Haut
Bas

Partagez

Première Nuits de O'ge Dim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  EmptyJeu 21 Avr 2011 - 22:57
<< Grenoble>>


06H50

|| Driiinng Driiiiiiiinng||

La sonnerie stridente de mon réveille brutalisait ma pauvre oreille droite encore endormie. Je l’éteignis dans un reflex quotidien. Dans ma chambre le soleil commençait à percer au travers de ma fenêtre. Hormis le souffle calme de la respiration d’Élodie encore endormie, il n’y avait aucun bruit dans l’appartement. Machinalement je me levai sans bruit et allai dans la salle de bain. En me douchant, je gardais mes yeux fermés, au fil des gouttes d’eau la mémoire remontait à la surface. Ce rêve… Tout en gardant les paupières closes je me mouvais pour éteindre le flux d’eau. Puis je tendis le bras pour prendre la serviette accrochée plus loin.

En me dirigeant vers la cuisine de plus en plus de brides de mon rêve remontaient. La salle d’opération, les médecins, la scie, Marie la petite fille de 5ans et cet étrange jeune homme. Plus petit que moi et plus jeune il devait avoir entre 14, 15ans et mesurais environ un mètre soixante. Ce qui m’avait le plus marqué chez lui c’était ces yeux rouges et ses cheveux gris. Il portait une sorte d’armure d’os sur un kimono noir. Que lui avait-il dit déjà ? Ah oui, il parlait d’une première nuit, voyageur, que je devais découvrir par moi-même.

Continuant à me préparer à aller travailler je pris mon lecteur MP3 dans la cuisine et sortit de l’appartement doucement pour ne pas la réveillée.

« Barbary, Cartea Negra, Tsunami, Enola Gay, Kamikaze, Valkiries, Fatwah, Globalization, Police brutality, Death row, Guernica, Dolly clone, Snuff films… »

Dans mes oreilles le silence laisse la place aux bases, une voix clame et puissante égrenait des paroles simple mais efficaces.

«… Cannibalism, Les Racines du Mal, Shoah, Big Brother, BZ, Tchernobyl, Anthrax, …»

La météo était mauvaise. Les derniers bulletins faisaient état de vents tournants accompagnés d’une couverture nuageuse épaisse et basse. Et cette putain de flotte, de la flotte partout.

«… Gardian Angel / Cain and Abel, Birth / Death, Essence / Camouflage, Natural / Clonage, Aphrodite / Attila, Gandhi / Generals, Tenderness /
Versus …»


10H30

Après un long voyage, très long le vieux tram qui me sert de moyen de locomotion me vomi avec les autres voyageurs devant le CHU de Grenoble. La perte de la petite Marie et le rêve tout bizarre de hier me retourne encore.
Malgré le temps pourri, les bâtiments blancs du CHU se dressent devant moi, je l’ai toujours trouvé très impressionnant, surplombant les parkings et les champs aux alentours.

Spoiler:
 

Passant sous le panneau signalisant l’entrée des urgences, je rentre dans l’hôpital et me dirige vers l’aile des Soins Intensifs. Lorsque l’on travaille au Soins Intensif le but dans une journée est d’avoir le moins de morts possible, en 2ans, je ne suis jamais rentré chez moi sans qu’il y ait zéro mort. Cette aile pue la souffrance, la douleur et la mort, mais j’aime y travailler, je veux aider le plus de personne possible.
Soudain j’arrive devant la chambre commune SI-23, mon sang ce glace en repensant à cette nuit.


- Eh ça va ??
Thérèse avec qui je travaille venais de m’apercevoir, bloqué devant la porte, les yeux hagards et ma mains tremblante sur la poigné de la porte.



- Oui oui, je rêvassais c’est tous


Au moment où j’ouvrai la porte de la chambre un transporteur sortit l’un des lits de la chambre… Celui de la petite fille. Je le suivi du regard pendant quelques secondes et rentrai dans la chambre. Tous étaient là, John Doe le comateux, on l’appel ainsi car on ne connait rien de lui. Marc le grand brûlé, ancien pyromane il a maintenant la phobie du feu et Jack encore un de ces jeunes accidentés de la route…

15H01

La pause, cela fait déjà 4H30 que je cours et arpente les couloirs, 2 morts, encore une fois nous perdons le combat contre la mort. Je traine mes membres engourdit jusqu’à la cafétéria. J’y rejoins mes amis pour y passer un moment de « détente ». Après avoir mangé un bon repas revigorant je me pose dans un coin avec ma musique.

