme par un coup vertical. Malheureusement, cette tactique ne paya pas, en face de lui, le voyageur était plus habile et mieux formé, sûrement même avait-il commencé à chercher à s'améliorer depuis son accession à la vie onirique. Il ne fallait donc pas le sous-estimer. Ce que Lucien faisait sans même y penser, il avait décider d'occire son adversaire et ne dérogerait pas de cet objectif avant un long moment.

Il enchaîna ainsi une série de coups qui firent reculer son adversaire. Il s'agissait plutôt d'esquives travaillées et réfléchies que d'une simple retraite désordonnée. Ainsi, il parcoururent ensemble une bonne dizaine de mettres avant que son adversaire ne se colle tout seul un poing dans la figure. Le voyageur killer fut stoppé net dans sa progression et dans ses attaques. Ce comportement était totalement illogique, irrationnel et dénué de sens. Pourquoi s'entêter à esquiver des coups pour s'en donner un soi-même ? Une telle attitude était très précisément géniale selon les critère du marteau et celui-ci changea alors radicalement d'opinion au sujet de sa futur victime. Il eut même un grand sourire de joie en voyant la chose arriver, même si celui-ci ne dura pas. De fait, cet individu était passé de simple enquiquineur occasionnel et dont on se débarrassait, au rang d'adversaire digne. Un autre personnage agissait de façon aussi illogique que lui ! C'était donc que le combat promettait d'être merveilleux, plein de surprises. Précisément ce qu'il adorait dans un combat ! Il devenait plus qu'important de le prolonger et de le poursuivre à présent, Lucien ferait tout pour forcer son ennemi à recommencer de telles absurdités. Hélas, il s'en suivi un événement qui n'était pas prévu au tableau, une fois qu'il se fut lui-même frappé, cet ennemi sans nom poussa un cri strident qui glaça un peu le sang du marchand de sable et lui fit grincer des dents. Il lui fallut alors une seconde pour se débarrasser de l'impression désagréable qu'il venait de ressentir. Puis, il songea à une chose en souriant. Cette technique étrange dont venait de faire usage le duéliste ne lui était pas totalement inconnue. En réalité, lui aussi avait appris à produire des sons puissants et étranges. Cela n'avait pas énormément plus d'intérêt, mais puisque l'on en était à utiliser de telles méthodes pourquoi ne pas comparer les différents sons que l'on pouvait produire ? Lucien abaissa son marteau au maximum, jusqu'à ce qu'il touche presque la couche de glace qui leur servait de terrain de jeu. Puis, il laissa glisser l'arme pour qu'elle aille se cogner contre le sol. Au moment de l'impact, là où l'on attendait le bruit du métal touchant la glace, résonna alors avec puissance et dans toute l'arène, un extraordinaire tonnerre de bruit ressemblant énormément à l'utilisation d'un moteur d'avion de chasse au delà du mur du son. Un bruit tout à fait désagréable aussi et particulièrement absurde pour la circonstance, ce qui était exactement dans les tons que Lucien adorait.

Relevant son marteau pour en saisir de nouveau le manche, Sandman se plaça de façon à pouvoir se battre. Naturellement, il ne laisserai pas réellement son adversaire attaquer, sans quoi l'autre serait fichu de se redonner des coups tout seul - deux fois de suite, ce n'était plus aussi drôle -, ou même d'agir plus normalement et d'éviter le combat. Déjà, il s'était mis en position défensive et c'était le signe qu'il comptait peut-être se battre logiquement. Il fallait donc le forcer à agir d'instinct et à réitérer des bêtises diverses. Hélas, comment l'attaquer ? Le dilemne était grand, avec une arme en sa possession, il était déjà assez avantagé pour ne pas avoir à ce soucier de cette défense minable qui n'intégrait finalement que des pieds et des bras, comment résister à l'impact violent d'un marteau avec si peu ? Il avait mille possibilité pour agir et décida comme à son habitude, d'opter pour la plus simple et la plus directe : en général, celle qui lui passait la première par l'esprit. Inutile de trop réfléchir à ce que l'on allait faire, le mordant venait justement de cette idée que l'on faisait un peu n'importe quoi dans l'affaire. Il s'avança donc de nouveau vers le voyageur et alla pour lui asséner un grand coup latéral sur sa hanche gauche, histoire de lui briser quelque chose avec une force suffisante. Encore une fois, cet assaut était assez basique, pourtant, il avait une efficacité certaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 227
Date d'inscription : 20/11/2010
Age du personnage : 21

