Haut
Bas

Partagez

Aedon Xaris [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aedon Xaris
Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2011
Age du personnage : 30

Nouveau challenger
Aedon Xaris
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 60
Honneur: 70
MessageSujet: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 0:46


Xaris
Aedon

Personnage.

Aedon Xaris [Terminée] Aedon
© Avatar taille 160x320 pixels.


    • Nom : Xaris.
    • Prénom : Aedon.
    • Surnom(s) : (à vous d'en trouver ^^)
    • Âge : 26 ans.
    • Nationalité, origine(s) : Français.
    • Pouvoir et description : Objet magique de rang A, cœur draconique.



L’objet en question agit comme une forme de symbiote. Ce dernier fusionne avec son porteur et se greffe sur son cœur. S’ensuit un processus extrêmement douloureux pour celui qui le trouve puisqu’il adopte une forme de dragon anthropomorphique et en gagne quelques avantages qui seront cités plus bas. L’utilisateur perd alors son apparence humaine et ne peut en aucun cas la récupérer à moins qu’il ne parvienne à se défaire de l’artefact.

Il se base sur deux éléments complémentaires, le feu et l’air, pouvant être utilisés conjointement pour effectuer des techniques. Le fait est que la plupart fait appel à des glyphes pour être modélisées.

Un glyphe peut être dessiné/gravé sur toute surface et détériore l'objet/la surface utilisée. Aedon fera notamment appel à des pendentifs préparés au préalable pour exécuter ses techniques. Leur résistance définit le nombre d'utilisation(s) par rapport à la puissance de la technique.

Quelques techniques de base ne sont cependant pas soumises à ce régime.

Avantages : Polyvalence, souffle de feu inné, se fond dans la population onirique.

Désavantages : Privation de toute apparence humaine (facilement identifiable donc pour ceux connaissant l’artefact ---> insécurité), dangereux pour soi-même et pour les autres si non maîtrisé, forte contribution en énergie à faible niveau. Le porteur est avec le temps de plus en plus lié à Dreamland et nécessite un soutien pour se réveiller ; par exemple grâce à un réveil entraîné par un réflexe comme la sensation de chute (possibilité de mourir dans la réalité en mourant à Dreamland). Nécessité de s'adapter à la morphologie du corps et au contrôle des divers muscles.

Description Physique.


Spoiler:
 

Dans le monde qu’est le nôtre, Aedon est un jeune homme sans grande singularité du haut de son mètre quatre-vingt, aux origines occidentales. Sa chevelure courte et brune vient complémenter l’aspect commun de son apparence. Ses yeux sont quant à eux verts et d’épais sourcils assombrissent son regard. Sa corpulence se veut assez svelte sans entrer dans le domaine de l’anorexie comme certains s’aiment à y pénétrer. Les épaules de l’étudiant sont étonnamment épaisses en comparaison avec sa musculature quelque peu fébrile, rôdée par les déménagements et le port de charges. Aedon n’a d’ailleurs rien d’un grand sportif si l’on considère les résultats qu’il a toujours obtenu en éducation physique jusqu’au bac.

La preuve étant qu’il réussit à se blesser en accrogym, le contraignant à garder l’une de ses horreurs que l’on vous force à porter des semaines autour de la nuque. On retiendra que sa principale faculté réside dans le fait qu’il se fond littéralement dans la masse active de la population mais on le reconnaîtra à sa démarche ou à ses habitudes vestimentaires –très porté sur la chemise-, notamment grâce à la sacoche qu’il prend la plupart du temps.

Au sein même de Dreamland, les choses sont formellement différentes, adoptant une apparence plus imposante qui par la même occasion peut rendre le dialogue difficile avec certains voyageurs ou rêveurs à l’opposé des créatures y vivant en permanence. Cela tient du fait qu’il n’a pas en ce monde une apparence humaine du fait de l’objet qu’il y obtint. Du haut de ses deux mètres cinquante, son corps est dorénavant recouvert d’une épaisse protection écailleuse, le visage allongé de ses traits draconiques, le nez confondu en un museau. Les cheveux comme toute forme de pilosité ont disparu laissant deux cornes orner l’arrière de son crâne alors que des épines dorsales recouvertes d’une membrane s'insinuent dans le prolongement de sa colonne vertébrale dont l’extrémité est une queue reptilienne.

