Haut
Bas

Partagez|

Une croisade pour deux conquérants [PV Ed Free]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: Une croisade pour deux conquérants [PV Ed Free] Mer 31 Aoû 2011 - 22:23
*Mais... Des fois je me demande simplement si les gens ne sont pas complètement borné. Pourquoi ce type veut s'acharner à parler ? Qu'est-ce qu'il veut essayer de me dire ? Qu'il veut se battre ? Mais j'entends rien, frappe-moi, réplique si tu veux, comme ça, notre affaire ne sera plus jamais ambigu. Mais parler ? Fuck, j'ai pas la moindre idée de ce que tu veux me dire. Je ne sais même pas si tu accepte la punition, si tu te fous de ma gueule, ou si tu racontes que le ciel est bleu et que les oiseaux chantent. Ouais, tu n'as pas l'air exactement content non plus. Je suis sûr que tu prépares un mauvais coup. M'enfin, j'en sais rien. Tu fais chier. Je peux pas décider là comme ça. Tu pouvais pas simplement accepter mes coups sans rien faire ? Ou te battre ? Nan, il a fallut que tu choisisse la solution lâche, la solution qui ne me permet pas de savoir concrètement ce que je dois faire. Tu ne réagis pas vraiment à mes coups, tu ne répliques pas, mais tu te présentes comme un type qui n'aime pas la leçon qu'on lui donne, tu ne montre pas ta dignité devant mes coups. Et en fait, j'ai l'étrange pressentiment que tu ne reconnais pas la légitimité de ce que je fais. Et... ça m'agace. Nan, mais c'est vrai, c'est quoi ce mec qui sait pas ce qu'il veut. Il a toujours défendu ses opinions à coups de batte de base-ball, en tuant tout ceux qui n'étaient pas d'accord sur son passage. Et pour une fois qu'un mec te provoque direct sur tes opinions, tu... parles ? C'est quoi cette affaire ? Où est passée la verve de tes poings ? Diablerie que ces mots lancés sur un mur qui ne les entends pas ! Tu pouvais pas être plus clair dans tes attentions. En plus, je suis sûr que tu as attendu le départ de Ed pour dire tes conneries. Sale lâche, incapable d'affronter deux adversaires pour défendre sa cause. Et trop peureux pour le dire au seul capable de t'entendre. Tu me balances tout ça à la figure simplement parce que j'entends rien et que comme ça, je peux pas décider de te livrer à Onirion, puisque je sais pas ce que tu dis.

Ouaip, en fait, je crois que c'est ça, je peux pas t'envoyer à Onirion, parce que je peux pas affirmer que tu es resté un connard de serial killer de lumière ou pas. Je ne peux que supposer et en fait, c'est ça qui m'énerver vraiment. Si tu répliquais, ce serait clair, sans et sans détour. On se battrait, je gagnerai et je te livrerai à ceux qui veulent te bouffer, parce qu'ils se battent pour le bien et que... au final... Tu as tué l'un des leurs. Bref, moi, je suis plus soft qu'eux, c'est clair. Quatre coups me suffisent si tu as compris. Mais comment savoir si tu as compris où si tu n'es en fait que le plus gros lâche de l'univers. Je pourrais t'arrêter maintenant et empêcher de nouveaux meurtres inconsidérés. Mais si tu as compris la leçon, je n'ai pas à le faire. Le problème, c'est que tu es tellement lâche, qu'en fait, tu veux pas affirmer ton camp, tu ne veux pas prendre le risque de finir en taule. Tu as dit à Ed que tu reconsidère ta position, que tu veux bien ne plus faire d'histoire. Et puis après, quand plus personne peut entendre, tu déclames tout ce que tu veux. Et à moi, tu ne me donne aucun signal clair m'imposant de te livrer à la justice - selon tes propres principes. De cette manière, au lieu de défendre clairement ton point de vue, tu hoches gentiment la tête devant nous et puis tu iras tuer encore et encore une fois qu'on t'auras laisser partir. Si tu crois en tes idéaux, bats-toi ! Si tu ne te bats pas, je ne peux pas t'arrêter. Et si tu déblatères dans le vide, c'est pourquoi ? C'est peut-être bien pour te foutre de ma gueule comme un lâche qui préfère prendre quelques coups plutôt que d'affronter la prison maintenant. Mais si c'est le cas, je te pries de croire que c'est bien inutile. Parce qu'on passera le mot et on saura si tu as récidivé. Alors, oui, on viendra te chercher et cette fois, il n'y aura plus de discussion, plus de cas exceptionnel. Tu seras arrêté immédiatement et envoyé dans un joli colis empaqueté et timbré à Onirion, ou direct à la prison. J'en sais rien. Mais à la seconde où nous apprendrons que tu auras encore tué, tu morfleras et cette fois, ce sera pas cool, pas cool du tout. Je m'en ficherais de savoir si c'est un duel ou une exécution, mais on mettra tout en oeuvre pour s'assurer que tu sois bien capturé et cette fois, tu ne nous échappera pas avec des mots bien tournés. On ne te croiras plus.