Nouveau challenger
Ulstone Fye
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland] Sam 13 Aoû 2011 - 23:11
    Entre le monde réel et Dreamland, je ne sais pas ce qu'il y a de mieux, dans ces deux mondes il y a deux façons de se battre, et dans les deux mondes l'autres façons de se battre est bizarre. Dans le monde réel si on prenait le temps de reculer en faisant des salto ou encore de dire le nom d'une technique tout en frappant, ensuite on est pris pour un fou, alors qu'à Dreamland si on adopte un style de combat beaucoup trop directe et irréfléchis on passe pour un débutant et on est vu comme un pauvre type qui n'a pas le sens du combat. Fye arrive à s'adapter en fonction des deux mondes, bien que dans Dreamland il use de ses capacités d'art martiaux qu'il a acquis, dans le monde réel c'est un peu plus dur de se battre en utilisant des techniques de sport de combat, et les combats dans le monde réel vont très vite et on a pas le temps de ressentir la douleur à cause de l'adrénaline. Dans le monde réel, Fye se trouve debout face à ce garçon de dix-sept ans, il commença à pousser Fye qui le repoussa et il y avait tous les spectateurs du bus qui ne firent rien du tout et qui faisaient comme-ci rien ne se passait, ou alors il y a les jeunes, les adolescents qui commencent à s'exciter à l'idée de voir deux personnes se donner en spectacle.

    Et bam, le premier coup fut donné par Fye, bien qu'il est plus petit et qu'il a un peu peur, ça ne l'empêche pas d'avoir du répondant, c'est alors que l'adolescent et le grand adolescent tombèrent par terre et se roulèrent l'un sur l'autre, un coup c'était Fye dessus et un coup l'autre et les coups partaient à ne pas en finir. A dreamland c'est un peu plus stratégique si je puis dire. L'autre au marteau a montré qu'il pouvait lui aussi créer de son strident et très douloureux pour le tympans, tout ça grâce à son marteau, ce qui déconcentra le voyageur aux 4 routes, mais ça ne lui empêcha pas une fois le son terminé de reprendre ce qu'il avait commencé. L'adolescent incisait bien sur le fait de frapper un peu fort pour vraiment créer la fissure. Et la fissure commença à voir le jour, ou plutôt la nuit dans les circonstances présentes. C'est alors que le marteau-man chargea vers Fye et envoya un coup latéral, Fye arrêta de se mettre en garde et bloqua tout d'abord le marteau avec une main, mais c'était trop dur, et Fye l'a compris très rapidement qu'il ne pourra pas contrer ce marteau seulement avec une main, alors il y ajouta son autre main, le forçant à se tenir face vers le coté qu'à choisi son adversaire pour attaquer.

    Fye stoppa le marteau et força pour l'envoyer au sol, histoire que cela produise une onde terrestre et pour que la fissure s'agrandisse, ou même, que cela créait d'autres fissures. Après avoir mis le marteau en position inférieur à sa précédente, Fye sauta dessus et y prit de l'impulsion pour être sûr que cela produise une onde puissante. Après ça, Fye atterrit un peu plus loin de son ancienne position. Attendant de voir comment va faire son adversaire, mais étant donné que cet endroit est grand, ça va être un peu plus difficile que prévu de créer une fissure capable d'emporter son ennemi dans l'eau glacée du pôle nord de Dreamland, mais en même temps ça pourrait être un avantage sur Fye, car il va pouvoir faire courir son ennemi et ainsi le fatiguer. Fye avait peur, mais que voulez-vous que je vous dise, et en plus, l'adrénaline qui est maintenant à son paroxysme dans son corps, pourrait lui permettre d'user de technique de combat beaucoup plus complexe et plus puissante, mais cela voudrait dire que Fye renonce à sa force et à sa vitesse surhumaine et ça je ne pense pas que sans ça il ait une chance face à ce type.