Malgré l’absence de ses feux sourcils, son regard a gagné en intensité, dégageant une certaine froideur dans la neutralité de son expression accentuée par les pupilles verticales tranchant avec des iris jaunes, tandis que les crocs acérés de sa gueule apportent une impression pour le moins inquiétante. Son cou dorénavant prolongé repose sur des épaules plus solides que par le passé tout comme l’ensemble de la musculature de l’intéressé d’ailleurs. Le torse, comme le prolongement du menton dispose certes d’une surface écailleuse mais lisse en comparaison avec l’ensemble.

Les jambes allongées ont subi d’importantes modifications, adoptant une allure anthropomorphique adaptée au reste du corps, mains et jambes dorénavant surplombées par de larges griffes. Le dos a été pourvu de deux membres supplémentaires, de larges ailes ne permettant malheureusement pas à Aedon d’adopter un nouvel angle de vue sur le monde mais elles sauront servir dans d’autres applications. Notez que son seul habit est un pagne « confectionné » à partir de lambeaux de ce qui lui restait de frusques et que son visage est marqué d'une cicatrice au niveau de l’œil gauche.


Caractère.

Chaque homme est unique et se distingue des autres par sa personnalité, ses goûts ou ses orientations politiques, formant un individu. Aedon est paisible de nature, non pas qu’il soit passif mais c’est un trait de caractère qu’il tient de sa nature contemplative ; l’habitude d’observer par les fenêtres, au-delà des murs qui les retiennent captifs, lui et ses idéaux.

Il s’est d’ailleurs forgé avec le temps une certaine retenue, entretenant la cordialité avec les interlocuteurs qui lui sont inconnus, ne s’ouvrant pleinement qu’aux êtres qui lui sont proches ou dignes de confiance. Diplomate, c’est un bon résumé de ce qu’il est au quotidien bien qu’il puisse cacher une agressivité qu’il ne se connait pas dans quelques circonstances particulières. L’intéressé se veut protecteur ; si un pépin survient, soyez certain qu’il ne vous laissera pas tomber dans une situation délicate.

De par son côté diplomate, Aedon est une personne réfléchie qui foncera rarement tête perdue dans la mêlée, conscient des risques qu’il encourt aussi bien pour lui-même que pour ses alliés. Il a un constant besoin de compagnie, la solitude l’ayant trop profondément marqué, elle est ce qu’il craint le plus. Il pourra naturellement se présenter à vous au détour d’un chemin et si vous convenez à ses idéaux, il est fort probable qu’il vous accompagne sur la route de tous les périls. Un individu agréable en somme pour qui saura faire valoir ses intérêts.

Au sein même de Dreamland, certains de ses traits de caractères sont amenés à changer puisqu’il devra certainement lutter comme tout possesseur d’un objet magique rare. Il est donc possible qu’il développe une certaine méfiance vis-à-vis d’autrui et une distance, voire froideur envers ceux qui sembleraient opportunistes. L’insécurité est propre au monde des rêves et cela est d’autant plus vrai que des voyageurs s’aiment à pourchasser leurs homologues.


Histoire.

Il est certifié qu’aujourd’hui, les gens sont à la recherche de l’exclusif, de faits marquants et d’événements tragiques pour dynamiser un quotidien ravagé par les difficultés rencontrées au cours de leur vie. Une atrocité qui va les rassurer quant à leur position personnelle en se disant qu’ils peuvent être chanceux de ce qu’ils possèdent ou acquièrent de leur dur labeur.

Ici ce ne sera pas réellement le cas mais l’on notera diverses concordances avec ce qu’aura vécu Aedon, né dans le Nord Est de la France dans une ville de moyenne envergure mais bien modeste en comparaison avec les grandes métropoles de l’Hexagone. Il vécut sa petite enfance dans un village en dehors de l’agglomération, coin tranquille où tous les gens du quartier se connaissent, enfin, inutile d’épiloguer là-dessus. C’était littéralement le profil type du tête-en-l’air car une fois son attention captivée par une pensée, il était nécessaire de s’y reprendre pour l’en déloger. Il aurait suffi de demander aux institutrices ; "un gamin toujours le regard porté vers la fenêtre".

