Haut
Bas

Partagez|

rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 27/02/2011
Age du personnage : 25

Nouveau challenger
Haru Yoichi
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 165
Honneur: 80
MessageSujet: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Ven 29 Avr 2011 - 9:27
Ma journée fut morne et monotone, le souvenir de Lika qui était morte dans mes bras la veille. Après un combat long et acharné nous avions tout deux fini par nous comprendre... Pourquoi fallait-il que ca finisse ainsi? Mes lèvres portent encore le goût sucré et tellement envoutant des siennes... [hrp: je m'occupe de ça sous peu]

Me relevant du fauteuil dans lequel j'étais avachi depuis bien trop longtemps à ruminer mes noires pensées, je me dirige vers l'escalier pour aller chercher mes rollers qui sont posés non-loin de mon lit dans un bazar où je suis le seul à pouvoir m'y retrouver aisément. Sous mes pieds; les marches grincent, je n'ai plus la tête à rien et j'espère qu'un rapide tour de roller m'éclaircira les idées. Je désire de tout cœur faire partir l'immense nuage de son souvenir pour atteindre le ciel bleu et rayonnant du bonheur. J'enfile rapidement mes patins et descend à nouveau les marches en glissant sur la rampe. En temps normal je ne le ferai pas mais je ne suis pas d'humeur à descendre marche par marche. Je passe la porte et me retrouve en plein courant d'air. Le vent fouette mon visage et chacun de mes membres. Cette sensation depuis trop longtemps oubliée m'avait beaucoup manqué. Le vent ne faiblit pas et il semble vouloir me réconforter de sa douce présence.

Je m'élance dans les rues peu fréquentées de la ville. A cette heure-ci il est peu courant de croiser une voiture. Prenant peu à peu de la vitesse, j'effectue finalement une « Mexicaine » suivi d'un « Seven avant impérial ». Les gens dans la rue me regardent comme si j'étais un fou mais le roller est l'une de mes activités préférées pour évacuer le stress, la tension, la colère ou la tristesse. Je roule à ne plus pouvoir m'arrêter. Le vent me pousse dans le dos, m'incitant à accélérer toujours plus. Je tourne dans une rue en effectuant un « wall ride » suivi d'un « air twist ».

Je m'arrête finalement dans une partie de la ville que je connais très mal. Les bâtiments sont plutôt anciens mais conservés admirablement bien. Il s'agit d'un musée tout à fait normal mais celui-ci semble basé sur l'art. Je retire mes chaussures, les range dans mon sac et enfile rapidement mes baskets. Je pénètre dans le lieu et tombe sur une pancarte indiquant que l'entrée est gratuite toute la semaine. Un gros coup de bol pour moi car je n'ai même pas un malheureux euro. Après avoir passé l'immense entrée, je lève la tête vers un toit magnifique. Je ne m'y connais pas ou peu en art mais ce toit est d'une beauté incroyable, il représente le ciel et les dieux qui y vivent. Ce ciel magnifique me fait pensé à celui de Dreamland.

Ne prenant pas le temps de m'arrêter pour admirer les innombrables merveilles de ce musée, je marche longtemps à la recherche d'une pièce ou d'un élément qui se démarquerait plus que les autres à mon regard. Après avoir erré un bon moment, j'arrive dans une pièce bleue qui rend hommage aux quatre éléments. Sur le mur nord se trouve le feu, sur le sud l'eau, à l'ouest se trouve la terre et à l'est se trouve l'air. Chaque mur est d'une beauté exceptionnelle et le plafond symbolise les quatre éléments les uns envers les autres. Mes pas me mènent vers le mur est et plus particulièrement vers un vase de couleur bleu transparent dont les formes reflètent les courbes du vent. De ce vase semble émaner un courant d'air et une telle énergie. Ma main se lève de quelques millimètres pour entrer en contact avec l'objet mais je me rappelle juste à temps où je me trouve et je rabaisse ma main. Autour de moi, de nombreuses personnes s'affairent mais certaines me fixent des yeux. L'une d'elles plus particulièrement au regard sombre mais envoutant. En temps normal je serai surement allé discuter avec elle mais lorsque j'y pense mon cœur se crispe et je détourne le regard puis sors de la salle d'un pas rapide.

Je tente d'évacuer colère et tristesse en marchant mais rapidement je me perds dans les couloirs pour arriver finalement devant une salle avec une porte en bois immense. Je jette un coup d'œil par la fenêtre pour observer un grand groupe d'adolescent et d'adultes qui sont plongés dans la réalisation d'une peinture. Certains y arrivent admirablement bien, d'autres semblent avoir plus de difficultés mais tous ont un réel talent. Il me semble que la personne qui encadre le groupe m'a repéré et je m'écarte rapidement de la porte pour éviter les ennuis. Je m'enfonce lentement dans un long couloir sombre pour finalement buter contre un grand canapé qui a été abandonné là surement par inadvertance. Je m'allonge dessus dans l'espoir de réfléchir mais Morphée m'entraîne peu à peu dans ses filets et je plonge dans un profond sommeil.

-

Je me réveille à Dreamland, équipé de mes Wind Skates et devant une tour immense dont je ne vois même pas le sommet. De nombreuses personnes entrent et ressortent sans cesse du bâtiment. Je m'apprête à y rentrer à mon tour quand une envie irrésistible de grimper sur la tour par l'extérieur en me servant de mes patins me prend. Je fléchis sur mes jambes, accumule le vent dans les roues dont la friction commence à atteindre des sommets. Je m'élance en effectuant un « grip turn » afin de toucher le mur et de repartir de plus belle. Mes pieds suivent les lignes de vent et je ride dans ce ciel radieux. A chacun de mes sauts, mon altitude augmente considérablement. J'effectue un « back flip », touche du pied la tour et me propulse à la verticale vers le sommet. Je m'accroche finalement à un fenêtre pour observer ce qui se passe dans cette tour. A l'intérieur, une personne est occupée à peindre un jeune garçon qui pose nu. Je passe à la fenêtre suivante pour observer à nouveau ce qui se passe et cette fois il s'agit d'un homme qui peint une magnifique femme qui pose également nue. Je sens le rouge me monter au joue et je préfère ne pas m'attarder à regarder l'intérieur de la tour.

