Haut
Bas

Partagez|

Sanglante moisson (Noctis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Sanglante moisson (Noctis) Mer 25 Mai 2011 - 17:13
J'ouvre les yeux. Cet acte si banal ne revêt pour moi aucune signification particulière, et pourtant je profite de cet instant pendant de longues secondes. Je me réveille ici, je m'endors là-bas; au fond, où est la réalité? Ma réalité...
Ma vie est vraiment des plus ennuyantes, en ce moment; toujours la même rengaine, il me faut assister à ces cours lamentables toute la journée, pour rentrer "chez moi"... Quelle blague, franchement.
Les seuls moments où je me sent à peu près bien, c'est en combat. Le goût du sang... le voir couler sur mes poings, rejoindre le sol en une fine pluie rougeoyante... Il n'y a rien en ce monde que j'aime davantage que voir le sang répandu par ma main. Mais bon, ce monde est trop limité...Si je meurs là-bas, je me demande si je continuerait de vivre, ici...

Je regarde autour de moi, dans cet endroit bondé où règne un vacarme assourdissant, plein de voix auxquelles je ne prête attention que malgré moi; une véritable cacophonie de notes aux variations insupportables, les cris se confondant en un horrible cantique qui s'impose à moi avec force, me débordant avec vigueur tandis que je saisi ma tête entre mes mains, pour me calmer.
Cette haine... Cela faisait longtemps que je n'avait rien ressenti de tel. Un besoin primaire de tuer, de faire couler le sang de ces idiots qui ne comprennent rien... Les battements de mon coeur se font plus vifs, plus violent; rien de très inhabituel, jusque là. C'est encore supportable, mais pour combien de temps....
Les passants semblent me remarquer; mon attitude est-elle donc si étrange? Comment suis-je sensé supporter ses bavardages incessants!!
C'est une certitude, maintenant; je hait viscéralement le royaume des chats. Trop de bruit, trop de monde. Pourquoi donc suis-je venu ici, je me le demande... J'aurait pu choisir un autre endroit, mais non; il a fallu que je décide que ce serait ici, et nulle part ailleurs. Certes, c'est plein de monde et il ne serait pas très compliqué de causer quelques problèmes, du genre multiple homicide volontaire, ce genre de choses...

Je sort de ma rêverie pour marcher un peu, en espérant me détendre. Je dois juste tenir encore un peu, juste un peu plus longtemps... je pourrais m'amuser plus tard, je dois juste attendre.... attendre.... Raaaah, j'en ai marre! Pourquoi est-ce que je me retrouve obligé d'attendre, hein? Je suis l'Ecarlate, quand même!
Je n'ai aucune raison de taire mes instincts plus longtemps; je dois trouver une proie.... une... proie....
Je continue à marcher pendant quelques minutes, pour trouver quelque chose, enfin quelqu'un, à me mettre sous la dent, quand il me semble apercevoir une silhouette familière au loin. Il me faut un peu de temps pour le reconnaître, je dois l'avouer: je ne suis guère physionomiste. Willy Bell, si je me souviens bien.
Mon "rival", en quelque sorte... Je n'imaginais pas le revoir si tôt, mais puisqu'il est là, autant jouer un peu avec lui...

Je m'approche d'un jeune voyageur qui semble inexpérimenté et pose tranquillement mon poing sur son visage; surpris, il recule légèrement quand une lame de sang sort subitement de mon bras, traversant son crâne dans un bruit d'os brisé et de matière cérébrale répandue sur le sol. Aussitôt, un cri, suivi d'autres encore telle une vague de peur s'amplifiant à chaque seconde. Cette douce mélodie résonne à mes oreilles, et c'est le coeur étrangement léger, comme soulagé d'un lourd fardeau, que je hurle pour essayer de couvrir la foule:

" Willy!!! "

Un simple mot, pourtant un concentré de toute la fureur que j'avais emmagasiné ces dernières minutes. Il oriente son regard vers moi, puis baisse la tête vers mon bras maculé de sang, puis enfin regarde le cadavre à mes pieds. Puis son attention se porte de nouveau sur mon visage, alors qu'une tension palpable a envahit les lieux. Il s'avance de quelques pas vers la sorte d'arène qui s'est formé, les gens s'écartant par peur, sans doute, d'en prendre une lors du combat qui s'annonçait.