M'enfin, dans l'idée, si ça se trouve, tu parles complètement d'autre chose. Ouaip, c'est sûrement ça. M'enfin, quatre coups ai-je dit ? Et si tu répliques pas, je m'en vais. Et on estime que tu as compris la leçon. Bon, le fait est que malgré tout, j'ai envie que tu t'en souviennes de ces coups et donc qu'ils fassent mal, que tu comprennes que tu l'as mérité aussi. Et donc... Oui, c'est une bonne idée. Une très bonne idée même. On va voir si tu ne répliques pas après. Mais au nom de la justice, au nom de la bonté humaine, je dois aller jusqu'au bout de cette affaire.*
À l'instant où Vlad finit son discours, ou peut-être un peu avant, Jacob ne sait pas, l'intouchable se laisse tomber en arrière. Comme s'il tombait la tête la première, sur le sol, mais avant de toucher terre, il se pousse avec la main, comme s'il était au fond d'une piscine, alors que son corps est dans la diagonale, se propulsant vers le haut. Ainsi, son pied file soudain avec puissance sur le menton de Vlad, créant un très bel uppercut, un coup assez puissant pour fracasser une mâchoire, assez en tout cas pour faire très mal et soulever temporairement sa victime. *Trois* Puis, une fois que Vlad est dans les airs, Jacob vient le frapper dans l'abdomen avec le pied, histoire de l'envoyer sur le sol et de lui couper le souffle quelques instant. Puis, l'intouchable revient sur le sol, se posant délicatement non loin du juge auto-proclammé de Dreamland. *Quatre. Occupons nous de notre autre invité en attendant que le premier reprenne son souffle. Mon petit voleur ligoté dans son coin depuis tout à l'heure et... toujours inconscient ? Baste, en voilà un bougre de dormeur ! Tant pis pour lui, il aura raté le meilleur.* Jacob va retrouver le voleur et ses bottes et commence à le soulever pour le mettre sur son épaule et le transporter jusqu'aux autorités compétentes. *J'ai fait ce que j'avais à faire, pour la justice, la vraie. Maintenant, si ce mec veut répliquer, c'est l'occasion, il n'y en aura pas d'autre. Parce que s'il décide de continuer à foutre la merde, il n'aura plus jamais l'occasion de s'en sortir. Là, je suis seul, la prochaine fois, Ed et d'autres m'aideront sûrement. Mais si tout va bien, il a compris et il deviendra le vrai gentil qu'il a toujours aspiré à être.* Doucement, en portant le corps inerte du voleur assommé, Jacob commence à s'éloigner, tournant le dos à Vlad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 775
Date d'inscription : 10/09/2010
Age du personnage : 28