Un courant ascendant me pousse vers le haut que j'accentue avec un bond suivi d'un autre et encore d'un autre. J'effectue un dernier « front flip » avant d'atterrir sur le toit du bâtiment. D'ici, le paysage est magnifique, tout semble idyllique. Je peux apercevoir le royaume des sucreries et le village puzzle où j'y suis passé il y a quelques nuits. Les pieds dans le vide, je profite de la vue qui m'est offerte. Les vents ne sont pas extrêmement forts mais leur présence se fait quand même sentir. En me relevant, je me retourne et tombe nez à nez avec une personne qui vient à son tour d'arriver sur le toit. Je me permet rapidement de l'observer, elle est moins grande que moi mais sans pour autant être petite. Elle porte un sweat et un jean qui dissimulent tout deux de belles formes. Elle a un visage agréable et envoutant, son sourire est magnifique et ses yeux noirs me rappellent quelque chose sans pour autant que j'arrive à mettre le doigt dessus. Elle me rappelle un peu Lika mais dans un style vraiment différent. Je fais un pas en avant et me rend compte de l'endroit où nous nous trouvons. Cette belle demoiselle est une voyageuse qui a évidemment une affinité avec le vent ou l'air pour être arrivée aussi haut. Je m'approche d'elle et, désignant l'immensité derrière moi, lui déclare:

« Mademoiselle, que diriez-vous d'observer avec moi ce magnifique paysage dont la beauté ne rivalise même pas avec la votre? »


Je sais que cette phrase est inadaptée dans une telle situation, bien que je sois sincère, mais on est à Dreamland. Pays où tout est possible et où les gens apprécient normalement chaque plaisir qui s'offre à eux. Je reprend rapidement la parole:

« Je m'appelle Haru Yoichi, je suis un contrôleur du vent depuis peu et je m'évertue à découvrir chaque nuit les beautés de Dreamland tout en venant en aide à ceux qui en ont besoin. »


A cela j'aurai pu rajouter qu'elle fait partie de ces beautés mais je sens que ca aurait été de trop. Je m'appuie contre un pique qui se dresse sur le toit et tourne la tête vers le paysage. Par réflexe plus que par volonté, j'accumule dans mes yeux du vent qui me permet de mieux distingués les paysages qui nous entourent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 20/04/2011
Age du personnage : 25

Habitué
Lucy Wildheart
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 5
Honneur: 5
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Ven 29 Avr 2011 - 13:41
Lucy sortit de sa voiture, et fit un signe de main à sa camarade de classe. Elle l’avait déposée devant chez elle. Il ne lui restait plus qu’à rentrer dans le petit studio qu’elle louait en colocation avec une fille qui ne suivait pas les mêmes cours qu’elle : sa colocataire suivait la fac de médecine.

L’étudiante passa la 3e , et cala. Elle cala, et vit que tout le monde dans la rue regardait sa voiture, pour le moins inhabituelle. C’était bizarre de voir une fille d’environ 18 ans au volant d’un modèle familial. Lucy trouvait elle-même ça bizarre mais c’était une occasion en or qu’elle n’avait pas pu louper.

Elle se retrouvait à Montpellier, ville étudiante depuis la Renaissance. Le lycée à Strasbourg ne l’avait finalement pas accepté. Son dossier avait été ‘’ soumis à tout le monde, mais refusé’’ d’après la lettre que la bachelière avait reçu. Elle avait bouilloné de rage contre le lycée, mais finalement ses parents et elle avaient décidé de l’envoyer à Montpelier, où elle avait été acceptée. Il n’y avait pas 4 000 lycée qui offraient un BTS Vente et Production Touristique. Le plus proche s’était trouvé à Marseille, mais elle avait lu que le taux de réussite était minimal. Surtout après, sur le Marché de l’emploi. Elle s’était donc replié sur Strasbourg, où elle savait que des amis à elle allaient aussi. Pas dans le même lycée, seulement dans la même ville. Recalée. Son 3e choix s’était porté sur Montpellier, ville étudiante. Et puis, il y avait la plage et pleins de magasins… Lucy secoua la tête pour chasser les choix auxquels elle avait été confrontée.

Depuis quelque temps, elle avait vaincu sa peur dans un rêve, et se retrouvait à chaque fois qu’elle s’endormait, dans un monde appelé Dreamland. Ayant lu beaucoup de livres fantastiques et incroyables, elle pensait que ce monde n’ était pas seulement le fruit de son imagination. Chaque fois qu’elle se trouvait dans cet extraordinaire univers, elle ressentait un bonheur intense, et tentait de controler les pouvoirs qui lui avaient été octroyés par un étrange jeune, malgrès des cheveux blancs, et beau garçon.

Arrivée devant le studio, Lucy sortis de la voiture. Elle alla ouvrir le garage, qui contenait les 2 voitures. L’étudiante remonta dans le véhicule, et le rentra. Elle ressortit encore, pour femrer la porte du garage. Rentra dans le studio, et ouvris les volets. Sa coloc avait travaillé toute la journée dans le noir. Elle-même ne pourrait jamais le faire, encore moins de suivre des cours où le taux de réussite au passage du concours pour aller de la 1ere à 2e
année était inférieur à 20%.

Elle rentra dans sa chambre. Lucy la rangea un peu puis s’effondra sur le lit. Elle n’avait pas le courage de réviser. Après avoir allumé son Jipod, elle mit une chanson, puis sombra peu à peu dans le sommeil, en pensant à son meilleur ami, Lucas.

____________________________________________________________________________

Je me retrouvai à Dreamland. Je ne savais pas trop où j’étais, dans quel Royaume, mais je m’apperçus que je me trouvais devant une tour. Je vis des personnes rentrer dedans, et d’un coup d’œil, je sus que c’étaient des Rêveurs, qui n’avaient aucune conscience de Dreamland. J’utilisai alors mon pouvoir.

Me concentrant,je fis le vide dans ma tête puis je m'envolai. Je jetai des coups d’œil lorsque
j’étais devant une fenêtre, et je vis que c’étaient des personnes qui peignaient d’autres, nues le plus souvent. Je m’empêchai de rire. Tandis que je montai peu à peu, mon pouvoir n’étant pas très développé, ou ne le controlant pas encore assez bien, j’aperçus soudain Lucas, qui posait nu pour une inconnue. Je rougis, je l’avais certes vu quelques fois dans le plus simple appareil, mais on se connaissait depuis longtemps.