" Kain. Cela fait longtemps.... A ce que je vois, tu n'as pas changé de secteur d'activité. "

"Moi aussi je suis ravi de te revoir; d'ailleurs, tu tombes bien, j'aurais besoin de ton aide: je m'ennuie énormément, ça ne t'embêterait pas de mourir? Pour me rendre service? "

Il me regarde avec un sourire vaguement narquois tout en s'allumant une cigarette. Il commence à fumer, comme si de rien n'était, puis me réponds après quelques secondes:

" Désolé, mais je ne tiens pas vraiment à mourir aujourd'hui; si ça ne te dérange pas, je vais t'aider à quitter cet endroit, les pieds devant s'il le faut. "

Cette remarque est des plus plaisantes, je n'en attendais pas moins de lui. Décidément, j'ai bien fait de le provoquer, aujourd'hui. Je m'avance à mon tour, de quelques pas aussi, de sorte qu'il n'y ait plus que trois mètres entre nous. Je me prépare lentement à combattre, savourant cet instant qui précède le versement du premier sang, quand tout à coup la donne change quelque peu. En effet, une deuxième personne vient rejoindre Willy; puis, une troisième, une quatrième, une cinquième,etc... Quelques secondes plus tard, il n'y a pas moins de dix personnes en face de moi.
Je ne suis pas du genre à baliser facilement, mais là il faut bien admettre que je suis plutôt mal parti. J'ai pas beaucoup de chances de l'emporter, autant dire aucune. Je décide de jouer la carte de la fierté, ça marche plutôt bien en général.

" Whoa, dix personnes pour moi tout seul; je suis gâté, je trouve. Enfin, si vous vous mettez à dix contre moi, c'est que vous êtes trop faible pour m'affronter, donc je pense que ça devrait déjà être plus équitable."

Ma ruse semble en énerver certains, mais Willy intervient alors, déjouant mon plan en à peine quelques mots.

" Bien tenté, Kain; je vois que tu n'as pas changé depuis la dernière fois. Chercher à énerver tes adversaires pour les pousser à la faute, c'est tellement basique que personne n'y pense jamais, enfin à part toi."

Pour le coup, je dois dire qu'il m'agace. Prodigieusement, même. Mais ça ne rends la perspective de son élimination que plus réjouissante, alors je passe l'éponge pour cette fois. Je ne peux m'empêcher de sourire, bien qu'il n'ait rien de rassurant, au contraire; je peux sentir mes muscles se contracter spasmodiquement sous l'effet d'un rire contenu à grand peine.
C'est ça... Cette émotion si puissante que mon coeur est au bord de l'explosion. Cette excitation qui s'empare de moi, cette fièvre qui me dévore, me suppliant de prendre la vie de chacune des personnes qui ose me faire face...
Dans un râle, je cesse enfin de contenir mon rire, un rire glacé qui résonne dans le marché où le silence s'est imposé sur les spectateurs médusés, impatient de me voir me faire massacrer par les autres, sans doute...
Enfin, je ne compte pas leur faire ce plaisir; quiconque me fait face doit mourir, c'est la règle. Même si je suis seul, je ne renoncerais pas, je continuerais à combattre jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Il n'empêche que je ne serais pas contre un peu de renfort...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 991
Date d'inscription : 17/04/2010
Age du personnage : 25

Maraudeur des rêves
Cain Sloph
Maraudeur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 305
Renommée: 795
Honneur: -350
MessageSujet: Re: Sanglante moisson (Noctis) Jeu 26 Mai 2011 - 21:46
Un chat… Un chat est une créature commune constitué de quatre pattes et d’une queue, recouvert de poils et arpentant une tête ornée de deux oreilles, cette créature surveillé son territoire âprement disputé par les autres félins des alentours. Le chat est de nature mesquin et égoiste, il n’hésitera pas à bouffer son pote si la famine venait à pointer le bout de son nez, mais il attendra néanmoins la mort de se dernier, prouvant une pointe de compassion, rappelons que pour l’instant, seul le zombie est impatient au point de ne pas attendre la mort de son confrère humain. Bref, revenons à nos chats égoïstes et mesquins qui possèdent aussi des défauts. Un chat pue, fait du bruit, beaucoup de bruit, pisse partout, vous réveille la nuit pour rien et vous piétine les roustons quand vous dormez. Caîn n’a pas de chat, il n’en a jamais eu… Aussi lorsque l’un de ces félins s’adressa à lui d’un air négociateur et plein d’étoiles dans les yeux, l’invocateur se demanda qu’elle avait bien pu être sa dernière pensée lorsqu’il s’était endormi auprès de sa compagne. Ses pensées s’effacèrent aussitôt lorsque le chat posa devant ses yeux un rare choix d’arme et de projectiles, Caîn fit son plus beau sourire et passa le stand devant lequel il était apparu, presque aussitôt, un concert de bruit métallique vint se joindre à ses pas. Kanon était là, comme toujours prêt pour une nouvelle nuit sanglante, et à en juger sa démarche enthousiaste, il avait envie d’en découdre ce soir. Comment me direz vous on repère une démarche enthousiaste chez un guerrier nordique en armure lourde, et bien, il va juste plus vite que d’habitude et ne prend pas la peine d’éviter les gens qui arrive en face de lui. Caîn laissa ses pas le guider, priant au passage pour que ça soit vers la sortie du marché des chats et plongea au fond de son esprit, une voix féminine l’avait en effet convoqué à une petite discussion.