A l’époque ses cauchemars étaient hantés de voitures téléguidées géantes le poursuivant dans un labyrinthe carrelé de noir et vert assombri, éclairé par quelques spots sous un fond de musique des dents de la mer. Ceux qui affirment que les enfants ont une imagination débordante sont encore loin de la vérité même si leur vision suit le bon axe.

Quelques années plus tard, la période collège, les prémisses de la galère dirons-nous. Les parents divorcèrent et, alors que le père se couvrit de crédits, la mère perdit son emploi, élevant les bambins vivant des seuls revenus qu’on lui accordait. La vie de tous les jours n’était pourtant pas si terrible pour peu que l’on sache se satisfaire des choses simples avec de temps à autres un petit extra. Un déménagement forcé en ville changea bien des habitudes et le premier détail qui montrait bien ce contraste était le voisinage. Ce n’est pourtant pas compliqué de répondre à voisin de la même résidence en lui ouvrant la porte lorsque l’on vient prendre des nouvelles.

A croire que le simple fait de vivre les uns sur les autres entraîne paradoxalement un éloignement relationnel intense. Soyez certain que le collégien ne se tenta même pas à demander un peu de farine de peur de recevoir une demi-douzaine de cartouches de chevrotine tellement cela aurait paru futile. Bien entendu cette vision n’en était que trop exagérée. En cours, aucun problème particulier jusqu’à la troisième où l’on observa une chute des résultats. La nécessité de quitter la région semblait déranger l’esprit d’Aedon, trop attaché à ses racines pour se laisser désherber de cette manière par le besoin de plus en plus présent de revenus pour assurer un minimum de confort à la famille.

Un aller sans retour de huit cent kilomètres avec un camion remplit de meubles et cartons au précieux contenu pour leurs propriétaires. La nouvelle habitation était étonnamment grande mais envahie de bestioles en tout genre. Pour faire un rapide résumé, une bicoque d’été à l’isolation inexistante envahie par l’humidité et grouillant d’araignées, blattes, scarabées et mille-pattes si l’on oublie les résidents des combles, à savoir un magnifique essaim de guêpes. Autant dire que les premiers temps furent pour le moins difficiles sans compter sur des camarades de lycée peu accueillants. La solitude le prenait dans les temps de midi alors qu’il profitait seul du repas à une table désertée.

Fort heureusement, elles étaient encore là ses amies fidèles. Les fenêtres offraient toujours leur pesant de réconfort dans l’imaginaire de l’éternel rêveur. Son seul véritable exutoire où il pouvait réellement éprouver du plaisir. A chacun son astuce pour ne pas perdre quelques cases dans les moments difficiles. L’année suivante, après les cauchemars de Gremlins jetant des rouleaux de papier toilette dans les escaliers du manoir de Resident Evil premier du nom tandis qu’ils se ruaient sur lui, expulsant leur progéniture, le lycéen s’avouait fort heureux de quitter l’horrible région laissant derrière-lui la marée grouillante de son ex-maison, en effectuant le chemin inverse.

Trop enchanté de recouvrer ses repères d’antan, la motivation de travailler s’étiola, provoquant son lot de conflits avec l’autorité parentale qui aujourd’hui encore est présente bien que leurs chemins se soient séparés. La faute à une fâcheuse procastination. L’enfer est pavé de bonnes intentions et lorsque les points de vue divergent, le dicton prend alors une signification toute particulière. Là était sa routine, le rejet par l’incompréhension et une simple vitre comme échappatoire.



Poste Rp.


Avez-vous déjà eu cette impression désagréable au moment de vous coucher ? vous savez d’avance que la nuit va être longue alors qu’elle n’a même pas commencé. Sans compter le fait que la chaleur est désagréable au possible et que vous n’osez laisser ouverte votre fenêtre de peur qu’un nuitard ne s’amuse à cramer ses plaquettes de frein sous votre fenêtre, s’entraînant pour ses folles virées nocturnes dans la ville accompagné de ses collègues bardés de néons et peintures tape-à-l’œil. Non ? Et bien tentez au moins de comprendre ce que cela inclue. Une nuit blanche, rien de pire pour quelqu’un qui se complait dans la rêverie. L’avantage de cette phase que l'électroencéphalographe qualifierait de sommeil paradoxal est si court ! Ce misérable petit quart d’heure fait pourtant bien des choses et nous intéresse dans notre cas au plus haut point. Malheureusement, Aedon ne parvint pas cette nuit-là à trouver le sommeil ; il avait l’esprit bien trop occupé et n’aspirait qu’à la seule libération des songes.

