Haut
Bas

Partagez|

[Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Messages : 362
Date d'inscription : 04/03/2011
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Tenkensu Chirome
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 350
Renommée: 675
Honneur: 210
MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Mar 9 Aoû 2011 - 17:35
Tenkensu mit dans un petit coin de son cerveau l'indice que lui indiquait la date de consommation des aliments et le côté "trop plein" de ce frigo. et fouilla encore quelques placards avant d'entendre la voix de celui qu'il ne connaissait pas:

Hey !!! la récrée est fini ! Venez voir ça !

Vraiment pas poli ce type, Tenkensu prit quelques boisson en vérifiant que la date était encore bonne et monta le rejoindre. Une fois monter après avoir galéré dans ce petit escalier à moitié casse gueule en faisant attention de pas faire tomber ses boissons, il découvrit un laboratoire dans un sacré basard, la moitié des appareils étaient par terre et plus ou moins endommagés. Au début il se demanda si c'était car l'érudit s'était fait enlever ici, mais en se souvenant du non respect de l'autre type, il se ravisa et pensa qu'il devait être responsable de basard. Tenkensu s'approcha donc de lui et lui proposa l'une de ses boissons tout en attendant les autres, pour qu'il puisse démarrer ses explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: . Jeu 11 Aoû 2011 - 11:43
Des photos ? Et des pages rempli de mots d'amour ? Ce ne nous avancerait pas. Les feuilles à l'eau de rose étaient bien pires que des feuilles vierges et les photos ne faisaient que s'ajouter à celles déjà attacher avec précision au mur. En jetant un coup d'oeil sur le mur, je constatais avec une once de bonheur que tout était bien rangée, pas un tableau de travers, pas un cadre de la mauvaise couleur. Ceci trahissais qu'il ne pouvait guère supporter le désordre. Je me sentis alors rouge de honte, songeant à ce que j'avais pu faire à cause de mon caprice. Caprice qui ne passa que lentement, la moindre petite chose risquerait de me plonger encore une fois dans une petite colère aveugle. Je me rendais compte avec désarroi qu'en fin de compte je paraissais plus stupide qu'effrayante. Les hommes présent ici, ne pouvait comprendre la raison de ma nervosité de ce soir. J'oubliais cela et me concentrais sur chacun.

Kajin, l'ado bleu, n'avancerais en rien. A moins que rester clouer dans un couloir soit interressant pour l'enquête. C'est sur le suivant, celui au ton bourru, le plus vieux de nous tous - du moins en apparence - avait attaquer l'étage en nous prévenant. Je le voyais déjà gravir les escaliers et frôler les murs bien rangé. Ce qui suivait après n'était que bazar dans une sorte de petit laboratoire. Cela n'aurait pas dû nous étonné autant, chacun à le droit à une salle en désordre pour lui seul. Mais sa villa était bien trop rangé pour que cela fut. Avant même qu'il crie de le rejoindre, je courrais avant tous jusqu'à la salle les pages d'amour dans la poche. Je soupirais un grand coup et donna ma conclusion à tous d'une voix bien trop ferme pour ce que je disais.

" Dans la boîte j'ai trouvé des restes de journaux intimes, mais ça ne parle que de fantasme avec son compagnon. En gros, ça n'avance en rien. Par contre, j'ai remarqué qu'ici tout et nickel, je veux dire, tout est rangé, rien de dépasse de ci ou de là. C'est pour ça que ce foutoir est anormal. Et vous ? "

Peu à peu, ma voix s'était calmée. Si j'avais demandé aux autres ce qu'ils avaient découvert, bien que je le savais depuis belle lurette, c'était par politesse. Je respirais un grand coup, contente de voir que j'étais capable de me contrôler et de rester moi-même malgré les évènements de la vie réelle. Par curiosité, je tentais de toucher le tableau, au cas où quelque chose se déclencherais.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 218
Date d'inscription : 28/11/2010
Age du personnage : 27

Voyageur Expérimenté
Rémi Soral
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 115
Honneur: 60
MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Jeu 11 Aoû 2011 - 23:55
Lylio :

Alors que tes doigts touche le tableau, tu te rend compte de suite que cette toile n'est pas vraiment une toile. Tu n'a le temps que de te dire que ca ressemblerais plus a du liquide avant que, comble de la consternation, une force te tire vers le tableau. C'est si soudain, si irrésistible et doué d'une si grande intensité que tu n'arrive pas a résister. Tout cela se passe en moins de deux seconde, mais tu a le temps de voir ta main passer a l'intérieur de la toile, suivit de ton bras, puis tes yeux se rapprochent dramatiquement et au final, ta tête puis le reste de ton corps y passe.