-" Caîn, je pourrais savoir pourquoi on est entouré de chats qui puent et dont le royaume est le quartier général du clan Onirion… "

-" Je sais pas Eva, et franchement je m’en contrefous. "

-" Puis dit à un de tes tyranides de sortir de là, on s’entend plus réfléchir ici ! "

Le fait que sa folie lui donne des ordres et des infos sur l’état de sa santé mentale inquiétait un peu l’invocateur, certes il n’arrivait pas bien à réfléchir compte tenu du fait que ses invocations foutaient un bordel monstre dans sa tête mais il n’y avait pas fait attention avant que la jeune femme lui fasse remarquer… D’un geste désinvolte, il invoqua Légion, histoire d’en avoir un de moins dans la tête, qui admira l’étendue des possibilités concernant les proies à portée de griffes, malheureusement pour le tyranide, son invocateur ne voulait absolument pas déclencher un génocide en plein cœur du QG d’un des plus grand clan de Dreamland. Caîn remit ses pensées en place puis regarda droit devant lui, ses pas l’avait mené à une sorte de petite place, où un attroupement avait lieu, sûrement un chat qui faisait des soldes. L’invocateur allait passer son chemin lorsque son compagnon en armure lourde coura vers le groupe de personnes, ceux-ci avait adoptés une formation en cercle comme pour les pseudos bagarres dans un collège, et bien sûr bagarre il y avait, quelle idée de faire un cercle pour le plaisir d’admirer le crétin en face de toi. Bref, Caîn rejoignit donc son serviteur et se fraya un chemin vers le premier rang, usant de ses charmes, d’excuses hypocrites et de Reaver son pistolet, qui était sans conteste le meilleur argument. Là, il pu admirer les joies d’un combat équitable avec d’un côté un jeune homme dont l’aura et le visage reflétaient la méchanceté pure et de l’autre une dizaine de jeunes gens dont le charisme se rapprochait plus du héros en herbe. À dix contre un, on reconnaissait le sens du combat honorable chez les gens que l’on appellent plus communément « gentils », Caîn aurait préféré ne pas déclencher de combat entraînant des morts cette nuit mais venir en aide à un jeune homme qui se faisait attaquer par une dizaine de personne serait un acte charitable du point de vue des hauts seigneurs de ce lieu, puis au pire, il pourrait s’envoler sur Midnight et laissait les querelles se régler par elles même. L’invocateur regarda son compagnon nordique à qui il fit un mouvement de tête indiquant qu’il allait rentrer dans la partie. Il était au premier rang du cercle derrière le jeune homme seul lorsqu’il en émergea accompagné du guerrier en armure lourde et de son tyranide pour venir se placer au côté de son allier d’un soir. Il ne connaissait absolument pas ce garçon mais son bras semblait être recouvert d’un liquide pourpre s’apparentant à du sang…Un tueur, parfait, il aimait les tueurs… Caîn ne pouvait être vraiment amis qu’avec des gens qui ont un sens aigu du carnage et un sourire vint tordre ses lèvres lorsque la douce voix d’Eva sonna dans son esprit.

-" Caîn, tu sais que c’est des voyageurs en face, pas des petites créatures des rêves de rien du tout… "

-" Oui, je sais, je me suis déjà battu contre des adversaires comme ça. "

-" Le premier et le dernier en date était Trouble et il t’a mis une branlée mémorable… "

-" Merci de me le rappeler Eva… "

-" Caîn, je suis ta folie, c’est toi-même qui te rappelle cet évènement ^^ "

Elle avait raison, elle avait toujours raison, et l’invocateur continuait à la voir comme une personne à part entière… Mauvais pour la stabilité mentale mais bon pour le moral, un compromis tout à fait acceptable. Caîn regarda ses futurs ennemis droit devant lui et ne pu s’empêcher de lâcher une réplique à l’attention de l’auditoire.