    Dans le monde réel c'est toujours pareil, ça frappe de tous les cotés. C'est alors que Fye pensa à haute voix, mais sans pour autant que son adversaire n'entende comme-ci Fye se trouvait à coté de lui.

    "Alors, il a un marteau, je ne connais pas son pouvoir, si je veux survivre il va falloir que je trouve un moyen de le toucher, mais étant donné que je me bats à main nue, ça va pas être facile"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Surnom : Le Chaos
Messages : 267
Date d'inscription : 24/08/2010

Maraudeur des rêves
Lucien Sandman
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 180
Renommée: 1132
Honneur: -260
MessageSujet: Re: La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland] Lun 15 Aoû 2011 - 21:36
Lucien, plein de curiosité à l'égard des tentatives de ses adversaire, décida de laisser celui-ci agir à sa guise et de ne plus être qu'un simple observateur le temps que prendrait toute opération entreprise de l'autre côté de la ligne. L'adolescent qu'il avait en face de lui avait usé d'une main, puis des deux, pour arrêter le coup de marteau qu'on lui avait asséné si poliment. Point d'esquive, point de protection, simplement un arrêt effectué avec les deux mains afin d'annihiler la force de la frappe, de la réduire à néant. À cet instant bien sûr, il existait mille solution pour Lucien qui lui auraient permis d'agir, de poursuivre ses frappes et d'infliger quelques dommages à son partenaire de jeu. À commencer par la simple idée de retirer son marteau de l'endroit où il avait été arrêté et de continuer à tenter quelques attaques de même genre pour poursuivre le combat jusqu'à ce que l'autre en ait marre de s'exploser les bras à arrêter ses assauts. Mains et poignets auraient de toute manière fini par souffrir d'une telle stratégie. Pourtant, elle était trop simple, trop claire, trop évidente pour être usité par un personnage de la trempe de Lucien. Il n'était pas de ceux qui se contentaient des tactiques usuelles ou des frappe attendues, il voulait de tout son être agir autrement que la normalité le lui imposait. Il voulait des mécanisme plus élaborées, ne jamais choisir la facilité, sauf si cela était le résultat d'un dé ou d'une carte piochée dans un jeu et censée déterminé la conduite à suivre. Frapper ainsi n'avait rien d'exceptionnel et pour cette raison, la simple idée de poursuivre de la sorte ne lui convenait pas. Il pouvait aussi changer la taille de son marteau, l'agrandir pour submerger son adversaire, le rapetisser pour passer l'obstacle, puis l'agrandir de nouveau pour atteindre le torse de son adversaire. L'alléger pour que la force du jeune voyageur le fasse choir, ou encore l'alourdir pour qu'il aille retomber sur le pied le plus exposé du duelliste à l'étrange parade. Toutes ses possibilités s'offraient à lui et pourtant, il en était une autre qui avait fait sa préférence. Il avait vu tout à l'heure son adversaire se montrer capable d'une illogisme grandiose, d'une absurdité comme il les adorait, peut-être, s'il le laissait faire, trouverait-il encore l'occasion d'admirer l'une de ces superbes performances ? Il choisis donc de ne rien faire et d'observer comment les choses évolueraient, avec l'impatience d'un enfant que l'on aurait placé devant un cadeau de noël et à qui l'on aurait demandé d'attendre avant de l'ouvrir.