Autant dire que la journée fut assez difficile, le regard tombant, alourdi par des cernes équivalentes au maquillage excessivement exagéré des acteurs jouant une tragédie sur scène. Il parlait constamment d’un ton monocorde, dépourvu du moindre raisonnement intelligent tandis que sur sa table on observait un tas informe, totalement avachi sur la surface en bois verni. Fâcheusement, le professeur en présence, répugnant les tableaux blancs trimballait en permanence ses craies personnelles, une arme à toute épreuve. Avec la dextérité d’un joueur de pétanque, il lança avec une parfaite maîtrise l’instrument de sa vengeance sur la tête du malheureux qui broncha avant de poser ses coudes sur la table dans l’espoir de se tenir droit, menton entre ses paumes. Ses yeux brûlaient par la fatigue et sa seule pensée se dirigeait vers le divin couchage.

Le soir vint enfin combler ses espérances alors qu’il se laissait littéralement tomber comme un poids mort, n’ayant que faire de si quelque chose avait été au préalable déposé sur le lit bien nommé. Il n’écrasa que son matelas qui le retint avec toute la douceur qu’il espérait avant de se lover paisiblement dans les bras de Morphée.

Le paysage était d’une finition tout-à-fait remarquable. Devant lui, s’élevaient des constructions passées, ruines où s’enchevêtraient d’étranges végétaux. L’endroit ne lui était pas familier, ce qui lui soutira quelques doutes mais bon, passons. Sans savoir de quelle manière il s’était retrouvé là –car il est assez rare de trouver ce genre d’édifice dans une ville moderne-, Aedon s’engagea au cœur des lieux. Dans un élan de curiosité, l’étudiant grimpa une ruine surélevée afin d’avoir un meilleur point de vue. Il fut interloqué de constater la présence d’autres personnes ; non pas le fait même qu’elles soient présentes mais qu’elles semblaient vivre deux événements foncièrement différents. L’une, en tenue d’explorateur se la jouait sans le moindre doute à la Indiana Jones, fouettant quelques derrières de momies au passage –ne vous demandez pas pourquoi il y a des momies, le jeune doit faire un amalgame- tandis qu’une autre faisait office de pharaon en guidant les esclaves qui construisaient une pyramide inversée tenant en équilibre sur un fait-tout en or massif. Décortiquons la scène…

D’un côté, des momies et un explorateur du vingtième siècle tentant d’occire des tas de bandelettes anthropophages millénaires alors qu’à quelques mètres de là, une représentation d’époque se joue de manière totalement illogique dans un délire gastronomique, le tout au milieu de ruines sensées être désertes et abandonnées au vu de l'état de la flore locale. Une idée germa dans l’esprit de l’observateur ; il devait être complètement timbré. Même un rêve ne pouvait être aussi précis, détaillé dans la gestuelle ou l’étendue de la scène. Il pouvait même sentir le vent lui caresser le visage, l’odeur de la pierre sous le soleil. Décidément, tout n’allait pas. Soucieux de son intégrité mentale, il s’extirpa de l’endroit et pénétra une futaie dans laquelle filtraient quelques timides rayons, offrant un charme non négligeable aux lieux.

Il s’y enfonça, virant ci et là à l’aveuglette sans réellement savoir où cela allait le mener quand il trébucha inexplicablement  sur un tapis de feuilles mortes. Le contact était pourtant rigide et sonnait plein. Intrigué et fâché par la douleur ainsi provoquée, il s’accroupit, touchant à taton ce qui avait causé sa chute. Une dalle en pierre, passablement déposée s’élevait légèrement du sol. Un vrai manque de pot pour Aedon qui s’était bien entendu pris le pied dedans. Sa curiosité naturelle pris cependant le dessus alors qu’il s’essaya à la soulever, sans grand mal. Lorsqu’enfin celle-ci se sépara du sol, l’air extérieur s’engouffra dans une cavité. A tatillons, il pénétra dans le boyau dont l’obscurité n’avait rien d’accueillante. Le jeune homme fut néanmoins attiré par une lueur non loin de là, luminosité qui se révéla être une phosphorescence naturelle de la roche qui servait de plafond à l’endroit, guidant le visiteur vers une formation en contrebas. Il s’y laissa donc entraîner.