Je montai petit à petit. J’arrivai enfin au sommet. Ne sachant que faire d’autre, je reste debout sur le bord, et contemplai le paysage qui s’offrait à moi. La solitude, quel bienfait ! Je me sentais sereine, je n’avais plus été comme ça depuis longtemps . Trop longtemps. Je laissais le bonheur m’envahir, tandis que je scrutai le paysage à la recherche d’endroits dont j’avais entendu parler lors de mes quelques nuits passées ici à ne rien faire et à vadrouiller
sans but.


Je repérai le Circus attraction, un parc d’attractions. Il faudrait que j’y aille un jour… Mon regard se posa ensuite sur les Plaines. Un endroit tranquille d’après ce que j’ai compris. Mes yeux noirs sont ensuite attirés vers un endroit d’où semblent sortir des bonbons, et des gateaux. Le Royaume des Sucreries. Enfin, mes yeux se tournent vers un endroit d’où sortent des tas et des tas de champignons.

Je reste ainsi, debout et contemplant le paysage, jusqu’à ce que j’aperçoive un garçon qui semble venir d’en bas. Il est sur un Skate, et semble avoir plus ou moins mon âge. Il a des yeux bleus et je suis troublée par cette couleur d’yeux. C’est la même que ceux de mon ex-copain, un minable qui n’a jamais mérité toute l’attention que je lui portai, mais dont je suis toujours amoureuse. Il s’approche de moi et désignant l’immensité du paysage derrière nous, m’adresse la parole :
« Mademoiselle, que diriez-vous d'observer avec moi ce magnifique paysage dont la beauté ne rivalise même pas avec la vôtre? »

Je rougis sous le compliment, et il ajoute :

« Je m'appelle Haru Yoichi, je suis un contrôleur du vent depuis peu et je m'évertue à découvrir chaque nuit les beautés de Dreamland tout en venant en aide à ceux qui en ont besoin. »

Je regarde ses yeux bleus qui virent au bleus foncé. Je cherche une réponse qui conviendrait, et je réponds lorsque je l’ai trouvée :
- Je m'apelle Lucy Wildheart. Je sais voler pour l'instant, mais je ne contrôle pas encore très bien mon pouvoir. On s'assied?

Sans attendre sa réponse, je m'assois au bord du sommet de la Tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 27/02/2011
Age du personnage : 25

Nouveau challenger
Haru Yoichi
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 165
Honneur: 80
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Ven 29 Avr 2011 - 15:25
- Je m'apelle Lucy Wildheart. Je sais voler pour l'instant, mais je ne contrôle pas encore très bien mon pouvoir. On s'assied?
Lucy Wildheart, un nom bien singulier mais qui sied admirablement bien à une voyageuse. Elle est capable de voler c'est un pouvoir fantastique qui laisse beaucoup de liberté à qui sait s'en servir, et je suis sur que Lucy possède l'imagination nécessaire. Je me laisse glisser jusqu'à elle et m'installe à ses côtés, un roller en appui sur la corniche, l'autre dans le vide. Je fixe mon regard sur un oiseau aux couleurs arc-en-ciel qui vole non loin de nous. Ses couleurs resplendissent dans ce ciel bleu et colorent tout l'horizon de teintes splendides.

Sur le coup, je ne sais pas quoi dire. Les phrases les plus banales ne collent pas dans ce lieu et les plus originales sont déplacées. Alors plutôt que de dire des conneries je profite des sons que nous procure le vent. Ces mouvements peu prévisibles forment pour moi une mélodie digne des plus grands compositeurs et qui est incapable d'être rejouée par qui que ce soit.

Soudain, les mouvements répétés de balancier de ma jambe entrainent les roues de mon pied droit et me propulse dans les airs. Je réussis à conserver une posture normale même si je ne m'attendais pas du tout à un tel décollage. Fermant les yeux, je laisse le souffle des vents me guider et je fais rouler mon pied gauche sur un courant ascendant. Posant mes mains dans le vide, je provoque un vide d'air qui me re-propulse sur le toit. Mes jambes tremblent légèrement du plaisir procuré par cet accident. Je m'approche de Lucy et lui tend la main:
« Ça te dirait une petite balade dans les cieux? »
Sans attendre la réponse, je me laisse glisser dans le vide en entrainant doucement sa main avec moi. Si elle se refuse à décoller, la pression exercée par ma main ne la retiendra pas et elle restera assise mais si elle témoigne d'une volonté de s'envoler alors elle décollera. Au contraire d'un pouvoir qui me permet de voler de façon statique, je suis obligé de créer du vent par mouvement, donc en effectuant des tricks aériens, pour rester en l'air. Sans pour autant lâcher la douce main de Lucy, j'effectue quelques mouvements qui me maintiennent à son niveau. Puis je laisse glisser ma main et je rompe le contact en me laissant tomber vers le sol. J'ai les bras et les jambes écartés afin d'augmenter la surface et ralentir ma chute. Je profite une dizaine de seconde de cet instant excitant avant de me retourner et créer une fine couche de vent sur mes paumes, j'appuie ainsi sur l'air qui se trouve en-dessous de moi. Ma chute s'arrête net pendant un quart de seconde puis je remonte vers le sommet. A chaque fois que ma vitesse d'ascension diminue, je bondis en appuyant sur mes rollers.

Je me retrouve ainsi à nouveau à la hauteur de Lucy qui me semble frigorifiée. Elle ne porte qu'un simple sweat et les vents qui nous entourent sont plutôt froids. Je retire ma veste que je pose sur ses épaules en lui faisant un grand sourire avant de lui demander:

« Ca va? »
Peu à peu, les vents nous portent au-dessus de territoires extra-ordinaires que je n'ai pas encore eu la chance de visiter pour l'instant. Le premier d'entre eux est un royaume étrange exclusivement constitué de champignons plus ou moins gros au centre duquel trône un immense château bâti en champignon. Le second est un lieu où les fruits ont une place majeure car tout en est fait et tout leurs est dédié.