-" Je m’appelle Caîn et j’aime les affrontements équitables, aussi vous aurez le plaisir de mourir pour ma satisfaction personnelle ainsi que celle de mes adorables amis. ^^ "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 73
Date d'inscription : 29/05/2011
Age du personnage : 22

Habitué
Rodrigue Miles
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 0
Honneur: 0
MessageSujet: Re: Sanglante moisson (Noctis) Mer 1 Juin 2011 - 20:31
Rodrigue adorait les chats. Il ne fut donc pas étonné, en se retrouvant à Dreamland de finir dans un royaume constitué uniquement de ces adorables boules de fourrure. Mais entre le "kawaii neko" et les gros trucs difformes pour la plupart qui s'étalaient devant lui, il y avait un pas. Ou plutôt une vingtaine de kilos. Surmontant son dégoût, le nouveau voyageur depuis maintenant quelques jours décida d'explorer un peu la ville... Ce fut donc un remake du Chat Botté, version Voyageur botté (et crotté après avoir levé la tête tout en avançant une jambe) qui explore le pays des chats... D'après la voix qu'il avait entendu lors de son premier soir, il était contrôleur des tornades. Malheureusement il arrivait à peine à créer une petite bourrasque qui partait en spirale. Pour sortir ce qui avait détruit plusieurs bâtiments, il allait falloir s'entraîner... Inconsciemment il lâcha un vent (non, une bourrasque avec sa main, bien sur) ce qui souleva un petit groupe de félins, qui semblaient peu commodes. Rodrigue partit donc en courant sans demander son reste...

Je veux me réveiller !

Il est vrai qu'explorer Dreamland est très marrant, mais jusqu'à ce jour, les "créatures des rêves" ne l'appréciaient pas trop, une un peu trop causante lui a expliqué pourquoi : à priori une armée de Voyageurs avait un jour dévasté Dreamland sous le contrôle des Seigneurs, bref rien que du très réjouissant. Depuis on avait découvert un phénomène : chaque génération de Voyageurs était plus forte que la précédente. Donc, de peur d'avoir de nouvelles ruines sur les bras, tout le monde, ou presque, se mettait à craindre et à éviter les Voyageurs, qui étaient très surveillés... Rodrigue, comprenant par la même occasion qu'il était une proie facile, et ayant vu l'entité dégainer ce qui lui semblait être une arme l'avait envoyée valdinguer puis s'était enfui.

Et comme d'habitude, on va encore tenter de me tuer...

D'errances en courses, de fuites en bourrasques, il arriva sur une petite place où semblait se dérouler une rixe. Génial, au premier abord, mais en fait, d'après les oreilles, c'étaient des Voyageurs. Donc par conséquent il valait mieux ne pas se faire remarquer... D'après ce qu'il avait compris aussi, de là où il était, derrière un premier attroupement, c'était qu'il y avait plusieurs sortes de pouvoirs, ici il était quasiment certain qu'il y avait un invocateur, mais l'autre semblait être un contrôleur, comme lui, allez savoir... Un rapide calcul se fit dans sa tête : un attroupement, des voyageurs, une invocation à l'air terrible face à une dizaine de gars dont il ne connaissait absolument rien. Choix réglé, surtout en vu des habitants qui commençaient à le reconnaître. Il entra dans la partie.

-Bonjour, moi c'est Rodrigue, ou plutôt Rod'. J'aime bien me fritter, mais là je cherche plutôt à être tranquille. J'peux me battre avec vous contre cet attroupement de dix personnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sanglante moisson (Noctis) Lun 6 Juin 2011 - 11:20
Envie de carnage