Dans une alcôve, dissimulée par la paroi rocheuse de tout visiteur se tenant depuis là-haut reposait fièrement une statue en partie rongée par l’érosion. Dans ce qui semblait être la poitrine de la créature représentée, une alvéole abritait un objet difforme dont il ne parvenait pas à définir concrètement le détail. Intéressé, il se saisit de l’objet susnommé qui le brûla au premier contact. Dans un réflexe provoqué par la douleur, il tenta de retirer sa main qui sans succès resta collée contre l’étrange artefact qui fondit littéralement, pénétrant le corps de la victime. La douleur se propagea à grande vitesse à travers tout le corps, n’épargnant pas Aedon qui se trouvait au bord de l’évanouissement. La sensation s’avéra si imposante qu’elle écrasa littéralement toute autre sensation, ne pouvant décrire avec certitude ce qui lui arrivait à l’instant tandis qu’il entendait des craquements diverses ; brisures, étirements, déchirures, percées, toutes ces informations lui semblaient évidentes bien qu’elles n’étaient que des mots balancés dans le vent.

Le visiteur se sentit choir alors que l’opération cessa. Sa vue troublée, l’équilibre hésitant, la paroi qu’il sentait à peine du bout de ses doigts le perdit tandis qu’il s’essayait à remonter. Fébrile, telle une coquille vide bouillonnant intérieurement, il s’esquiva de la cavité en rampant à demi. Il s’assit un moment, récupérant son souffle, le cœur endolori comme étouffé par une pression constante. Sa vision s’affina jusqu’à même sembler plus aigüe tout comme ses autres sens. Il ne comprit enfin que lorsqu’il abaissa le regard, constatant avec frayeur un corps qui n’était pas le sien, ou du moins qui n’était plus…humain. Mains griffues, jambes déformées et surtout, le corps entier recouvert d’écailles. Aedon souhaita se relever, un succès mitigé lorsqu’il se rendit compte que le simple fait de se tenir debout relevait d’un défi d’équilibriste, il retomba, comme aspiré dans le vide et s’éveilla, dos au sol alors que ses jambes étaient appuyées contre son lit, suant de toute part. Il aurait souhaité que cela soit un rêve, mais cela était bien trop intense et l’évidence même lui vint à l’esprit. Le rêve est loin d’être propre à chacun, tous le partagent en un lieu différent certes mais il est un monde dont seul le sommeil peut ouvrir les portes.




Autres.

Aime : la loyauté, les personnes simples, les fenêtres.
N'aime pas : La solitude, la violence gratuite, les excentriques.
Particularités, autres : Tête-en-l’air, passionné.
Niveau d'étude hors de Dreamland : Etudiant en partance pour un cursus commercial.
Comment avez-vous découvert le forum ? Grâce à un partenariat.
Première impression : Le design du forum est très soigné, ce qui est un facteur pour le moins important dans l’impression générale qui en ressort. J’apprécie notamment la profondeur des renseignements fournis, chose que l’on ne voit pas sur tous les forums dédiés à ce monde loufoque !
Pour les DC ou TC, qui a donné son accord ? Premier compte Wink.
Code de validation : Validé par Lithium Elfensen.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 6:43
Alors déjà, bienvenue sur le forum !


Toutefois, attends-toi que Trouble ou Caîn viennent à rechigner, voir Dox, au niveau de l'apparence car, si j'en crois le dessin, tu aurais des ailes, ce qui signifierait que tu pourrais voler. Or, c'est le pouvoir de certains voyageurs et, on ne peut pas tout avoir non plus. Bref, soit elles te seront inutiles, soit on devra les amputer, soit on trouveras une autre solution.

Et pour le pouvoir, Trouble s'en chargera ^^


Bref, bon courage pour ta présentation !




Edit: Je rajouterais "plus lent" aussi dans les désavantages en fait.
Parce que bon, certes tu as des jambes puissantes et écailleuses, mais il n'empêche que si tu rajoutes les écailles et compagnie, ta masse corporelle s'en trouve sacrément chamboulée x)

__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Aedon Xaris
Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2011
Age du personnage : 30

Nouveau challenger
Aedon Xaris
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 60
Honneur: 70
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 17:22
Merci bien =).