« God Bless Ethiopia, god bless ethiopia, african children.. »

Tous en pensant à mes patients, mon rêve étrange et se jeune homme, je commence à m’endormir sur la table de la cafétéria.

<< Dreamland >>


Je n’avais jamais vu de ma vie une terre aussi plate, la vaste plaine ou je me trouvais s’étendait devant moi, sans fin, de l’herbe verte à perte de vue. Montagnard, je me sentais mal à l’aise, je trouvais qu’il manquait un peu de relief à ce paysage. Je sentais le vent sur mon visage et mon corps, il était frais, apaisant je fermais les yeux et écarta les bras.

- Tu te demandes ce que tu fais là n’est-ce pas ?

La voix venait de derrière moi, je n’y avais pas encore prêté attention, mais l’homme aux yeux rouges de mon rêve se tenait tranquillement posé sur un rocher non loin de là. Son écharpe flottait au vent. Voyant mon regard interloqué celui-ci se marre.

- Tu n’as donc pas encore compris
- Compris quoi ? Et ou suis-je au juste ? Qui est tu donc ?

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  EmptyVen 22 Avr 2011 - 11:33
Une longue nuit à Dreamland vient de se terminer. Je ne dis pas "enfin" car j'aimerais rester pour toujours dans ce monde des rêves. Mais bon, après, ce serait moins intéressant. Ainsi donc, je me levais avec difficulté (yep, j'suis un gros flemmard) et partis me prendre une douche de quelques minutes, assez pour me faire un rapide shampoing. Me foutant une tonne de gel dans les cheveux pour arborer ma coupe habituelle, je préparais ensuite mon sac pour aller vers ce que l'on appellait "école".

Le bus prenait toujours du temps, même quand j'ai peur de ne pas pouvoir le prendre. Dans le véhicule, un vieil ivrogne ruminait et regardait tous le temps dans ma direction. Au début, lorsque je pris pour la première fois ce bus pour partir à mon lycée, j'y avais pris un peu de peur mais l'habitude s'était fait au fil du temps.

J'arrivais en cours toujours lorsque la sonnerie retentissait. Je le faisais exprès, je n'ai pas envie de voir des têtes de cons dès le matin. Déjà qu'il y en a qui nous servent de profs, pas besoin d'en rajouter.

Bah mince alors ! Deux heures sans pause en français. Super. J'oublie tout le temps qu'on a ce truc. Mais bon, j'y suis obligé.
Je mis près de la fenêtre. Le soleil me touchait de ses rayons. C'était l'après-midi. Bon ben moi je crois que je vais rejoindre ce bon vieux monde onirique !

------------------------------------

Bon, où j'étais tombé, moi ? C'était une large plaine, il y avait beaucoup d'herbes. Des rochers aussi.
Cet endroit ressemblait au Royaume des Champis mais sauf qu'il n'y avait pas de collines, enfin presque. Je m'assis sur un de ces rochers et attendit. Oui, je ne voulais rien faire. Je voulais rester ici, tranquillement, en attendant que les deux heures de français passent.

Mais bon, le sort en a décidé autrement car quelqu'un, un Voyageur, ce n'était que ça, apparût.
Il était habillé avec un jean marron, des lunettes et il avait un casque (le haut importe peu)... Mais ouais ! C'est vrai ! Moi aussi je possède un casque !

"Miro, t'es là", l'appellais-je mentalement.

"Ben oui que j'suis là... Tu veux que je sois où, à part sur ta tête ? Maintenant, fous-moi la paix, je veux me reposer !"

"Arrête ! T'as eu tout le temps pour te reposer... Non ?"

"Non."

Bon ben ok, c'était réglé. De toute façon, je ne voulais pas parler avec un objet magique.

Le Voyageur, ne s'étant pas aperçut de ma présence, écarta les bras et sentis le vent frais qui venait de se lever.
Je sortis une question, au hasard pour commencer la discussion :

"Tu te demandes ce que tu fais là n’est-ce pas ?"

Il se retourna et vut que j'étais là, ouf, j'suis pas l'homme invisible, et me regarda avec des yeux de merlan frit. Je rigolais alors. C'est trop fort ! Je suis quoi, le sage qui donne des réponses à toutes les questions ? Surtout, je ne tombe que sur des nouveaux ! C'est vraiment trop fort !