En provoquant une rotation opposée entre mes roues arrières et mes roues avant, je perd peu à peu de l'altitude à vitesse lente. J'entraîne tranquillement dans ma descente cette demoiselle aux cheveux sombres et avec qui je me sens bien, mon pied touche lentement le sol et j'observe les environs, nous nous trouvons dans une clairière au beau milieu d'une forêt aux couleurs originales allant du bleu turquoise au jaune fluo en passant par différentes teintes de vert et de orange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 20/04/2011
Age du personnage : 25

Habitué
Lucy Wildheart
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 5
Honneur: 5
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Ven 29 Avr 2011 - 19:13
Il se laisse glisser jusqu’à moi. Je sentis un courant d’air lorsqu’il se laissa tomber à coté de moi ? Je faillis lui prendre la main, je me ravisai. Je ne le connaissais pas assez pour faire cela. Et s’il avait une petite copine ? Je le regardai , et vis que c’était en fait des rollers, pas un skate. Je compris un peu son pouvoir : faire du roller dans les airs !! Il s’est assis dans une espèce de position de yoga, un roller dans le vide l’autre sur le bord de la corniche. Je regarde l’oiseau aux couleurs arc-en-ciel, et rien ne sort de ma bouche tellement c’est beau. Même dans mes rêves les plus beaux, je n’ai jamais imaginer qu’un tel monde aussi magnifique que ça, puisse exister. Pourtant c’est le cas.

Le vent porte des sons superbes, et je songe qu’un compositeur qui vient ici peut aller autre part pour faire part de son talent. Soudain, à force de faire des mouvement de balancier, Haru tombe. Je crie, puis je me penche. Il fait quelques figures inconnues de mon petit univers de rollers, et il revient. Il s’approche de moi et me tend la main. Il déclare :

« Ça te dirait une petite balade dans les cieux? »

Il prend ma main, et m’entraine avec lui. Je le suis, attirée comme un aimant par lui. Nous sommes dans les airs. Il fait des figures, et ma main, accrochée à la sienne ne le lache pas. Sans prévenir, il me. Je reste suspendue dans les airs, en utilisant mon pouvoir. Je le regarde faire des figures, il semble s’amuser. Tandis que je l’observe, je sens un air froid qui arrive. Je ne suis pas chaudement habillée, un sweat à capuche. Haru revient à ma hauteur, et me donne sa veste. Il me demande ensuite si ça va, et je n’ai rien à répondre. Il souris, et moi je souris sous le geste, qui me fait plaisir. Jamais un garçon n’a pris soin de moi comme ça. La scène me fais penser à Aladin, et à la chanson '' Ce Rêve Bleu'' où les tourtereaux sont sur le tapis. Je le regarde, en souriant bêtement. Je connais ce sentiment, mais je me suis jurée de ne plus le ressentir…

Petit à petit, les courants d’air nous entrainent vers des Royaumes inconnus et mystérieux. Je regarde en dessous de moi, et apperçoit un des Royaumes que je contemplai avant que Haru n’arrive. Je le reconnais, c’est le Royaume des Champignons. Puis, nous passons au-dessus d’un palais qui a l’air essentiellement constitué de fruits.

Dans une figure de rollers incroyable, Haru nous amènent vers la terre ferme. Lorsque nous touchons le sol, c’est à contre-cœur que je quitte sa main chaude. Nous sommes arrivés dans une forêt aux couleurs chaudes et froides. Les arbres sont oranges, jaunes, rouges, et les plantes sont bleues ou vertes. J’ouvre enfin la bouche :
- C'était fabuleux!
J'ai toujours rêvé de voler comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 27/02/2011
Age du personnage : 25

Nouveau challenger
Haru Yoichi
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 165
Honneur: 80
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Ven 29 Avr 2011 - 22:22
- C'était fabuleux!
J'ai toujours rêvé de voler comme ça.
Avant de me retourner vers cette superbe présence, je lui répond :

« Dans ce cas, profitons de la liberté que nous accorde Dreamland pendant cette nuit magnifique. »
Puis je tourne la tête vers ce joli cœur sauvage et lui souris, je retourne saisir la main de Lucy et l’entraîne vers la forêt tout en restant dans la partie la plus éclairée. En avançant, les fins filets de lumières qui traversent les feuilles font penser aux ondulations des vagues dans une mer sous un ciel bleu. Un arbre attire mon attention, ses branches ondulent en tout sens et ses fruits d’une couleur orange ont une forme semblable à des rubis. Ils brillent et reflètent toutes les lumières qui les touchent. Ce sont, selon moi, les fruits qui correspondent le mieux à cette rayonnante demoiselle

Je laisse glisser la main de Lucy et m’élance pour saisir deux des fruits, les plus murs. Ceux-ci me résistent et je tend ma main, concentre du vent dans celle-ci et tranche le lien qui les retient à l’arbre. Avant de prendre tout risques inconsidérés, je goûte l’un des deux fruits. Un arôme sucré ampli d’abord ma bouche suivi d’un fin goût un peu plus acide délicieux. Je me laisse redescendre au sol. Aucun effet ne se fait sentir et pose un genou à terre tout en tendant le fruit vers Lucy. Je lève la tête vers elle pour lui faire un clin d’œil accompagné d’un sourire.

Afin de déguster au mieux les fruits, j’amène Lucy devant un arbre que j’ai repéré il y a peu. Il est immense et constitué de petites alvéoles assez grandes pour accueillir une à deux personnes. Je prend l’une des mains de Lucy, mon autre main étant occupée à tenir l’un des fruits. Nous décollons du sol et je propose à la belle voyageuse de s’installer dans l’une des alvéoles tandis que je m’installerai dans celle à côté afin de ne pas la gêner. Je l’aide à s’asseoir et me pose juste en dessous, non-loin d’elle.