La vie ... Quoi de plus futile que la vie moi qui l'enlève à tant de personne ce mot n'a pour moi plus aucune signification . Quoi de plus vain que de vivre si un jour on meurt . Je ne vis que dans un seul but : détruire tuer , bruler , piller et toute chose qui entraine le néant . Je vis dans un monde limité mais lorsque je m'endors je peux enfin satisfaire mes pulsions les plus profondes . Un jour , monde onirique rimera avec peur et guerre et non avec paix et amour . Ma seule chance de survivre est de devenir fort . Pour ça je dois tuer les plus grands et pour assouvir mon désir qui est de faire régner le chaos dans Dreamland je tuerais les plus grands défenseur de la paix . Dans la vie c'est la loi du plus fort . Pas de place pour les faibles et les parasites le monde doit etre totalement détruit pour que le chaos règne . Toute les populations Dreamlandesques doivent etre dominées et exploité afin de faire régner le chaos .
Moi qui avais autrefois peur de la Mort aujourd'hui je la vénère , ou plutot , je la suis . La mort délivre de toute sentiment et amene au néant, moi auusi un jour je mourerais , mais avnt je me dois de distribuer la mort à autrui , de les délivrer . ertains m'apellent le faucheur , l'ankou ou tout simplement la mort , je reste le meme meme si je ne suis qu'une pale copie de la mort qui est éternelle , moi je suis amené a disparaitre . certains me venerent et me respecte , , d'autre au contraire se cahche , essayent de vivre plus longtemps , mais leurs vie est littéralement pourrie par l'angoisse de mon arrivée , ou bien certains décident de devenir moine pour avoir une vie paisible et une mort paisible , grace a la " protection " de leurs " Dieu " et enfin pouvoir allé au paradis , comme une récompense offerte à un chien par son maitre . Mais le parardis comme l'enfer ne sont que des chimères inventés par les homme pour garder la paix dans le monde . Mais certains savent que ce ne sont que des mensonges et , sortent des rangs de ceux qui préserve la paix et commencent à semer le chaos . Je suis de cela . En ce moment , je recherche des personnes qui approyveront mais acte et m'aideront plutot que d'autre qui essayerait de me stopper et serait contre mes idéaux . le briut des os qui craquent , les plus belles mélodies . des paysages dévatés , lees plus belles visions . l'odeur acre d'une maison en cendres , la meilleure des odeurs , je ne vis que pour ca , et , avec ces personnes je pourrait savouré ces plaisirs sans contrainte .

Voici les pensées , qui , comme pronocé par le " petit diable " dans la tete de Raphael lui avit donné envie de plus de carnage et de destruction . mais ce soir ou plutot cette nuit il pourrait satisfaire ses plus bas instincts . En plus , sa journée avait était littéralement pourrie par Sebastian , un collégue de Raphael qui lui avait particulièrement , on peut le dire , qui lui avait littéralement tapé sur le système , par ces pitreries incessantes , comme metre une punaise sur sa chaise , un seau d'eau sur une porte , ou encore , jeter des oeufs , ces farces , dignes d'un gamin avait particulièrement irrité Raphael . Alors ce soir , pour se calmer , chasse aux chats . Raphael adorait et adore toujours tuer des chats . Les miaulements qu'il poussaient avnat de mourir , tel des animaux serviles et suppliants , le ravissait au plus haut point et lui donnait un sentiment de puissance et de suprémaitie . Il s'endorit donc et se " réveilla " au royaume des chats .Après en avoir tué une douzaine , il déambulat dans les quartiers du royaume , et tout d'un coup , Il sentit comme de la tension dans , si dense qu'elle semblait palpable . Il s'approcha donc et vit une place aseez peuplée comme un attroupement pour diverses raisons . . Il se frayat donc un chemin a travers la foule et laissant une motagne de corps dans son sillon , Raphael vit plusieurs choses . Une rixe allait sans nul doute débuter et cela allait etre du 3 contre 10 . Pourtant , à première vu les 3 avit plus de chances de gagner que les 10 car ce petit groupe lui parlait . Le premier , Kain Rosso alias l'Ecarlate , dont il avit déjà entendu parler , et , les propos qui circulaient à son sujetne parlait que de carnage et de destruction , Raphaelressentit directement plein d'excitation . le deuxième , quand à lui , Cain Sloph l'invokeur de Tyrranides , était moins connu de Raphael que le premier pourtant .il savit qu'il c'était battu contre un certain trouble , dont il avait vaguement entendu parler , et , qui avit l'ait redoutable , pourtant malgré sa défaite , l'invkeur n'en restait pas moins un adversaire de taille . Le troisième , quand à lui était un parfait inconnu , mais pour etre partenaire des deux premiers , il devait etre fort .Les 10 autres , quand à eux , n'étaient pas des adversaires de taille sauf celui du milieu , mais pratiquement a un contre trois , il n'avait strictement aucune chance , car les 9 autres , on le voyait , étaient inérieurement pétrifiés . Raphael eut alors l'idée de se joindre au combat qui allait naitre sous ses yeux . Et puis faire équipe avec l'Ecarlate et cet invokeur de Tyrannides , meme pour une nuit ce n'était pas rien . Il les rejoignit donc en silence et dégaina Cerbere , son pistolet en signe de présence pour le futur combat . Ils étaient à présent 4 contre 10 et la victoire était leurs . La seule phrase que raphael pronoca fut :


- Et un carnage de plus , cela fait plaisir .

Et , après avoir pronocé cette phrase , son visage eut une expression dénotant la folie et l'excitation qui régnait en lui .


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sanglante moisson (Noctis) Aujourd'hui à 21:23
Revenir en haut Aller en bas

Sanglante moisson (Noctis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 2 :: Royaume des Chats-