"Tu n’as donc pas encore compris."

"Compris quoi ? Et où suis-je au juste ? Qui est tu donc ?"

"Moi ? Je suis un voyageur, tout comme toi... Je crois que tu n'as toujours pas compris. C'est pas grave, on r'commence ! T'as une phobie de quelque chose, non ? T'as peur de quelque chose alors, je crois que c'est plus clair. Oui ? Alors, la nuit dernière, t'as bien fais un rêve étrange mais encore plus étrange que celui-ci ? Encore un oui, mais tu sais que t'es génial, toi ? Ben la nuit dernière, tu as vaincu ta peur, mec, et là tu te retrouves alors à Dreamland, le monde des rêves, où tu as pleinement conscience que tout ceci est réel ! Je t'ai rallumé ta lanterne avec mes explications ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  EmptyVen 22 Avr 2011 - 20:48
"Moi ? Je suis un voyageur, tout comme toi... Je crois que tu n'as toujours pas compris. C'est pas grave, on r'commence ! T'as une phobie de quelque chose, non ? T'as peur de quelque chose alors, je crois que c'est plus clair. Oui ? »

« …On reviens fiers, tapis dans l'ombre pendant des millénaires ces poumons t'éclairent comme l'EDF au nucléaire… Alors ferme ta gueule Les argeniums marchent seuls Pas d'meuf pas d'taff pas d'bouff C'est bien casse-gueule »

Tout en plongeant ma main droite dans ma poche de mon pantalon pour baisser le son de mon mp3, ma main gauche fit glisser l’écouteur droit de mon casque derrière mon oreille. Le flow corrosif de Stupeflip disparut alors. Malgré son jeune âge, il avait une voix assuré, quoique un peu, voir vraiment amusée.

« Alors, la nuit dernière, t'as bien fais un rêve étrange mais encore plus étrange que celui-ci ? Encore un oui, mais tu sais que t'es génial, toi ? Ben la nuit dernière, tu as vaincu ta peur, mec, et là tu te retrouves alors à Dreamland, le monde des rêves, où tu as pleinement conscience que tout ceci est réel ! Je t'ai rallumé ta lanterne avec mes explications ?"

Je n’avais jamais entendu quelque chose d’aussi…euh invraisemblable. Je respirai un bon coups, n’y croyant presque pas. Mais les fais était là, je venais de m’endormir à la cafète et je me retrouve dans une plaine immense avec un mec habillé comme à un concours cosplay. Bon en tous cas il avait la classe.
J’aurais donc vaincu mon algophobie ? C’est vrais que la nuit dernière mon cauchemar habituel avait pris une tournure différente. Il est possible que j’aie perdu ma phobie, aujourd’hui j’avais moins peur de me piquer avec ses foutues seringues. Dreamland serait donc un monde ou ma conscience irait lorsque je rêve et en me libérant de ma phobie j’aurais découvert ce monde ? Il est vrai que tous ce qu’il y a autour de moi semble si, si réel. Comme un monde parallèle au notre.
Je pris soudain conscience qu’il attendait une réponse, une réaction.

"Oui je suis, enfin j’étais algophobe, je suis donc à Dreamland, c’est ça. Je serais donc dans un rêve ou je peux tous modifier ? Tu viens de mon imagination ou je partage mon rêve avec toi ? Dreamland est un même lieu pour tous les rêveurs ? Pourquoi je n’en avais pas conscience avant ?
Au faite moi c’est Dim, et toi tu es ?"


J’avais tant de questions, mais petit à petit je commençais à comprendre ce qui m'arrivait et j'étais à la fois excité et impressionné…
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  EmptySam 23 Avr 2011 - 15:36
"Oui je suis, enfin j’étais algophobe, je suis donc à Dreamland, c’est ça. Je serais donc dans un rêve ou je peux tout modifier ? Tu viens de mon imagination ou je partage mon rêve avec toi ? Dreamland est un même lieu pour tous les rêveurs ? Pourquoi je n’en avais pas conscience avant ?
Au faite moi c’est Dim, et toi, tu es ?.."