Les places où nous nous trouvons sont volontairement bien placées et nous offrent une vue formidable sur le ciel et la forêt. Le vent qui souffle sur le sommet des arbres les fait onduler et provoque un spectacle hors du commun. Lucy est une fille vraiment fantastique, en moins d’une nuit, elle est passée d’une parfaite inconnue à une voyageuse au pouvoir fantastique et au charme fou et maintenant…

Plutôt que de rester en dessous, je prend appui sur le bord de l’alcôve et me propulse devant elle. Les bras posés sur les rebords de son siège, la tête non-loin de la sienne je la regarde un peu avant d’approcher peu à peu mon visage du sien, son visage a légèrement rougi. Mes lèvres entre en contact avec les siennes, celle-ci sont d’une tendresse et d’une douceur infinie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 20/04/2011
Age du personnage : 25

Habitué
Lucy Wildheart
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 5
Honneur: 5
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Sam 30 Avr 2011 - 14:02
Le controleur de vent que je trouve de plus en plus magnifique me répond :
« Dans ce cas, profitons de la liberté que nous accorde Dreamland pendant cette nuit magnifique. »


Il se retourne vers moi, et ses cheveux flottent. Ses yeux bleus me dévisagent, Il s’approche, et son parfum envahit mes narines. Tandis qu’il me prend la main, je le suis, et
il m’entraine dans la forêt. Je regarde autour de moi, et le ciel bleu me fait penser à la mer. Les rayons bleus qui percent dans la partie éclairée où Haru m’a entrainée me font penser à du sable bleu. Alors que mes yeux sont attirés par un arbre immense, qui semble venir du ciel, mon compagnon nocturne lâche ma main, et s’approche d’un arbre duquel pendant des fruits oranges. Il en coupe quelques uns et en goute un. Je n’ai pas bougé de ma place, mais j’observe le controleur. Après avoir gouté un fruit, Haru revient à terre, et pose un genou tout en me tendant un des deux fruits. Il me propose sa main et je l’accepte.


Je la reprends, et il nous entrainent vers l’arbre immense. J’apperçois des creux dans le tronc, et je devine ses intentions. Je souris. Il est romantique en plus de savoir voler et faire superbement bien du roller ! Nous décollons du sol à nouveau, et il me propose de m’installer dans un creux. Je ne réponds pas, et il m’aide à m’installer. Il redescend légèrement, et s’installe dans un creux situé juste en dessous- de moi. Je l’observe. Il est magnifique, et la vue l’est moins que lui, même si elle est superbe. Je croque mon fruit, et un étrange goût amer et sucré à la fois m’envahit.

Tandis que nous observons le ciel bleu et étoilé, et la foret éclairée et multicolore, il se passe un truc intense. Haru s’approche de mon creux, et se propulse devant moi. Je sais ce qui va se passer, et je ne me dérobe pas. Il approche son visage du mien, et je fait de même . Je rougis quand même un peu. Mes lèvres douces et froides touchent les siennes, chaudes et avec un petit goût amer, du aux fruits. Le baiser se prolonge, et je voudrais qu’il dure éternellement.

Même dans les rêves, les plus beaux moments ont une fin. Haru retire ses lèvres des miennes, et je sus que c’était à contre-cœur. J’ouvre alors la bouche , et la referme aussitôt. Je ne veux pas dire de bêtise.

C’est à mon tour de surprendre Haru, et je le prend par la main. Il me la serre, et j’use de mon pouvoir pour nous faire descendre. Je ne sais pas pourquoi, mais ce baiser m’a rendu plus forte, et j’ai moins de mal à voler. Sûrement le fait que nous soyons du même élément, plus ou moins. Nous touchons le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 27/02/2011
Age du personnage : 25

Nouveau challenger
Haru Yoichi
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 165
Honneur: 80
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Sam 30 Avr 2011 - 17:07
Je retire finalement mes lèvres de celle de Lucy. Rompre ce doux est une véritable torture pour moi. J'aurai aimé faire durer ce contact éternellement mais ce n'est malheureusement pas possible. Je regarde le beau visage de Lucy dont je ne peux me détacher. Elle ouvre la bouche avant de la refermer aussitôt. Mon esprit imagine toutes sortes d'hypothèses à cet acte béguin mais je chasse ces idées pour profiter de l'instant au maximum.

La belle voyageuse saisit ma main que je serre avec tendresse sans appuyer fort pour ne pas lui faire mal. Soudain, je sens mon pied en appui sur l'alvéole la quitter peu à peu. Involontairement mon corps se crispe légèrement mais je comprend qu'il s'agit du pouvoir de Lucy. Un pouvoir fabuleux tout comme elle. Elle nous fait redescendre tranquillement vers le sol jusqu'à toucher doucement ce dernier. Elle maitrise son pouvoir admirablement bien et elle peut voler d'une façon stable tout à fait extraordinaire.

Cette sensation de chaleur qui se dégage de sa douce main est si agréable que je ne peux me résoudre à la lâcher. Je décide de tenter une expérience qui me semble pouvoir être superbe. Prenant Lucy dans mes bras, je m'élance vers le sommet d'un arbre pour finalement me retrouver les pieds en appuis sur les branches les plus hautes. Autant tout à l'heure nous pouvions admirer la beauté des feuilles bougées par le vent, mais maintenant, nous nous trouvons vraiment en plein milieu de cette mer de feuilles.

Bondissant d'arbres en arbres, je porte Lucy a un rythme ni trop rapide ni trop lent et nous traversons la forêt par le ciel. Lors d'un saut, je jette un regard vers elle pour voir si elle apprécie et mon sourire s'agrandit imperciptiblement. Je repère non loin un petit lac dans une clairière entourée d'arbres aux couleurs chatoyantes. J'effectue un dernier bond afin de nous poser sur les rivages de l'eau et embrasse la resplendissante demoiselle avant de la déposer délicatement au sol.

Je nous installe contre un rocher. Elle est en appui sur moi et je lui évite ainsi d'éprouver la dureté de la roche. Le soleil reflète ses fins rayons sur la surface du lac qui semble d'or. Un poisson aux couleurs bleu et orange bondis soudain hors de l'eau, brisant la surface plate du lac et provoquant des petits cercles tout autour de lui. Il ressaute encore quelques fois et je sens dans son regard joueur qu'il me défit de l'attraper.

Je ne résiste pas à la tentation, et m'excuse de devoir déranger la belle Lucy pour me relever. J'ôte rapidement mes Wind Skates ainsi que mon tee-shirt blanc. Je me retrouve torse nu et je ne porte plus que mon pantalon et mes gants. Je plonge dans l'eau qui est d'une couleur si limpide. Le poisson vient immédiatement se placer devant moi en attendant de voir ma réaction.