Je comprends tout-à-fait ce point et le corrigerai en conséquence par leur inefficacité de ce côté-là. "Amputer" semble un peu trop douloureux quand même à moins que l'on observe la fameuse "autre solution" (comme considérer que c'est impossible avant le rang X, enfin nous verrons) x).

Concernant le pouvoir en lui-même j'ai eu un premier contact plutôt positif avec Trouble mais il reste bien entendu quelques points à revoir/éclaircir Wink.

Edit par rapport à ton edit : Et bien, je pense que ce genre de contrainte est en rapport direct avec l'adaptation. Je ne pensais pas à une lenteur comme tu le dis mais à des mouvements plus amples en comparaison avec d'autres personnages qui seraient de plus petite taille. Enfin ne t'en fais pas, j'ai prévu des petites choses ^^.

Edit n°2 : Ajout du post RP, présentation prête pour l'évaluation =D.
Il est fort probable que des fautes se soient glissées, s'il y a un quelconque problème, n'hésitez pas ^^.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Trouble
Messages : 349
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Trouble
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 340
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 18:24
pour l'apparence.. pourquoi pas, ça fait un peu original..

Pour ce qui est de voler... on est d'accord, pas avant un certain rang... disons qu'au rang 1, tu peux ralentir ta chute, au rang 3, tu peux planer sur de courtes distances, au 5, tu peux te servir de tes ailes pour faire des sauts plus élancés et qu'au 7, tu peux commencer à voler un peu...

Au niveau du pouvoir... ça serait une contrainte géniale si tu serais obligé de canalyser ton pouvoir dans une signe que tu aurais toi-même gravé ou dessiné quelque part...
Du coup, tu serais obligé de faire gaffe à la manière de l'utiliser, de perdre du temps, ou de créer des symboles que tu gardes avec toi (genre un truc sculpté dans du bois..), et que tu dois brandir pour s'en servir. Plus cool encore: en fonction des matériaux, le nombres d'utilisation de ton pouvoir à travers ce symbole est limité (pour reprendre le même exemple: le symbole sculpté dans du bois se désintégrerais après coup...)

qu'est-ce que t'en pense?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Aedon Xaris
Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2011
Age du personnage : 30

Nouveau challenger
Aedon Xaris
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 60
Honneur: 70
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 18:49
Je vois ce que tu veux dire mais un problème de taille s'impose, je n'ai pas de poche xD. Pour suivre cette idée, il serait possible de créer un objet magique (dans les bras) que je trouverais plus tard dans le Roleplay et qui permettrait de canaliser justement un pouvoir à travers des glyphes (plus besoin de poche Razz).

Chaque glyphe serait associé à une technique et son nombre d'utilisations varierait en fonction du rang et de la puissance de la technique (et devront bien entendu être rechargés).

Ils sont à la base destinés aux techniques (de zone) nécessitant une forte contribution en énergie et servent à définir la zone dans laquelle elles seront lancées.

Cela ferait que jusqu'à ce que je trouve cet objet je n'aurais pas ce genre de technique et je conserve un aspect important d'évolution des techniques dans leur complexité.

Ton opinion ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Trouble
Messages : 349
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Trouble
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 340
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 21:34
j'ai malheureusement pas tout compris... moi, je te voyait écrire, graver ou sculpter un symbole quelque part pour ensuite poser ta patte dessus et canaliser ton pouvoir à travers. Ce qui fait que ton pouvoir n'est pas limité en nombre d'utilisations par objet/mur/surface sur laquelle tu as gravé ton signe, mais simplement en fonction de la résistance de l'objet utilisé.

Pas besoin d'objet magique: exemple: tu ramasse un bout de papier, tu dessine un truc dessus, tu le brandis et effectue une technique d'air, et le papier se déchire en même temps que la technique est lancée. Si tu avait gravé le même truc sur une pierre, ça aurait peut-être résisté plus longtemps ou pour plusieurs essais.
La limite de ton pouvoir, c'est l'énergie qu'il te reste, comme tout le monde.

quand tu parlais de poches, tu voulais dire que tu ne pouvait pas stocker les objets sur toi, non?
BAh fait des pendentifs. Et puis même, c'est encore mieux, ça t'oblige à te casser le cul en plein combat pour monter tes attaques. Et, si tu accepte une contrainte d'utilisation chiante, ton pouvoir sera considéré comme bien plus puissant
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Aedon Xaris
Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2011
Age du personnage : 30

Nouveau challenger
Aedon Xaris
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 60
Honneur: 70
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 22:05
Il est certain que ce n'est pas toujours évident d'avoir la même vision de ce que l'on souhaite exprimer ^^. Tu as au moins bien compris que ce serait compliqué de stocker des objets aussi imposants que des glyphes en bois/autre sans poche/sac.