Voyageur Expérimenté
Vlad Siegfrey
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 100
Renommée: 510
Honneur: 310
MessageSujet: Re: Une croisade pour deux conquérants [PV Ed Free] Sam 3 Sep 2011 - 2:11
Qu'allais-je bien pouvoir faire maintenant ? Ce pauvre Jacob ne semblait pas plaisanter quand il parlait de taper et je devais avouer qu'il m'avais bien amocher le visage, mais pas encore assez pour en venir à bout de moi et surtout pour me faire changer d'avis sur mes convictions. Sérieusement, est-ce que je devrais être intimider par deux espèces de crétins qui réagissent comme tout les anti héros ? Nous vivons des temps bien sombres à Dreamland et peu de personnes sont au courant du dilemme qui oppose les seigneurs cauchemars d'entrer en guerre contre certains royaumes mineurs. Pourquoi le ferait-il me diriez vous ? Hé bien tout simplement pour augmenter la taille de leurs armées car après tout il fallait bien que les créatures de Dreamland aussi farfelues soient elles servent à quelque chose non ? Alors autant leur donner une arme et une armure qu'ils deviennent de la chair à canon pour espérer s'en prendre au Royaume Obscur sans aucun moyen de voir dans la noirceur total de ce dernier. La conquête à toujours été une chose qui fascinait les gens et pour cette simple raison, il fallait que les forces combinées de plusieurs frères d'armes puissent transpercer ce toit de ténébreux amalgames propagés dans toute la Zone 5. Que pensaient-ils vraiment qu'ils pourraient faire face à moi ces maudits Private Jokes ? me livrer à Onirion ? Mais j'allais détrôner Onirion ! Qu'ils me tombent de nouveau sur la peau ne serait qu'une autre confrontation infructueuse pour eux et cela ne les mènerai encore qu'a la sauvagerie, en clair tout ce dont ils sont capables, ce qui s'est bien remarquer, surtout de la part de cet imbécile sourd muet.

Ce qui m’inquiétait beaucoup plus maintenant était le cas de Lithium, ma chère et tendre Lithium qui avais dans le monde réel rencontrer ce sale traitre de Free et lui avais même adresser la parole. Qu'avais il fait pour tenter de l'embobinée ? Je ne pouvais pas me faire à l'idée que Lithium ait été approchée par ce fourbe de première catégorie ! Cet homme n'est même pas capable de prendre la responsabilité de venir seul a un rendez vous ! Il n'a donc pas de parties génitales et c'était maintenant sûre et certain. Ce qui me restait à faire maintenant était de laisser quelques mots à cet empaffer de Jacob qui semblait emporter sur son épaule le voleur que j'avais quelque peu fâcher tout à l'heure. Me relevant avec une once de difficulté, je me repris rapidement en écrasant le poids de la douleur qui s'était propagée dans mon corps et tenta de faire abstraction de cette dernière pour attraper à ma ceinture le Cor de rassemblement et ainsi pouvoir invoquer le Chevalier Percevent que j'envoyais désormais arrêter la marche de Jacob pour que ce dernier puisse se rendre compte que j'étais bel et bien debout. Je devais maintenant trouver le moyen de faire comprendre à Jacob ce qui animais mon cœur à l'instant présent, mais comme ce dernier était incapable de m'entendre, il fallait que je trouve le moyen de substituer la parole à l'écriture et ainsi lui faire comprendre que les opinions des autres ne m'intéressaient qu'à moitié, et que le fait qu'ils en veuillent à mes méthodes ne me choquait que très peu.

Alors que Percevent pointait sa lance devant le torse de Jacob en lui montrant de l'autre main ce qui se trouvait derrière le chien d'Ed Free, ce dernier se stoppa pour détourner le regard dans ma direction sans aucune émotion quelconque sur le visage, il semblait douter simplement du fait que je ne cherche pas à l'attaquer et vit alors un Vlad dans le meilleur de sa forme physique, soulevant un baril d'huile qu'il venait de trouver près d'un conteneur à poubelle pour s'en servir comme d'une encre et ainsi lui faire décoder un message qui était le suivant.

"Vos raisons de vivre et de penser vous sont propres mais comme toutes personnes telle qu'elle soit, vous avez des faiblesses et qu'importe celles que vous pouvez avoir, je m'en contrefiche, mais même si j'ai pris part à cette discussion vis à vis de Free, ne comptez pas sur moi pour être le lâche qui aura peur de ce que peuvent me réserver une troupe de planqués qui se terrent dans leur Royaume de paix improvisée. Le Royaume des deux déesses avait connu cette paix bien avant que vous n'y soyez postés alors ne faites pas croire au peuple que vous avez su instaurer un régime ou il n'y a aucun conflit car même si ces conflits semblent mauvais, ils sont pour tous un moyen de se développer tant qu'ils ne sont pas mener dans l'excès. Ces excès étaient peut être les miens et je suis fier de les avoir commis tout comme Onirion s'est vu fier de tuer des membres de Sword of Misery. Cessez d'être aussi pathétiques Ed et Toi car vous avez bien mieux à offrir à ce monde qu'un masque d'innocence alors que vous prenez plaisir à vous battre."