Je tente tout d'abord de le prendre de vitesse mais il va bien plus vite que moi, j'opte donc pour la ruse en ressortant ma tête de l'eau. J'attends quelques instants puis fais mine de faire demi-tour, tout en faisant un clin d'œil à la charmante jeune fille, le poisson se rapproche de moi sans se douter de rien et je me retourne soudain pour l'attraper. Je le saisis in extremis et me relève de l'eau en souriant. Le poisson se débat et alors que je me désserre mon étreinte pour le libérer, il me donne un puissant coup de queue dans le ventre sans pour autant me faire mal. Emporté par le coup, je tombe en arrière dans l'eau. Je me redresse tout surpris avant d'éclater de rire de ma propre bêtise.

Je ressors tranquillement de l'eau et m'installe à côté de Lucy, allongé dans l'herbe, afin de ne pas la mouiller. Je place un bras derrière ma tête et tend ma main vers la voyageuse dans l'espoir qu'elle la saisisse.

Le soleil réchauffe peu à peu ma peau mais pas autant que la chaleur de Lucy. Petit à petit, l'eau sur mon corps s'évapore et je ferme un instant les yeux pour savourer le moment. En si peu de temps, toute mon existence à changé. Envolée ma peur du vent qui a laissé place aux merveilles de Dreamland. Je repense à tout les changements provoqués par ces évènements.

Tout d'abord ma rencontre avec le vent qui a été l'élément déclencheur de mon existence de voyageur, puis ma nuit au village puzzle avec Clem et Kyle, ces deux voyageurs pas beaucoup plus expérimentés que moi et avec qui j'ai affronté un sale groupe de voleurs. J'espère qu'ils vont bien.

C'en est suivi une nuit affolante lors de laquelle j'ai du me battre contre deux zombis contrôlés par un malade mental qui désirait faire revivre sa bien-aimée. Le cadre terrifiant du cimetière et la dangerosité de mes adversaires ont mis mes nerfs à rude épreuve. A ce souvenir, tout mon corps se crispe. Le seul point positif étant que j'ai obtenu les Wind Skates au prix de la vie de Agito. Je porte maintenant ces rollers avec fierté et je les protegerai jusqu'à ma mort s'il le faut afin d'aider les gens avec.

La nuit suivante a aussi été forte en émotions, la découverte de l'existence de Takedan, mon propre colocataire, en temps que voyageur et le dur combat mené contre un groupe de voleurs aux ambitions dangereuses m'a amené à me donner à fond au royaume des chats

Enfin, la nuit précédente, je me suis retrouvé au royaume des sucreries et je me suis impliqué dans une étrange affaire d'enlèvement. Les Chocolate Sisters qui avaient kidnappés les sublimes Caramell Dansen. Nous avons finalement réussi à les délivrer pour les ramener à leur concert dans les temps.

Finalement, j'ai passé l'une de mes meilleurs... Non, ma meilleure nuit à Dreamland aujourd'hui même. Cette nuit a fait battre mon cœur bien plus que tout les combats que j'ai mené pendant les nuits précédentes. La peur et l'excitation du combat ne sont rien en comparaison de ce que je ressens en ce moment. Toutes ces rencontres, tout ces combats, toutes ces émotions, tout ces rêves qui se réalisent me font réfléchir et je parle à mi-voix:

« A Dreamland, tout se joue comme à la loterie. Qui peut prévoir la rencontre de deux voyageurs chaque nuit? Qui peut dire que deux personnes qui se connaissent hors de Dreamland vont un jour se rencontrer au détour d'un chemin? Personne je crois... En plus, Je n'ai jamais eu de chance à la loterie... »
A ces mots, je rigole doucement, avant de reprendre plus sérieusement:

« Du moins jusqu'à ce soir. Cette nuit m'a permit de tirer le plus beau numéro gagnant qui soit donner d'avoir . »
Je serre un peu plus fort la main de l'envoutante voyageuse, avant de lui prouver que je pense ce que je dis en l'embrassant avec tendresse. Je ne peux qu'espérer que cette nuit ne s'arrête jamais. Je ressens à nouveau le contact si agréable de ses lèvres dont l'arôme m'envoûte tant. Le temps file autour de nous en semblant vouloir nous éviter pour faire perdure à jamais la magie de la scène. Le vent souffle sur mon dos nu une caresse éphémère et rafraichissante. Mon cœur tambourine tellement fort en moi qu'il doit se faire entendre de bien loin.

Une pluie glacée vient soudain glisser sur moi avec insistance. Je romps le doux contact pour regarder ce qui est à l'origine de cette fraicheur. Le poisson dans le lac est en train d'effectuer des sauts magnifiques qui m'éclaboussent dans l'eau, le soleil se reflète sur ses écailles et laisse apparaître de nombreux cercles de couleurs sur l'eau.

Je m'assois à nouveau sans vraiment m'écarter de cette demoiselle au corps de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 20/04/2011
Age du personnage : 25

Habitué
Lucy Wildheart
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 5
Honneur: 5
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Dim 8 Mai 2011 - 13:25
Tandis que nous avons touchés le sol, il ne lache pas ma main, et il décide de me prendre dans sas bras. Je lève la tête vers ses yeux bleus comme le ciel, et je m’y perds. J’en ressors , et m’apperçois que nous sommes remontés dans les airs, nous volons au-dessus d’une mer de feuilles. Haru saute de branche en branche, et je l’aide du mieux que je peux avec mon pouvoir.

Nous traversons la forêt par la voie aérienne. J’admire les oiseaux qui nous accompagnent, leurs plumes sont de couleurs chaudes, et le vent me fouette , alors qu’au début de cette nuit magique j’avais froid, la brise me réchauffe. J’ai toujours la veste de Haru sur les épaules, et je souris. Il me regarde, et souris à son tour. J’ai l’impression que le temps s’est arrêté, et j’aurais aimé que ce soit le cas. Haru saute encore une fois, et je repère une clairière à côté d’un coin d’eau. Je devine instantanément que c’est là que nous allons nous poser. Juste avant de toucher le sol pour la 3e fois de la nuit, le contrôleur du Vent m’embrasse. Son contact est si agréable que je ne veux pas enlever mes lèvres des siennes.

Haru m’installe contre un rocher, il se plaque contre le caillou tandis que j’ai droit à sa peau. Je le regarde sans m’en lasser, ni de ses yeux bleus, ni de ses cheveux noirs. Tandis que je l’admirai, mes sens s’emballent, et ma tête tourne. Le soleil est la raison de cet étourdissement, mais je devine une seconde raison. Je suis amoureuse. Je m’en rends compte, et j’espère que je n’aurais pas à avouer mes sentiments maintenant, car tomber amoureuse d’un garçon en une nuit, c’est digne des plus grandes pipelettes .