Super, j'allais pas chomer. Va falloir que je rassemble toutes les connaissances que j'avais fais sur Dreamland. Je toussais un peu pour m'éclaircir la voix, pris une grande inspiration et lui répondis :

"Bon, je vais répondre à tes questions en commençant par la fin. Je m'appelle Kala Kourou. Tu n'avais pas conscience parce que tes rêves te préoccupaient, c'est pour ça que tu t'en ais pas aperçu... Enfin, je crois, c'est une déduction mais elle a l'air bonne, crois-moi. Il y a bien des rêveurs qui n'ont pas de phobie et qui ont pu découvrir Dreamland tout seul mais t'en fais pas partie."

Il me regarda toujours, c'est bon de savoir ça. Au moins, j'ennuie pas le public.

"Pour ce qui est du même lieu, oui. J'ai déjà croisé des rêveurs donc oui. Le truc, ce qu'il ne faut pas trop les déranger dans leurs rêves sinon cela peut virer au cauchemar pour eux.
Ensuite : non, je ne viens pas de ton imgagination. Je suis bien réel, je vis une existence tranquille, j'ai des copains, j'ai vais au lycée et tout. Mais sauf que je ne suis pas de ta ville. On peut dire que les gens du monde entier qui sont des Voyageurs se retrouvent."


Je pensais avoir terminé mais il continua à me regarder. Je réfléchis deux minutes et, après avoir retrouvé ce que j'avais oublié, je continuais donc :

"Ah oui. Et non, tu n'es... Pas vraiment dans un rêve... Enfin si... Mais pas exactement... Enfin, c'est compliqué ! Euh... C'est... Pas vraiment réel pour les rêveurs et réel pour les Voyageurs, t'as compris ?.. Je l'espère parce que je n'ai pas envie de recommencer ! Tu ne peux pas modifier Dreamland, c'est impossible. Mais Dreamland peut te changer, ça c'est sûr. Mais bon, moi ça ne m'as rien fait, après, on ne sait jamais..."

Je m'arrêtais, croyant avoir fini mais non ! J'avais la certitude d'avoir oublié quelque chose, mais quoi ?

"Ah ! Oui, dernière chose : tu es un... Algophobe, c'est ça ? Peur de... De la souffrance, je ne sais pas quoi. Et bien, tu peux utiliser ta peur pour te battre. Oui car ici, tout n'es pas rose et c'est peut-être pire que le monde réel. Donc, par conséquent, t'as le pouvoir de... La souffrance ou quelque chose comme ça, après je ne sais pas comment tu vas l'utiliser, ça c'est ton problème. J'ai bien réussi à le savoir tout seul moi."

Je dis ça, c'était quand même le mec au point d'interrogation qui m'avait aidé, enfin, gueulé dessus, pendant ma première nui ici au Royaume des Doutes.

Pour lui montrer, je fis apparaître uen boule d'eau assez grosse pour qu'il la voit. Je dis en même temps :

"Voilà. Comme ça. Après, je ne sais pas si ce sera pareille pour toi mais pour moi, c'est comme ça. Je suis un Hydrophobe et je peux contrôler l'eau."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  EmptyDim 24 Avr 2011 - 21:53
Tandis qu’un vent froid soufflait sur la pleine digne des plus grands spaghettis westerns, j’écoutais d’une oreille assidue Kala. J’étais pour la seconde fois dans Dreamland. L’effet de surprise passé et les explications en cours de mon j’espère amis ne désamorcent pas le merveilleux qui émane de cet endroit. Je suis aussi perdu que hier soir mais l’ouverture d’un monde nouveau me procure une certaine sensation de liberté et d’invincibilité. Je prends soin de noter chaque détail des phrases lancées par le jeune homme. Tout en observant lui et les lieux alentour.

"Ah ! Oui, dernière chose : tu es un... Algophobe, c'est ça ? Peur de... De la souffrance, je ne sais pas quoi. Eh bien, tu peux utiliser ta peur pour te battre. Oui car ici, tout n'es pas rose et c'est peut-être pire que le monde réel. Donc, par conséquent, t'as le pouvoir de... La souffrance ou quelque chose comme ça, après je ne sais pas comment tu vas l'utiliser, ça c'est ton problème. J'ai bien réussi à le savoir tout seul moi."

Le pouvoir de la souffrance ? Utiliser sa peur pour se battre, ce monde commence à me plaire de plus en plus. Je ne sais pas pourquoi mais lorsque que je pensais à tous ce qui s’est passé ces derniers jours, une citation m’est venue.

