Haut
Bas

Partagez|

petite aventure au cirque (pv nayki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 362
Date d'inscription : 04/03/2011
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Tenkensu Chirome
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 350
Renommée: 675
Honneur: 210
MessageSujet: petite aventure au cirque (pv nayki) Dim 13 Mar 2011 - 12:50
Takedan venait juste de sortir de sa bagarre à la taverne et était un peu énervé, bien que cela l'est défoulé il se demandait si dreamland était aussi bien que ce qu'il s'était imaginé. Il n'avait pas envi de rencontrer toutes les nuits les alcooliques et autres crapules qui faisaient déjà bien assez de mal dans la vie réel. Il avança donc en ressassant tout ca dans sa tête mais il pensa assez rapidement à autre chose en voyant de loin les chapiteaux du cirque, il se disait que cela pourrait peut-être lui changer un peu les idées, et qu'il ne devrait pas rencontrer d'autres personnes comme celles de la taverne dans un cirque. Les chapiteaux qu'il voyait, étaient tous de couleurs différentes, l'un était bleu a rayures blanches, un autre rouge a points jaunes... cela donnait un côté un peu désorganisé qui ne lui déplaisait pas. Il avança donc avec une joie en bonne partie retrouvée.

Takedan arriva devant l'immense groupement de chapiteaux qui formaient le cirque de dreamland. Il y avait tellement de personnes que Takedan eu du mal à avancer pour voir les différentes activités de ce cirque. Une fois dépassé la masse de personne à l'entrée Takedan s'arrêta pour jeter un coup d'œil aux différents stands. Il y avait plusieurs stands qui proposaient de la nourriture ou des boissons aux rêveurs qui passaient; un chapiteau où d'après les affiches, il devrait y avoir des représentations avec différents animaux; un autre en face de celui des animaux ou il y avait différents jongleurs, et autres artiste d'équilibre dont 3 d'entre eux faisait leur show devant le chapiteau pour attiré les passants; un peu plus loin un autre qui d'après Takedan était un labyrinthe des glace; et enfin le plus grand chapiteau de tous le cirque, se situant au bout de l'allée, et au moins trois fois plus grand que le plus grand des autre chapiteaux, ce devait être celui où se donnait les plus grandes prestations du cirque. Donc après avoir constater les activités du cirque, et leurs emplacements Takedan se prit d'une bonne envi de s'amuser, cela lui arrivait rarement avec son travail fastidieux, et ses compères moroses et à deux de tension. Donc il avança d'un pas décider vers le chapiteaux des animaux. Après tout il était plus rare de voir des lions et des éléphants que de voir des personnes jonglé avec différentes choses. A peine entrer il su qu'il n'allait pas regretter d'être venu ici, car c'était un spectacle avec une dizaine de lions, ou un plutôt des sorte de lion, de couleur bleu turquoise avec trois queux, seul la crinière était vraiment celle d'un lion, il avait aussi la démarche et les crocs, bien que légèrement plus grand qu'ils devrait être ressemblait beaucoup à ceux des lion. Ils faisaient preuve d'une extrême agilité avec des prouesses et autres cabrioles rare pour passer dans différents cercles de feu. Il est certain que ce genre de spectacle est plutôt inhabituel pour quelqu'un qui venait juste d'arriver dans dreamland, qui plus est quelqu'un qui n'avait assister que deux fois au cirque des années auparavant. Les créatures semblables a des lions finirent par sortir de la cage qui fut démontée à une vitesse folle. Ce fut ensuite le tour d'une autre espèce de créature que l'ont ne peut aussi trouvé que dans dreamland, elles avait la taille des éléphant, la couleur des éléphant, une trompe pouvant faire penser à celle des éléphant, mais leurs pattes étaient comme quatre grandes ventouses et leur queux ressemblaient a d'immenses queux de rats. Après 1 bonne heure à voir défilé différentes créatures plus extravagantes les une que les autres Takedan sortit du chapiteau un grand sourire aux lèvres, il se dirigea ensuite vers le labyrinthe des glaces en s'arrêtant au passage pour prendre un petit quelque chose dans l'un des stand de nourriture. Une fois entré dans le labyrinthe des glace, il su tout de suite que trouver son chemin serait très difficile, ce qui était évidemment le but d'un labyrinthe. Il avança dans cette suite de reflets, en se cognant d'innombrables fois sur les parois du labyrinthe et au bout de deux heures, alors qu'il croyait être complètement perdu, il rencontra un homme. Au début l'homme lui fit une drôle d'impression, il avait les cheveux noir qui partaient en dégradés pour finir châtain clair, ses habits étaient banaux, mais ce qui pétrifia le plus Takedan était le regard noir et profond que l'homme lui lança, il avait l'impression qu'une lame l'avait transpercé. Takedan remarqua ensuite qu'il faisait une réussite sur le sol, comme s'il s'ennuyait et qu'il voulait s'occuper. Takedan pensa donc qu'il était perdu lui aussi mais demanda quand même