Alors que je m’étais perdue dans mes pensées, Haru a enlevé son tee-shirt et ses rollers, et a plongé dans l’eau. Elle est très claire. Je remarque qu’il traque un poisson, qui semble malicieux et rusé. Ils commencent à jouer. Je regarde patiemment. Il me fait un clin d’œil tandis qu’il fait mine de faire demi-tour. Le poisson s’approche du garçon si parfait, et Haru l’attrape. L’animal malin lui donne un coup de queue dans le ventre, et j’espère qu’il n’as pas mal. Sauf qu’il est tombé dans l’eau ! Je rigole, lui aussi. Nous rions de sa bêtise, ensembles.

Il ressort, et vient se mettre à côté de moi, allongée dans l’herbe. Je reste en tailleur, lui s’allonge. Un bras derrière la tête, il me tend sa main, et je l’attrape. Nous restons là, sous le soleil, qui réchauffe le corps mouillé du garçon de mes rêves, c’est le cas de le dire. Je peux entendre son cœur qui bat, le mien, tous les deux à l’unisson. Le silence qui règne est brisé par les paroles d’Haru,qu’il murmure à mi-voix :
« A Dreamland, tout se joue comme à la loterie. Qui peut prévoir la rencontre de deux voyageurs chaque nuit? Qui peut dire que deux personnes qui se connaissent hors de Dreamland vont un jour se rencontrer au détour d'un chemin? Personne je crois... En plus, Je n'ai jamais eu de chance à la loterie... »

Je ne sais pas quoi répondre, mais il rigole doucement. Je ne réagis pas, et je reste pensive sur ses paroles. Il a raison, sans Dreamland nous ne nous serions jamais connus. Mais si je n’avais pas pensé à Lucas avant de m’endormir, je n’aurais jamais pu connaître cette nuit magique, qui arrive malheureusement à son terme. Il
ajouta :
« Du moins jusqu'à ce soir. Cette nuit m'a permis de tirer le plus beau numéro gagnant qui soit donné d'avoir . »


Je sens sa main se resserrer sur la mienne, et je le laisse faire. Il se penche vers moi et m’embrasse. Je sais que c’est pour me prouver la véracité de ses paroles, sans que je ne sache ce qui me pousse à savoir cela. Ses lèvres sont chaudes, tout comme sa main. Je ne romps pas le contact, j’attends qu’il le fasse. Une pluie glacée s’abat sur nous, et il enlève ses douces lèvres des miennes. Le poisson nous arrose, en effectuant des sauts dans le lac. Le soleil qui va bientôt se coucher éclaire ses écailles et il me fait penser à Arc-en-Ciel, un poisson pour enfants. Je capte dans ses yeux une lueur de jalousie, et je souris au poisson.

Il reprend sa position initiale assise, sans s’éloigner de moi. Je m’approche de lui, en chuchotant, tout en tendant ma main :
- Ferme les yeux et prends ma main.

Il obtempère, et je m’élève dans les airs, plus haut que tout à l’heure. Nous volons ainsi jusqu’au coucher du soleil, et je regarde à mon tour le sol à la recherche d’un endroit aussi magnifique que celui dont nous quittons le sol. Dans les airs, la vue est encore plus belle qu’ailleurs, si c’est possible. Je me décide pour le sommet d’une colline, et nous touchons le sol pour la 4e fois. Je lache sa main à regrets, et je l’embrasse sans prévenir. Je prends alors une décision :je lui avouerai mes sentiments ici. Je respire. J’ouvre la bouche, et je commence :
- Je voudrais… Je dois te dire quelque chose. Depuis que tu
m’as embrassée, je … j’ai des sentiments pour toi. Ça va peut etre te sembler
rapide. Mais… Je t’aime.


J’avais murmuré la dernière phrase et j’espérais presque qu’il ne m’avait pas entendue. Je savais que ce n’était pas le cas, il n’y avait que nous deux sur la colline. J’attendis avec appréhension sa réaction, et je plongeai mon regard noir dans le sien, bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 149
Date d'inscription : 27/02/2011
Age du personnage : 25

Nouveau challenger
Haru Yoichi
Nouveau challenger

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 165
Honneur: 80
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Dim 8 Mai 2011 - 16:46
Je lève la tête vers le soleil, je reste un instant à le contempler qui me paraît durer des heures. Ces chaudes couleurs oranges, sa chaleur sur mon visage, ses rayons luisants qui éclairent tout ce qui m'entoure. Les arbres bloquent légèrement cette vue idyllique. Je ferme légèrement les yeux et ma vision du soleil se transforme un instant, je crois apercevoir dans ce rayonnant coucher de soleil le visage d'une voyageuse aux pouvoirs aériens dont le flamboyant sourire emplit toutes mes pensées. Sa présence non loin de moi me réchauffe encore plus que le soleil couchant et son visage rayonne plus que tout les rayons de milles et un soleils.

Je sens un léger déplacement à côté de moi, je devine sans problèmes de qui il s'agit et je ne tourne pas la tête de peur de la gêner. Elle me tend la main tout en déclarant:

 "- Ferme les yeux et prends ma main. »

Je laisse glisser ma main à travers les vents jusqu'à saisir délicatement sa main. En même temps que ma main attrape la sienne, je laisse mes yeux se clore sans savoir à quoi m'attendre. Ses paroles demeurent dans mon esprit où je les laisse flotter. Peu à peu, je sens mon contact avec le sol diminuer sous l'effet de son pouvoir et je la laisse sans crainte me porter dans les cieux. Les vents forcissent peu à peu et je comprend que nous atteignons une altitude plus élevée que les précédentes. Lorsque notre altitude se stabilise, j'ouvre lentement les yeux pour découvrir une vue qui me laisse sans voix. Le soleil dont les dernières lueurs illuminent un paysage à la fois exotique et surprenant. La vue n'est plus du tout la même que tout à l'heure, le changement d'inclinaison du soleil change les ombres et tout les royaumes semblent avoir changer d'aspect pour devenir plus ou moins sombres.