« On ne guérit d’une souffrance qu’à condition de l’éprouver pleinement. » [Marcel Proust]

Est-il un voyageur ? Qu’importe, je découvrais un nouveau monde qui semblait infini, aux mille et un secrets. On pouvait sentir dans l’air sans odeur une magie électrique, comme si quelque chose d’énorme arrivait à grand galop, la puissance, dans ce monde pas de passé, rien que le présent et le futur. Un monde ou notre conscience galope au travers d’un monde onirique construit autour de nos peur, nos envies, nos pulsions.

Comme la cerise déposé par un hélicoptère de combat sur un immense gâteau, lorsque Kala me montra l’un de ces sorts je retournais en enfance. Au temps des super héros, du temps où l’on n’avait pas peur du ridicule, ou l’on était dans son nid. Un dit qu’avec l’âge le jeune adulte quitte son nid de plume confectionné par sa mère pour atteindre la liberté. Mais cela n’est rien, il ne fait que s’envoler vers une volière remplie de pigeons et de perroquets enfermé dedans et qui ne peuvent sortirent. Et je me sentais comme un canari qui ais réussis à sortir en poussant l’un des barreaux de cette cage capitonnée à coups de dollars, de yens, d’euro, de franc et de consommation.

Il avait créé une sphère aqueuse dans l’une de ses mains. Elle était parfaitement ronde, on pouvait voir à l’intérieure de celle-ci les flux de l’eau qui ce déplaçait. Je me sentais comme attiré, la puissance, les possibilités infinies ce devait être ça…

_ Comment je peux apprendre à maîtriser mon pouvoir, le découvrir ?

La question était sortie de ma bouche sans que je m’en rende compte. Je sentais en moi l’envie d’apprendre. Si c’était la souffrance il fallait peut-être que je me batte pour le découvrir, souffrir ?
Mais me battre contre qui, pourquoi ? Que pouvait-on faire dans ce monde ? Je le découvrirais bien par moi-même.

Mais j’avais envie de faire un petit bout de chemin avec ce mec, il m’avait l’air puissant et sympathique.

Soudain une idée me passa vers la tête comme une tumeur qui revient ou apparait sans crier gare. Si après mon rêve j’étais à Dreamland, et que j’avais vu Marie, elle était donc à Dreamland, comme John Doe, le comateux, ça conscience devait se trouver quelque part vu que j’ai pu interagir avec.

_Les morts et les comateux sont-ils à Dreamland ?

Si je peux aussi aider les gens dans ce monde je le ferais aussi ici. Mais pour cela je devais devenir plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  EmptyMer 27 Avr 2011 - 22:56
"Comment je peux apprendre à maîtriser mon pouvoir, le découvrir ?"

A peine avait-il dit cette phrase que je lâchais l'emprise sur ma boule d'eau. Il m'a écouté d'une oreille distraite ce mec. Je frappais mon front à deux reprises :

"Tu ne m'as pas écouté, toi ! Je t'ai dis que je ne savais même pas pour activer un pouvoir, j'suis pas le sage qui répond à toutes les questions comme dans Kirikou ! Je t'ai dis qu'il fallait que tu trouves par toi-même ! Sérieux, j'en sais rien..."

Puis me vint une idée :

"Tiens, t'as qu'à penser à... Quelque chose en rapport avec ta phobie, peut-être ?"

Il ne m'écouta pas et me posa une autre question :

"Les morts et les comateux sont-ils à Dreamland ?"

A cette question, je restais de marbre, sur ce rocher qui commençait à me faire mal au derrière. Non, plutôt, je ne disais rien, je réfléchissais. Je réfléchissais sur l'idée de rajouter un compagnon dans ma liste de compagnons faits à Dreamland. Mais celui-là serait spécial. Car, peut-être, nous partageons le même but ou rêve (ce n'est pas une blague). Moi, je voudrais retrouver Lydia, qui à cause de moi s'est noyée. Je sais que sa conscience est quelque part, ici, dans cet étrange monde des rêves. Car, je l'ai vu, lorsque je suis devenu un Voyageur. Et une petite voix me dit qu'elle est là, bien ici.

Alors, pour toute réponse, je lui répondis :

"Pourquoi cette question ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  EmptyJeu 28 Avr 2011 - 20:02
« Les morts et les comateux sont-ils à Dreamland ? »

Lorsque, j’avais posé cette question, le comportement rieur et sympathique du voyageur c’était changé. La mécanique de ses expression avait changée comme lorsque l’on annonce quelque chose de grave. Peut-être que lui aussi cherchait des réponses aux mêmes questions que moi ?