Les autres :

Vous voyez Lylio se faire aspirer a l'intérieur du tableau, en une fraction de seconde. C'est si soudain que malgré les certaines tentatives de votre part, vous n'avez aucune chance de réussir a la rattraper. Désormais, il ne reste plus rien d'elle a coté de vous, et sa seule trace visible son les ondulations qui parcourent la toile du tableau, comme l'onde sur la surface d'un liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 323
Date d'inscription : 04/10/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Lou Evenstein
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 845
Renommée: 1470
Honneur: 32
MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Ven 12 Aoû 2011 - 3:32
Restant là a contempler encore cette œuvre tout en me retenant au possible de la toucher, je m'en mords presque les doigts quand arrive enfin le premiers des trois. Les mains pleines de boissons, il prends le temps d'admirer le paysage avant de finalement s'avancer jusqu’à moi. Hésitant au premiers abords a lui gueuler dessus que ça se fait pas de se servir comme si de rien n'était dans le frigo des autres, je n'ai cependant pas le temps d'ouvrir ma bouche que déjà ma gorge me l'interdit. Après tout qui s'en souciait ? L'érudit ? Il était disparu et peut être même mort a l'heure qu'il était donc bon, je doutais que l’intégrité de son frigo soit la première chose a laquelle il penserait, enfin... dans le cas ou il était encore vivant. Et puis merde de toute façon, qu'est ce que j'en avais a foutre moi de tout ça ? Les bonnes manières et le savoir vivre ? Comme si ça m'avait un jour préoccupé plus que ça, j'avais soif et j'allais me désaltéré, un point c'est tout. M'emparant d'une des bouteille que l'autre gars me tendait, je le remercie d'un petit hochement tête agrémenté d'un léger sourire avant de d'ors et déjà commencer a me désaltéré. Argh, ce que ça peut faire du bien ! Et en même temps que l'eau de la bouteille descend au fond de mon gosier, je me rends compte d'une chose assez étonnante... Le gout était d'autant plus meilleurs quand on savait que ça ne nous appartenais pas... Mince, fallait vraiment que j'aille me faire soigner moi, ce monde onirique commençait sérieusement a me faire mal tourner.

Continuant de soigner ma gorge, nous sommes alors rapidement rejoins par les autres, bah voyons, c'est pas trop tôt. Buvant encore une gorgée ou deux, je m'essuie alors la bouche avant de commencer mon explication... Ou plutôt, avant de soudainement me faire bousculer par l'autre folle au cheveux verte, n'hésitant pas a jouer des coudes pour se frayer un passage jusqu'au tableau. Arrivant tel une furie, elle ne me laisse alors même pas le temps d'en placer une pour enfin lâcher mon hypothèse quant a la disparition de l'érudit que déjà cette dernière s’empare de la parole. Attends... je rêve ou cette conne viens de me couper l'herbe sous le pieds ? Encore ça aurait été pour dire un truc utile j'aurais rien dit... enfin non, disons juste que j'aurais pas trop râler. Mais même pas ! Elle se contente de nous regarder pour nous dire comme quoi qu'elle a rien trouver... génial, on va aller loin avec ça ! Ça valais vraiment le coup de me faire fermer mon clapet et de me mettre de mauvais poil ! Seulement voila, madame, se croit plus intéressante et intelligente que les autres et donc elle pense que tout lui est autorisé et pardonné d'avance. Mais je vais la... Non ! Calme toi Lou, n'oublie pas que ce n'est rien d'autre qu'une ados un peu beaucoup chieuse sur les bords, égocentrique, et avec des cheveux vert (ces derniers avait surement du lui valoir un ou deux traumatisme lors de son enfance...). Ptet qu'elle avais juste ses règles ou je ne sais quelle autre connerie hormonale, ou p'tet aussi qu'elle avais juste un caractère de merde... va savoir. M'enfin bon, dis toi qu'elle se contentait d'agir comme les jeunes filles de son age, pas de quoi s’énerver pour si peu. Tout ça pour dire que n’empêche, la prochaine fois, elle ferait mieux de fermer sa jolie petite bouche pour laisser parler les grands (genre... comme si j'étais bien plus vieux et mature qu'elle) qui EUX, avaient surement des choses plus utile a raconter. Le genre de choses qui ferait avancer l’enquête par exemple, comme, je sais pas moi, des informations sur le lieu ou se trouvait l'érudit.

