Haut
Bas

Partagez|

La Mélée générale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: La Mélée générale Jeu 17 Juin 2010 - 10:24
Ils étaient tous là. J'arrivais avec Greg' et Sylvain au parc près des bancs à côté de la bibliothèque. De toute façon elle est fermé alors personne ne peut nous voir. Et c'est tant mieux vu ce qu'il va se passer.
Je voyais Godefroy munit de sa chaîne de vélo, Arthur sans rien comme d'habitude, lui il fonce dans le tas. Presque tout le monde avait pris de quoi se battre.
Greg' me tendit une batte de base ball mais je la refusa, je n'aime pas me battre, j'assiste juste au massacre... sauf si la bande à Keness vient me chercher la merde.
En parlant d'eux, je commençais à les voir au loin, ils devaient être une bonne vingtaine, nous on était plus. Mais on est moins fort qu'eux, on a pas l'habitude de se battre.
Je voyais Manu, putain quel charisme, s'avancer. Keness fit de même et on pouvait les voir discuter, puis crier. Soudain Keness balança son crochet sur Manu qui esquiva et lui plaça une mine dans les côtes. Keness s'écroula et sortit son flingue ! J'vous explique pas le coup de flip, Manu l'immobilisa et tout le monde courut pour se battre. Godefroy faisait des prises de catch, Arthur fonçait dans le tas comme un taureau, Greg' frappait de toute ses forces sur les visages des racailles. Et moi je regardais mes amis se battre. Certains s'écroulaient, d'autres résistaient et se battaient plutôt bien. Je vis dans le camp adverse un vieil ami d'école primaire, Ali Bouchabad. C'était un garçon super sympa avant qu'il se mette à détester tout le monde après l'arrestation de son père. Je marchai tranquillement en sa direction, puis plus j'avançais, plus j'allais vite. A la fin je me mis à courir et avant qu'Ali ne pu me remarquer je lui frappa à la tempe d'un grand coup de poing. Un autre tenta de m'étouffer avec son bras et je lui décrocha un coup de poing en pleine figure et un coup de coude dans les côtes. Par terre, je l'acheva à grand coups de pieds puis m'en alla. J'avais un mauvais pressentiment, j'ordonnai à Sylvain de partir, les flics allaient venir.
Je n'avais aucune preuve mais j'en étais sûr, ils allaient venir et ça allait être la merde. Sylvain et moi on courut de toute nos forces jusqu'à atterrir en dehors du parc. Le souffle haletant, on vit de loin une voiture de police suivit de la BAC venir dans le parc. Putain mais qu'est ce que la BAC fout là ? J'appelais en vitesse les potes restés dans le parc mais aucun ne répondit. Il valait mieux ne pas rester là alors on commença à marcher en direction de notre appartement avec Sylvain:


-Putain mais pourquoi on est venu ? C'est complètement débile de se battre ! Pourquoi on se battait au juste ? Manu ne nous a même pas expliqué la cause de tout ça ! Fait chier !!

Sylvain s'arrêta, les yeux écarquillés, et me rétorqua:

-Il t'as pas dit ?

-Non, de quoi ?

-On est tous dans une merde pas possible. Selon Manu, Keness aurait volé une cargaison de beuh à Alexei, et Keness dit que c'est Manu.

-Hein, à Alexei ? Le mec qu'on voit jamais ?

-Mec... Ce gars c'est un mafioso. Si on trouve pas de bouc émissaire on va tous mourir.

-C'est un mafioso ? La mafia russe ? Comment tu sais ça ?


-Il était à Grenoble avant mais ça craignait trop pour lui là bas alors il est venu ici. T'imagines ? Tu peux mourir à chaque instant quand tu sais ça.

-Comment il pourrait nous connaître ? On s'est jamais vu.

-Il a la police à sa botte. D'ailleurs ça m'étonnerait pas qu'il ai demandé l'intervention de la police et de la BAC. Y doit y avoir une taupe dans notre communauté... Tu avais été raflé par la police pendant la nuit des Miroirs ?

-Non, je n'y étais pas cette nuit là. Et tant mieux, tout ceux qui y étaient ont été fichés.

-Mec, j'en faisais partie... A l'heure qu'il est Alexei doit avoir toutes nos fiches...

Je regardais Sylvain, démuni, désemparé, et petit à petit je voyais dans ces yeux les larmes que je n'avais vu depuis longtemps. Il s'assit sur un banc et sanglota. Il ne voulait pas mourir et regrettait tellement tout ce qu'il avait fait.
Et je ne savais quoi faire...Je repensais à cette nuit. La nuit des Miroirs est un sujet tabou dans notre communauté tellement ce qui y a été fait était atroce et complètement à l'opposé de notre pensée.
Revenir en haut Aller en bas

La Mélée générale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Vie Réelle :: Parc-