L'option du pendentif est alors bien plus sympathique en effet. Le glyphe permet l'utilisation de techniques plus complexes/puissantes.

Plus l'objet est de qualité, plus il a de chance de résister à une utilisation et peut dans le meilleur des cas servir à nouveau.

Les techniques élémentaires les plus simples pourront, elles être exécutées sans glyphe mais seront très peu nombreuses.

Ça risque de me coûter cher en E.V si je ne les fais pas moi-même. *Va devoir apprendre la joaillerie* x).
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Trouble
Messages : 349
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Trouble
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 340
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 22:10
cette dernière définition, me va

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Nodox Pebbles
Messages : 2415
Date d'inscription : 13/04/2010
Age du personnage : 29

Voyageur Expérimenté
Nodox Pebbles
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 450
Renommée: 966
Honneur: 410
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 22:55
On en est où donc ? (je n'ai pas du tout suivi le débat ^^)

Mais je propose quand même une validation rang 2
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Trouble
Messages : 349
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 31

Voyageur Expérimenté
Trouble
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 340
Honneur: 25
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyJeu 26 Mai 2011 - 23:51
personnellement, je le verrai plutôt rang 3.

Son pouvoir et son personnage est atypique sans être gros bill, et il a un style très agréable et relaxant. Quand aux fautes, je n'en ai pratiquement pas vu. Donc plutôt rang 3 pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Aedon Xaris
Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2011
Age du personnage : 30

Nouveau challenger
Aedon Xaris
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 60
Honneur: 70
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyVen 27 Mai 2011 - 0:24
En effet, je n'avais pas relu jusqu'à présent la fiche (flemme quand tu nous tiens...). Les fautes sont normalement corrigées à moins qu'un oubli ne se fasse repérer.

Correction effectuée, texte remanié dans certains passages.

PS : Merci pour le soutien xD.

@Nodox le dragueur : Les deux parties ont trouvé un compromis viable concernant les capacités qui sont donc dorénavant valides.


Merci par avance Wink.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Lithium Elfensen
Surnom : L'Ambidextre
Messages : 2709
Date d'inscription : 03/09/2010
Age du personnage : 26

Arpenteur des cauchemars
Lithium Elfensen
Arpenteur des cauchemars

Carte d'identité
Essence de Vie: 855
Renommée: 2665
Honneur: 420
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyVen 27 Mai 2011 - 5:50
Je vous avoue pour ma part être également divisée au sujet du rang.
Mais personnellement, je pencherais pour le rang 3 tout comme Trouble.

Mon point de vue est que son style d'écriture est intéressant et agréable à lire.
C'est apaisant et prenant.
De plus, il s'exprime en très bon français. Un bon point pour un rpiste.
Et, malgré la différence d'envergure avec certaines présentations validée au rang 3,
il n'a pas besoin d'écrire énormément pour faire un post de qualité.
Oui, je vote pour rang 3 finalement.


En plus, j'adore son avatar.
Mais il le sait déjà ^^

__________



Lithium s'exprime
Bis vous insulte

Revenir en haut Aller en bas
https://berliefanny.wixsite.com/illustratrice
AuteurMessage
Cain Sloph
Messages : 986
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 28

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyVen 27 Mai 2011 - 10:29
Je suis d'accord également pour un rang 3, bienvenue sur Dreamland camarade ^^
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Aedon Xaris
Messages : 79
Date d'inscription : 25/05/2011
Age du personnage : 30

Nouveau challenger
Aedon Xaris
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 110
Renommée: 60
Honneur: 70
MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] EmptyVen 27 Mai 2011 - 10:36
Merci bien ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aedon Xaris [Terminée] Aedon Xaris [Terminée] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Aedon Xaris [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Administration Onirique :: Personnages Joueurs :: Présentations :: Validées-