Bon, vous voulez la version courte ou la version longue ? La courte ? Tant mieux ! Je comptais pas perdre encore plus de temps de toute façon... L'érudit est bloqué dans le...

Sauf que voila, ce qui devait arriver arriva. La voilà qu'elle levait a présent la main pour effleurer du doigt la toile du tableau. Cette dernière se mit alors a onduler tel les cercle concentrique que créait une pierre jeté dans l'eau puis hop, a plus de princesse ! Voila qu'elle se faisait soudainement aspiré a l’intérieur même de l’œuvre, tel une merde disparaissant dans la chasse d'eau.

...tableau. Putaiiiiiin...

Je lâche doucement d'une voix emplie de désespoir, presque suppliante, en levant les yeux au ciel l'air de dire "Dieu, pourquoi m'inflige tu pareil supplice ?". C'était juste génial... n’empêche, qui c'est qu'avais encore une fois raison ? Hein ? Merde, mais c'était même plus drôle a la fin ! Pourquoi fallait il qu'a chaque fois tous ce passe ainsi ? Je les prévenais en leurs expliquant la futur tournure des événements, on m'écoutait pas, la merde avait lieu comme prévu, et puis qui c'était qu'on blâmais alors ? C'était moi ! Le temps de me frotter les yeux que déjà je me retournais vers les deux autres pour leurs expliquer la situation. Les fixant peut être une seconde dans les yeux, je fronce alors les sourcils, la face gémissante avant de finalement me résigner.

Oh et puis merde laissez tomber...

Disais je sur un ton encore plus las et désespéré, presque larmoyant, avant de m'empresser de toucher a mon tour la peinture de la paume de ma main. Plus aucunes traces d'hésitations ne figuraient a présent sur mon visage, allez savoir ce qu'on trouverait la bas, une fois passé de l'autre coté. Puis si elle crevait avant que j'arrive, je serais bien capable de m'en vouloir jusqu’à la fin de mes nuits Dreamlandienne... . J'étais décidément vraiment trop con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 362
Date d'inscription : 04/03/2011
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Tenkensu Chirome
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 350
Renommée: 675
Honneur: 210
MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Ven 12 Aoû 2011 - 10:42
Tenkensu n’eut même pas l’opportunité de donné ses propres informations. à peine eu-t-il tendu une boisson rafraichissante à l'autre décoloré, et que celui-ce l'ai remercier (chose étonnante pour l'apparent caractère j'men foutiste de ce gars) et qu'il ai bu les premières gorgées sans autres cérémonies et sans même attendre les autres (fallait pas abuser non plus, idiot un jour, idiot toujours), Lylio débarqua en trombe et prit la parole avant même qu'il ai pu lui tendre sa boisson (alors qu'au départ c'était quand même principalement pour elle qu'il en avait prit.... rraaaa j'vous jure...):

Dans la boîte j'ai trouvé des restes de journaux intimes, mais ça ne parle que de fantasme avec son compagnon. En gros, ça n'avance en rien. Par contre, j'ai remarqué qu'ici tout et nickel, je veux dire, tout est rangé, rien de dépasse de ci ou de là. C'est pour ça que ce foutoir est anormal. Et vous ?

Avant que Tenkensu ne puisse répondre quoi que ce soit, le décoloré répondit d'un air un peu énervé:

Bon, vous voulez la version courte ou la version longue ? La courte ? Tant mieux ! Je comptais pas perdre encore plus de temps de toute façon... L'érudit est bloqué dans le...