Pensaient ils pouvoir nier longtemps le fait qu'ils aimaient le combat ? Les Private Jokes étaient comme tous, ils ne pensaient pas vraiment à l'avenir des autres mais cherchaient en ce monde un moyen d'échapper à une routine imposée par le monde réel, désireux de réaliser leurs rêves pour ainsi grandir dans un monde ou l'ont donne une opportunité à tous de s'éveiller après la victoire contre sa phobie. Ce qui motivait le regard de Jacob lorsqu'il m'avais frapper de ces quatre coups n'était pas la punition ni même le repentir qu'il cherchait à me donner mais bel et bien le plaisir qu'il prenais à assener des coups à ses adversaires, ce qui en faisait un homme comme la plupart de ses congénères, une bête sauvage qui au final bondirait sur tout ceux qui n'étaient pas du même coté que ses idéaux, tel que je l'ai fait, et tel qu'il le fera lui même à l'avenir, restant ainsi sensible à tout les aphtes de ce monde qui avait perdu de sa beauté par l'accumulation de voyageurs ne méritant pas leur existence en ce monde. Malgré tout je supposait qu'ils ne voudraient pas se donner la peine de réfléchir à ce que je venais d'écrire avec toute cette huile et camperaient sur leurs positions, j'en étais presque sûre.

Ne comptant pas rester les bras ballants quand à la situation et ne comptant pas non plus les laisser dégrader l'honneur qui me restait par leur simples tests, je m'avançait vers Jacob avec un regard totalement vide d'expression, et contre toute attente, je vidais sur la tête de ce dernier le peu d'huile qui restait dans le bidon afin de lui montrer que malgré tout je n'allais pas rester sans rien faire et que désormais l'histoire allait changer par l'apparition d'un vertueux héros qui ne se débinerait pas contre les forces du mal sans pour autant avoir à violenter les faibles tel que je l'avais fait d'ailleurs en versant de l'huile sur la tête de Jacob, ce petit faiblard qui n'avait pas trouver d'autres moyens que ceux de me faire comprendre ou était ma place par une série de coups violents et bestiaux. Je ne savais pas s'il était encore capable de me voir maintenant que sa tête était couronner de liquide noir, mais en lui laissant seulement une légère tape sur l'épaule comme remerciement du fait d'avoir avouer qu'ils me prêteraient main forte, je disparut par la suite de la scène dans un halo de lumière afin de disparaitre de cette ruelle ou je n'avais pas besoin d'être, ce qui révoquait instantanément Percevent alors que je me retrouvais désormais au sommet du palais royal du Roi Raphaelo et pris le temps de m'asseoir un peu alors que j'étais en altitude juste après un déplacement lumineux.

"Celui qui a obtenu le pouvoir de juger se doit de juger car le fait qu'il s'agisse d'un pouvoir est justement le fait qui invoque le droit de prendre ces mesures. Il est cependant juste que la justice obtienne ses valeurs Dreamlandienne et permette alors un enfermement au domaine des rêves si jamais l'enfermement en tant qu'humain n'a pas été réclamé par les forces de l'ordre. Si je ne suis pas dans la capacité de juger pleinement les fourbes et les traitres, alors il serait probablement mieux de se battre sous un nouvel étendard que celui d'un voyageur craint par la colère dont il dispose en choisissant l'auréole à la place de l'épée...le choix à la place de la guerre. Ce jour marquera le debut de l'existence du Chevalier Couronné !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Surnom : L'Intouchable
Messages : 688
Date d'inscription : 29/05/2010