« Pourquoi cette question ? »


Cette question sonna comme un tambour, pourquoi. Pourquoi je cherchais absolument à voir tous les morts, toutes les personnes que je n’avais pas réussis à aider et toutes celles pour qui je ne peux strictement rien.

Je voulais découvrir ce monde, m’y échapper et retrouver, John le comateux, la petite Marie et Mélanie…Mélanie

Ce jeune voyageur recherche peut-être la même chose que moi, ou du moins une quête similaire pourrais nous relier, tracer un petit bout de chemin ensemble.

« Lorsque je suis arrivé à Dreamland pour la première fois, j’y ai rencontré une petite fille, j’ai pu communiquer avec elle alors que celle-ci est… est morte. J’ai aussi vu d’autre de mes patients, l’un semblait savoir ce qui se passait. Maintenant et comprenant ce qu’est en partie Dreamland je me demande s’il n’y a pas un moyen pour retrouver les personnes sur qui il fait noir maintenant ? J’ai vu que ma question t’as fait réagir, aurait tu une sorte de quête semblable ? Ou l’on pourrait s’entraider ? »

Tandis que je parlais nous nous mettons à marcher, je ne sais pas pourquoi, mais peut-être de parler de chose plus importante mais nous nous étions mis comme en route, se rapprochant je sentais que nous commencions à nous faire un peu plus confiance.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Kala Kourou
Surnom : Water Boy
Messages : 1559
Date d'inscription : 05/01/2011
Age du personnage : 22

Arpenteur des rêves
Kala Kourou
Arpenteur des rêves

Carte d'identité
Essence de Vie: 505
Renommée: 1424
Honneur: 316
MessageSujet: Re: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  EmptyJeu 28 Avr 2011 - 20:35
Il réfléchissait, tout comme moi, sur la question que je lui ais posé. Il me répondit alors :

"Lorsque je suis arrivé à Dreamland pour la première fois, j’y ai rencontré une petite fille, j’ai pu communiquer avec elle alors que celle-ci est… est morte. J’ai aussi vu d’autre de mes patients, l’un semblait savoir ce qui se passait. Maintenant et comprenant ce qu’est en partie Dreamland je me demande s’il n’y a pas un moyen pour retrouver les personnes sur qui il fait noir maintenant ? J’ai vu que ma question t’as fait réagir, aurait tu une sorte de quête semblable ? Ou l’on pourrait s’entraider ?"

Ouah. Je vais devoir déballer ma vie, comme ça. Bon ben let's go !

"Moi ? Je ne crois pas que c'est "une quête" mais bon, c'est un but ici. J'ai perdu une amie qui me tenait à coeur mais je l'ai revue lorsque je suis devenu un Voyageur. Et quelque chose me dit qu'elle est bien là, à Dreamland. Mais ce n'est pas vraiment mon objectif primaire. Non, ce que je veux, c'est de n'avoir pas trop de problèmes, rencontrer des compagnons fabuleux et vivre des aventures qui ne sont pas réalisables dans le monde réel ! Même s'il faut avoir un peu de problèmes pour entrer dans le feu de l'action...
Et oui, si l'on a un objectif commun, oui, j'aimerais être en "collaboration" avec toi. En fait, ça veut dire "être copain", enfin pour moi ! J'aimerais bien qu'on soit amis, plutôt qu'être en collaboration ! Je peux ? "


Tout en discutant, je m'étais levé sans aucune raison et je lui emboîtais le pas car lui aussi était en train de marcher. Mon inconscient prend encore le contrôle de mon corps, c'est énervant (ouais, tu délires mec, tu savais ? Non mais comme si l'inconscient d'une personne prenait le contrôle de ton corps comme une entité psychique qui veut entrer en conta... Hé ? Pourquoi j'écris "Venez me rejoindre dans les étoiles" moi ? Je me sens bizarre, ces jours-ci, c'est fou et ça arrive de plus en plus souvent...).

Je suis vraiment chanceux ici. Je me suis fais plusieurs amis sur qui je pouvais faire confiance. J'ai rencontré un groupe de Voyageurs sympa et dans lequel je faisais parti. Oui, la chance me souriait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCq05Z8FNAeW8AlRhlEq_vsQ
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Première Nuits de O'ge Dim Première Nuits de O'ge Dim  Empty
Revenir en haut Aller en bas

Première Nuits de O'ge Dim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Les Plaines-