Et pendant ce moment là, une chose affreusement étonnante, stupéfiante, et pour finir terrifiante se produit. Lylio tendit le bras vers le tableau et se fit aspirée par ce dernier. Et merde.... Tenkensu tenta bien d'envoyer un de ses yoyo pour la ramener mais ce dernier arriva trop tard.

...tableau. Putaiiiiiin...

Furent les mots que cria presque le décoloré, mais un peu trop tard. Le décoloré se retourna ensuite vers Tenkensu et kaijin (que Tenkensu venait juste de remarquer derrière lui) et s’apprêta à leur adresser la parole. Mais apparemment résigner il finit par juste dire:

Oh et puis merde laissez tomber...

Avant de toucher le tableau pour la rejoindre. Tenkensu ne prit pas plus de temps pour sa refléction, il envoya une boisson par dessus son épaule direct dans les mains de kaijin avant de s'élancer la tête la première dans le tableau. Car ok s'il n'y avait que l'érudit de bloquer il y aurait réfléchit à deux fois, s'il n'y avait que le décoloré il n'y serait tout simplement pas allez, mais là il y avait aussi Lylio par conséquent il devait y aller. Tout en gardant sa boisson et celle de Lylio dans les mains bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 947
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Ven 12 Aoû 2011 - 11:08
Cinq pièce s’offrait à Kaijin, trois chambre dont deux qui était celle d'ados il n'allait pas les visité car il ne trouverai strictement rien ! La chambre des tourtereaux qu'il ne visiterai pas non plus car il ne trouverai rien non plus la salle de bain bah à moins qu'il se croient dans un film l'érudit n'irai pas caché des infos importantes dans sa douche si ? Eh bah donc il ne restait plus que la salle avec l'ordinateur ! Bon, il traversa la pièce avec rapidité et adresse. S'assit sur le siège qui tournait, vous savez les sièges bizarre avec des roues et la partie où ont s'assoit c'est comme une toupie quoi ! Bon bref il alluma l'ordinateur à l’aide du bouton power représenté sur tout les engins de ce genre. Une sphère coupai par une bar vers la partie supérieur de cette dernière, on distingue de petits espaces de chaque côté de quelques millimètres.

Ainsi l'ordinateur s'alluma et montra une jolie image avec une fleur. Il y avait un petit carré au centre et endessous était écrit ''Zared. Verrouillé.'' Kaijin avait décidément de la chance l'ordinateur était en veille mais cela semblai faire un sacré bout de temps ! Kaijin cliqua sur le carré et là avec un petit bruit qui faisait ''Coin !'' L’écran changea il y avait une photo du mariage de l'érudit Kaijin n'y prêta pas attention. Et chercha plutôt d'autre informations sur l'érudit savoir qui il était dans ses documents. Il vit quelque chose avec un mot de passe, juste à côté il vit une photo de toute leur famille avec leur nom en dessous apparemment le nom de son âme sœur était le mot de passe. Il entendit ensuite le plus grand crié que la récrés était fini et que l'on devait le rejoindre.

Kaijin les ferraient attendre il était sur le point de trouver il cliqua sur le document : ''Top secret.'' Toujours aussi curieux il lut tout malgré le 15 pages à lire et les lu extrêmement rapidement il faut dire qui si il avait une panne avec son ordinateur à lui il passait sa journée à lire il avait donc réussi à acquérir un don pour lire très vite. Une fois qu'il eu fini il écarquilla les yeux et fusa prévenir les autres de sa découvertes sur le projet de travail de cette homme, après c'était sans doute cela la raison pour laquelle il était porté disparu. Il monta l'escalier étroit rapidement et manqua de tomber heureusement il se retenu de tomber. Il s’engouffra alors dans la salle où il était avec un sourire qui se transforma vite en une expression de dégouts. Lylio sa coéquipière venait de se faire aspiré par un tableau ! Ce monde était remplie de chose étrange. L'homme que Kaijin venait de rencontrer semblai dire que l'érudit était dans le tableau il voulut donné plus d'explication mais rennomça et touche le tableau il se fit lui aussi aspirai dans un cercle concentrique. Kaijin n'en revenait pas ! Après ça Tenkensu lui donna une boisson derrière son épaule. Kaijin avait perdu son calme ses deux coéquipier pour cette mission avait était aspiré et bientôt Tenkensu les rejoint alors sans hésitation il fonça aussi droit sur le tableau il allait découvrir ce que ça fait de se faire aspiré. Si il les rejoignez tous il leur ferrait pare de sa découverte. M'enfin rien n'était sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 218
Date d'inscription : 28/11/2010
Age du personnage : 27