Arpenteur des cauchemars
Jacob Hume
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 570
Renommée: 2743
Honneur: 535
MessageSujet: Re: Une croisade pour deux conquérants [PV Ed Free] Sam 3 Sep 2011 - 22:34
*Mais... Putain, c'est quoi ce chevalier là ? Il croit quoi avec sa lance. Je suis l'intouchable idiot, ne cherche même pas à pointer cette chose sur moi, ça ne sert strictement à ri... Ah, tu veux me montrer un truc. Tient, Vlad s'est relevé et semble même t'avoir invoqué. Putain, c'est quoi exactement son pouvoir à lui ? En tant que justicier, il peut invoquer des bretonniens ? J'aimerais que ce soit possible pour moi aussi. Mais malheureusement, je m'en passerai très bien pour l'instant. Bon, alors, c'est quoi ce message ? Nanana, nanana... Mmh... Certes... Mais... Hey ! Mais ! Espèce de connard ! Comment ça tu es fier ? Non, non, c'est pas du tout mon idée de la repentance espèce de saligaud. Reviens ici tout de suite que je te refile quelques coups de plus. Non mais, c'est quoi cette merde ! En plus, cet idiot semble oublié à qui nous avons pris ce royaume. Moi, j'ai quand même le souvenir que c'était à un espèce de monstre qui voulait conquérir toute la zone 1 et qui semait mort et carnage partout où il passait. Il me semble que ce n'était pas exactement l'idée la plus absolue de la paix. Non mais, c'est quoi ce petit prétentieux. Bref. Passons sur ça, j'en ai rien à faire. Mais si tu es fier de tes crimes, et non de tes erreurs parce qu'elles t'ont permis d'aller de l'avant, je ne peux pas te laisser comme ça. Tu as toi-même dit qu'il fallait agir contre le mal, faire de mon mieux. Ben pour moi, le mal, c'est les types qui se croient permis d'en tuer d'autres sans craindre la justice. Ça s'appelle des dictateurs et je suis prêt à tous les dézinguer si je peux, même si, soyons honnêtes, seul je n'y arriverais jamais. Toi, tu en es un si dans les cinq secondes qui suivent tu ne m'as pas rectifié cette déclaration stupide pour dire qu'en fait, tu allais effectivement éviter de tuer du monde. Cinq... Quatre... Trois... Tu t'approche, qu'est-ce que tu fous, j'espère que tu ne veux pas te battre petit. Je vais poser cet idiot inconscient histoire de pas être gêné par tes conneries...*

Jacob pose donc le criminel sur le sol pour avoir un plus grande liberté de mouvement, tandis que Vlad lui verse un baquet d'huile sur la tête. *Mais... T'es complètement inutile ou quoi ?* D'un coup de vrille rapide, l'intouchable éjecte le produit de sa bulle grâce à une force centrifuge, sur le chevalier en armure et son invocateur. *Cette attaque minable me suffit, tu vas payer, je vais te...* Mais à l'instant où il se prépare à frapper du poing sur le visage déjà marqué par une ecchymose de Vlad, ce dernier s'élance à la vitesse de la lumière... le plus loin possible de son agresseur. *Lâche. Je le savais. À peine un poing se lève que tu déguerpis. Et je n'ai même pas envie de tenter de te poursuivre. Tu n'en vaut même plus la peine. Tu viens de te ramollir. En fait, je ne sais même pas si tu es capable de tuer à nouveau en sachant qu'on veille au grain. Je crois même que tu éviteras de le faire, juste pour ça. Je verrais ce que je ferais en ce qui te concerne. Mais si tu pulvérises encore un seul mec sans être en légitime défense. Je peux t'assurer que tu vas avoir à faire à nous. Je ne te laisserais pas t'en tirer si facilement. Vitesse de la lumière ou pas, je t'attraperai un jour. Allez Jacob, on s'en va. Laissons cet idiot ruminer tout seul à ce qu'il vient de vivre. S'il met un pas dans le royaume des deux déesses, il n'en ressortira plus avant longtemps, c'est tout ce que je peux dire à ce sujet. Enfin, dire...*

Déjà un peu fatigué par les heures passants, Jacob reprend le criminel sur ses épaules et s'envole jusqu'à la milice pour le remettre aux autorités compétentes. Puis, il quitte le royaume en glissant doucement dans le ciel, avec l'espoir de ne plus avoir à faire à Vlad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une croisade pour deux conquérants [PV Ed Free] Aujourd'hui à 19:13
Revenir en haut Aller en bas

Une croisade pour deux conquérants [PV Ed Free]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des Chats-