Il s'avéra que l'adolescent usa de toute sa force pour pousser le marteau vers le sol et créer un impact redoutable sur la glace avec l'objet. Puis, d'un bond preste et élégant, il se retira de quelques pas pour faire de nouveau face à son adversaire. Un très légère fissure apparu dans la glace, dont certains éclats se répandirent tout de long. Elle passait à la droite de Lucien et la gauche de son adversaire. La couche de glace qui leur servait de support devait donc se trouver plus fine qu'ailleurs, creusée ainsi, la chose n'était pas aussi étonnante que cela. Il apparaissait même que l'ensemble de cette masse reposait sur une étendue d'eau indéfinie, sans quoi, l'impact aurait produit un son bien différent. Dans le cas d'une cavité, il y aurait un écho, puisque ce n'était pas le cas, l'on pouvait donc conclure qu'il n'en était rien. L'eau coulait au dessous et serait donc sûrement emprunte à des températures dignes des plus mers les plus profondes et plus basses encore que la température ambiante. Or, il semblait que la stratégie de son adversaire soit précisément de fendre la couche de glace qui était leur sol pour y plonger le contrôleur du chaos et le vaincre de cette manière. Si Lucien était assez couvert pour ne pas ressentir les affres de la température extérieure, il savait pertinemment qu'il en serait définitivement autrement une fois immergé. Quelques minutes à peine, peut-être quelques secondes seulement, suffiraient à le tuer. Son intention n'était donc pas de finir au plus profond d'un tel abysse, mais, bien au contraire, de survivre à cet rencontre. Pourtant, l'idée en elle-même, de briser cette couche de glace, n'était pas si mauvaise selon lui. Elle rendrait instantanément le combat mille fois plus intéressant qu'il ne l'était déjà. Il avait bien fait de laisser faire son adversaire, ainsi une belle idée lui était venue. La confusion magnifique qui règnerait une fois cette couche de glace brisée était très justement ce qu'il souhaitait pour pimenter les choses. Il ne savait pas grand chose de du voyageur en face de lui et de ses pouvoirs, pourtant il savait une chose avec certitude, il n'aurait jamais la même efficacité pour accomplir un tel travail que Lucien et son somptueux outil.

Il sourit à son adversaire, puis leva doucement son marteau. Il était encore hors de portée avec la taille de l'arme, pourtant, cela n'avait pas la moindre importance pour lui, les distances n'étaient pas aussi rigides qu'elles pouvaient en avoir l'air. De plus, il n'avait pas l'intention de frapper son ennemi pour le moment. Il allait simplement compléter son idée en lui donnant un aspect bien plus important. D'un geste brutal, il abattit l'arme sur la glace. Mais avant cela, il l'agrandit et l'alourdit au maximum de ses capacités, l'impact se montra immédiatement plus violent et plus puissant que celui qu'avait produit son adversaire. Toute la couche de glace trembla alors et plusieurs autres fissures, plus grandes virent le jour, la toute première elle-même en vint à s'approfondir. Et Lucien ne resta pas sur ses acquis, il poursuivit son oeuvre avec une méticulosité qui ne lui ressemblait pas souvent. Raccourcissant son marteau et l'allégeant de nouveau, il le leva l'instant même qui suivit le premier choc et réitéra l'expérience à un autre endroit, ce qui eut l'effet de multiplier les fissures. Il fit de même une demi douzaine de fois, en autant d'endroit qu'il le put tout autour d'eux. Une fois cela fait, le sol s'avéra soudain beaucoup plus instable et beaucoup plus fragile qu'auparavant. L'un et l'autre le surent, tout mouvement trop brusque aurait sûrement déclenché une réaction en chaîne regrettable, la désolidarisation de l'ensemble des blocs de glaces qui la composaient, et le mouvement soudain chaotique du terrain au dessous d'eux. La question était, lequel serait assez fou pour tenter l'expérience d'achever le travail. L'un des deux au moins l'étais. Lucien savait même très précisément comment il s'assurerait de ne point plonger dans l'eau et d'y laisser sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland]
Revenir en haut Aller en bas

La victime c'est toi ! (Lucien vs Fye) [Pôle Nord de Dreamland]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 3-