Voyageur Expérimenté
Rémi Soral
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 115
Honneur: 60
MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Sam 13 Aoû 2011 - 23:23
Une sensation de liquide sec, c'est que qui traduirait le mieux ce que vous ressentez lorsque vous passez par le tableau. Vous avez l'impression de traverser cette barrière ondulante en une fraction de seconde, uniquement pour retrouver l'air derrière. Pas de tunnel d'hyperespace, pas de voyage, non, instantanée, comme une porte. Vous retrouvez donc l'air, c'est déjà bien... mais aussi le vide.
En effet, la sortie de cette porte ne se trouve pas directement au sol, mais bien deux mètres au dessus de ce dernier, et la première chose que vous faite, c'est d'aller le rejoindre, de façon quelque peu douloureuse.

Passé les quelques endolorissements de cette chute, vous vous rendez enfin compte de ce qui se trouve autour de vous, et purée ! C'est beau.
Vous êtes dans une région montagneuse qui n'a rien a envier a nos si belles alpes. A gauche et a droite se succède des sommets de différentes hauteurs aux contreforts boisés de pin et de sapin et se découpant dans le bleu du ciel doré par le haut soleil. L'air est frais mais d'une température très agréable, si bien que vous n'avez ni froid, ni chaud, tout semble parfait.
L'endroit où vous avez débarquer se trouve être un champs en jachère, à la lisière d'un petit bois. Et non loin devant vous se trouve le village. Oui, le fameux village peint sur la toile, avec ses maisons posées chacune sur un rocher.

Lorsque vous vous approcherez du village, vous vous rendrez compte qu'il est habité par des créature de Dreamland bien normale, ressemblant d'ailleurs très fortement aux humains, si bien qu'il sera même pour eux difficiles de faire la différence.
En tendant l'oreille tout en vous approchant, vous réussissez a entendre votre première conversation intra-village, entre deux habitants :


« Hé, salut Roger ! T'as vu la boulangerie ce matin ? »

« Salut Alain ! Ouais, elle est par la, pas loin de la taverne aujourd'hui, ca va être bien ! »

Que faites vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 362
Date d'inscription : 04/03/2011
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Tenkensu Chirome
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 350
Renommée: 675
Honneur: 210
MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Dim 14 Aoû 2011 - 20:58
S'étant lancé la tête la première dans ce tableau mystérieux, Tenkensu eu une chute relativement douloureuse en s'écrasant surement d'une manière bien plus pitoyable que n'importe lequel de ses camarades. Une fois qu'il eu reprit ses esprits et qu'il eu réussi à se lever, il pu enfin commencer à admirer ce somptueux paysage. Les montagnes, il aurait presque voulu chanter tant ce paysage était magnifique.

Mais bon, il n'était pas là pour rester béa devant des gros cailloux vieux de plusieurs millénaires. Et ce aussi beau que ces derniers puissent-êtres. Il se retourna vers lylio qui était à côté, il s'approcha d'elle et lui tendit une boisson.

"Tient, désaltère toi un peu. Ça devrait te faire le plus grand bien, et puis ce n'est pas le savant qui s'en plaindra. D’après la date de consommation de ses aliments, il à du tomber dans ce tableau il y a un bon moment déjà. Il n'y a plus que ces boisson qui sont encore bonnes, et plus pour très longtemps."

Ensuite, il se dirigea (d'un pas assez rapide pour ne pas encore énervé lylio et se retrouver dans la même situation que quand il avait ouvert la porte de l'érudit) vers le village qu'il avait remarqué un peu plus loin.
c'est alors qu'il entendit des villageois parlez entre eux.