Je jette un coup d'œil vers Lucy mais elle semble à la recherche de quelque chose que je n'arrive pas à identifier. Je ne lâche pas sa main, non pas de peu de tomber mais parce que ce contact est bien trop agréable pour être rompu. Je sens soudain mon corps se remettre en mouvement, la hauteur diminue peu à peu et j'apprécie au maximum cette sensation étrange qu'est l'altitude.

Mon pied se pose finalement sur une colline, la vue reste splendide malgré une hauteur moindre. Je sens au contact de la main de la belle voyageuse qu'il va se passer quelque chose sans que je sache quoi. Elle lâche ma main pour un contact bien plus agréable. Ses lèvres viennent se coller sur les miennes. La surprise me prend tout d'abord puis je lui rend ce contact, je laisse glisser mes mains de chaque côté de sa taille pour la prendre dans mes bras. Le contact se rompe soudain, sans vraiment prévenir. Elle prend la parole d'une voix peu assurée, l'hésitation se trahit dans sa voix:

« - Je voudrais… Je dois te dire quelque chose. Depuis que tu
m’as embrassée, je … j’ai des sentiments pour toi. Ça va peut etre te sembler
rapide. Mais… Je t’aime. »


Boum... Boum... Boum Boum Boum. Mon cœur s'accélère, il se met à battre à tout rompre devant ces propos si inattendus. Ma respiration s'accélère pendant que j'essaye en vain de faire le tri dans mes pensées confuses.

Mes sentiments pour elle sont aussi clairs qu'un limpide ruisseau. Je sais d'avance quoi répondre mais pas comment le formuler. J'ouvre finalement ma bouche pour lui répondre d'une voix qui se veux rassurante:

« Dès l'instant où je t'ai vue, dès la seconde où ton regard sombre m'a envouté, dès que ton sourire m'a envouté, j'ai su ce que je ressentais pour toi... Je t'aime, plus que tout. »


De toute ma phrase je ne la quitte pas un seul instant des yeux. Ses beaux yeux profonds dans lesquels je me plonge. Je retrouve peu à peu mon assurance perdue entre nos deux derniers discours.

Je me penche lentement vers elle et laisse mes lèvres atteindre les siennes tout en resserrant ma douce étreinte sur ses hanches. Je recule un peu ma tête pour poser doucement mon front contre le sien. Je lui souris. Mon bonheur semble être plus que perceptible. Je sens soudain sur mes jambes la pression du vent augmenter. Sans baisser le regard je comprend que je suis en train de me réveiller. Emporté comme de la poussière par le vent, je commence à revenir dans le monde réel et toute la volonté du monde ne suffirait pas à me maintenir avec elle. Les sensations commencent à disparaître jusqu'à atteindre ma taille.

Me penchant vers elle une dernière fois, je l'embrasse avec toute la tendresse et toute l'émotion que je peux transmettre. Je commence à disparaître complètement. Dans un dernier instant endormi, je fais un clin d'œil à la voyageuse de mon cœur. Puis je disparais complètement, Pendant le chemin vers mon corps réel, le nom de Lucy est le seul élément qui demeure dans ma tête.

Mes yeux s'ouvrent sur ma chambre. Dehors, un oiseau chante tout ce qu'il peut sur le rebord de ma fenêtre. Je me lève lentement mais m'arrête dans la position assise, un sourire aux lèvres. Tout est normal, une journée ordinaire va commencer mais un élément diffère plus que tout, mon cœur bat maintenant d'un tout autre rythme, comme s'il était en harmonie avec celui de Lucy. Me frottant lentement les yeux, je rêve déjà de la nuit suivante que j'espère toute aussi magique en compagnie de cet être féérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 20/04/2011
Age du personnage : 25

Habitué
Lucy Wildheart
Habitué

Carte d'identité
Essence de Vie: 0
Renommée: 5
Honneur: 5
MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart] Sam 21 Mai 2011 - 23:20
Lorsqu’il ouvre la bouche, j’espère de toute mon âme et de tout mon cœur que c’est une chose positive qui va en sortir. Je ne suis pas déçue :
« Dès l'instant où je t'ai vue, dès la seconde où ton regard sombre m'a envouté, dès que ton sourire m'a envouté, j'ai su ce que je ressentais pour toi... Je t'aime, plus que tout. »

Il plonge son regard bleu comme la mer dans le mien, me rendant celui que je lui ai fait après ma phrase maladroite. Le silence géné se brise et je sais à ce moment que nous étions faits pour nous rencontrer. Puis, il se penche vers moi et m’embrasse. Je ressens une nouvelle sensation, et il ressert son étreinte sur mes hanches couvertes. Il recule et pose son front contre le mien. Il souris, je fais de même.

Soudain, je sens un vent se lever, et Haru s’en va peu à peu, emporté par le courant d’air comme le sable dans le désert. Je percute brusquement que nous sommes encore dans le Pays des Reves, et que à un moment ou à un autre il nous faudra nous réveiller. C’est déjà le cas pour Haru, il est en train de revenir dans son lit.

Il se penche pour la dernière fois de cette nuit féerique sur moi, et m’embrasse tendrement. Le vent atteint bientôt ses lèvres, et le contact disparaît, mais en partant il m’a laissé toute la tendresse de ses sentiments, que j’ai sentie. J’ai aussi apperçut un clin d’œil juste avant qu’il ne disparaisse entièrement.

C’est bientôt à mon tour de revenir vers la réalité, et j’entends d’abord une mélodie, ma chanson préférée, celle qui me réveille tous les matins. Welcome to my life, de Simple Plan. Sur l’air de cette chanson, je sens mon corps disparaitre, pas comme Haru, mais emportée d’un seule coup. Le visage de Haru lorsqu’il sourit m’apparaît lorsque je regarde une dernière fois le paysage de Dreamland.
____________________________________________________________________________

Lorsque je me réveille, j’apperçoit la date sur mon radio réveil, et c’est le 11 Novembre, donc c’est férié. Contente, je décide de rester au lit un peu, puis je me lève. Je me frotte tout doucement les yeux, la lumière m’éblouit. Je m’étire, et décide d’aller réviser dehors puisqu’il fait beau. Le soleil tape fort, pour une fin d’automne, je m’habille donc comme en fin d’été. Quelle belle journée qui s'annonce, après cette nuit tellement magique!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart]
Revenir en haut Aller en bas

rencontre au sommet [pv Lucy Wildheart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Tour des arts-