« Hé, salut Roger ! T'as vu la boulangerie ce matin ? »

« Salut Alain ! Ouais, elle est par la, pas loin de la taverne aujourd'hui, ça va être bien ! »

Tenkensu se retourna alors vers ses camarades pour leur dire:

"On dirait bien qu'il se passe quelque chose à cette boulangerie, un truc innabituel pour ce village et ses habitants. Si on allait voir de quoi il en retourne?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : Le Mordu
Messages : 947
Date d'inscription : 18/05/2011
Age du personnage : 17

Maraudeur des rêves
Kaijin Zared
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 435
Renommée: 1301
Honneur: -550
MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Mar 16 Aoû 2011 - 18:19
Une fois dans le tableau Kaijin sentait une impression de liquide sec. Il se retrouva instatantanément dans un paysage montagneux magnifique ! Quel magnifique paysage Kaijin aurai pu le contemplai aussi longtemps que possible mais le devoir l'appelait. Il vit Tenkensu allait donner une boisson à Lylio. Kaijin ouvrit également la sienne qu'il bu d'un trait pour ensuite la jeté dans une poubelle non loin de là.

Tenkensu était déjà partit rapidement Kaijin le suivit en trotinnant pour le rattraper et se mettre à ses côté quant ils entendirent une conversation entre habitants.


« Hé, salut Roger ! T'as vu la boulangerie ce matin ? »

« Salut Alain ! Ouais, elle est par la, pas loin de la taverne aujourd'hui, ça va être bien ! »

Tenkensu se tourna vers Kaijin et les autres pour leur dirent quelque chose.

- On dirait bien qu'il se passe quelque chose à cette boulangerie, un truc innabituel pour ce village et ses habitants. Si on allait voir de quoi il en retourne?
- Une boulangerie qui bouge ? Moi j'te suis c'est partit !

Aussitôt dit aussitôt fait Kaijin partit d'un pas déterminé pour aller à la boulangerie. Mais il fallait allait où ? Et hop voilà que Kaijin est de retour auprès de ces amis.

- Ont va par où enfaite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: . Lun 22 Aoû 2011 - 22:42
Aspirée. Déplacée dans un autre monde tout simplement à cause de ma bêtise. Certes, chaque nuit je m'en vais danser entre le monde réel et le monde onirique sans jamais rien éprouver d'autre que la sensation d'ouvrir une porte. Mais, cette nuit, en passant de l'autre côté du tableau peint avec amour par je ne sais guère qui, une nouvelle sensation pris possession de mon corps. Entre terre et ciel, je me retrouvais à plonger dans un nouveau monde, encore une fois. Les couleurs changèrent et une lumière vive passa devant mes yeux. Sûrement dû au vertige qui me prenait ou bien au mal de coeur qui m'enivrait. Je me sentais telle une corde qu'on lâche dans un torrent mouvementé et qui se dégrade peu à peu dans un sentiment de bonheur, malgré le mal qui l'enserre. Je n'osais donc point répliquer. Je me roulais en boule, les yeux cependant toujours ouverts et le coeur me restant au bord des lèvres. Alors que les couleurs du village qui avait été peint avec tant de soin apparurent à mes pupilles vertes et que le tournant cessait enfin pour me laisser respirer, je tombais. Mais guère dans le même sens. Il y a quelques secondes, mon âme se mouvait en allant de droit à gauche, à présent, je tombais vers le sol. La surprise fut telle lorsque je me retrouvais en boule dans mon lit, enroulée par maintes couvertures que je mon corps se redressa soudainement, recouvert d'une sueur qui rendait ma nuisette blanche inutile. Mes yeux ne s'ouvrirent que quelques secondes plus tard. C'est avec un mélange de tristesse et d'incompréhension que je prenais enfin compte du fait que je me fus réveillée. Je n'eus pas le temps pour une nouvelle tentative de sommeil. Les somnifères avaient fait leur effet. Je jetais un coup d'oeil vif à mon réveil qui réveilla le mal de coeur que j'avais sentis pendant la chute. En imprimant en moi qu'il ne me restais que deux petites heures à tenir et en espérant que les membres de mon groupe et que le jeune homme décalé trouvèrent la solution au problème de l'érudit avant le matin; je courrais dans la salle de bain me débarrasser des simples somnifères qui remontaient en moi accompagnés d'un goût amère.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas. Aujourd'hui à 13:36
Revenir en haut Aller en bas

[Miniz-aventure] La ville qui ne bouge pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Kazinopolis-