« Bonjours, heu... sauriez-vous comment sort-on d'ici? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 305
Date d'inscription : 11/02/2011
Age du personnage : 25

Voyageur Expérimenté
Nayki Shin
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 300
Renommée: 1365
Honneur: 380
MessageSujet: Re: petite aventure au cirque (pv nayki) Lun 14 Mar 2011 - 19:58
Une nouvelle journée s'annonce pour Nayki en ce beau dimanche ensoleillé, il est impatient et a eu du mal à trouver le sommeil à cause du tournoi de poker auquel il va participer sous peu. Non pas parce qu'il est anxieux mais parce qu'il est impatient de se réinsérer dans le milieu professionnel du poker. Il a hâte de montrer à tous qu'il est encore présent, lui, le joueur qui a marqué si longtemps les esprits. Tôt le matin, il a commencé par un entrainement de combat avec son professeur particulier qui n'a pas compris la raison de cet énervement et qui a fini de nombreuses fois à terre. Alors que le combat est annoncé pour 10h, Nayki décide de se pointer en avance pour se calmer et découvrir ses futurs adversaires. Il redécouvre avec une joie non feinte Maximilien, l'organisateur du tournoi et grand ami de son défunt père mais il est désagréablement surpris pas la présence de Donovan, le russe qui avait été si longtemps son méprisant rival, une personne prête à tout pour gagner quitte à agir par les méthodes les plus viles. Celui-ci s'approche de lui et entame la conversation:

- Alors, Naykin, tu oses revenir parmi nous ? Ce qui est arrivé à tes proches ne t'a pas suffit, tu veux également connaître la défaite et le déshonneur?


Sur ces mots il éclate de rire... Nayki rétorque ouvertement et suffisamment fort pour que toutes les personnes présentes l'entendent:

- Primo, c'est Nayki et secundo, oui je reviens et pour vous mettre une volée à tous. Je tiens à faire savoir à ceux qui ont fait souffrir ceux que j'ai aimé et qui m'ont fait souffrir que je ne suis plus le même et que j'attends de pied ferme quiconque voudra s'en prendre à ceux que je connais. A tout ceux qui n'ont rien à voir dans cette histoire, je tiens à dire que je compte bien revenir dans le milieu professionnel du poker mais que je vais surtout me hisser à un niveau jamais égalé comme le fit mon défunt père. Sur ce, je vous laisse vous et vos sarcasmes pour aller me préparer.

Ce discours était exagéré mais Nayki avait tenu a marqué les esprits de tous en ces quelques mots, ainsi il apparaît désormais comme un rival potentiel et motivé qui a récupéré tout de ses anciennes capacités si longtemps perdues.
Au cours de la journée qui suivit, Nayki enchaine les victoires plus ou moins aisément pour finalement se retrouver en face à face avec Donovan qui a comme lui atteint la table finale brillamment. Nayki reçoit d'abord un roi de trèfle et une roi de cœur, un jeu intéressant aussi appelé King Kong [ndlr: en raison du K de chaque roi] qui mérite de miser gros, il entame donc en relançant d'une somme suffisante pour faire se coucher de nombreux participants... Mais pas Donovan. Celui-ci affiche un sourire qui fait pensé qu'il a un bon jeu ou qu'il bluffe, dans ces deux conditions Nayki n'a pour l'instant rien à craindre au vu de sa main.
Lors du flop, les trois cartes sont la dame de pique, le valet de pique et le valet de carreau. Un jeu qui lui permet de croire en une suite ou un full et qui lui accorde au moins 2 paires. Ces cartes lui rappelle la Famiglia et ces membres si attachants. Nayki se sent soutenu et il sait qu'il ne doit pas perdre. Dans sa poche, le Joker semble vibrer d'excitation à l'idée d'un jeu aussi palpitant. Tentant le tout pour le tout et voulant écraser Donovan pour inquiéter les autres, Nayki fait tapis, il est immédiatement suivi par le russe qui dévoile son jeu, 2 as, une American Airlines [ndlr: en raison des deux A des as] une main qui propulse Donovan en gagnant potentiel. La carte suivante est un 10 de trèfle, une carte qui n'a pas d'intérêt majeur dans cette partie pour l'instant. Il ne lui reste plus qu'une chance, la river qui lui permettrait d'avoir un roi et de remporter le jeu par un Full. Le joker semble secouer Nayki. Une fine goutte de sueur coule le long de la nuque du garçon. Lorsque la croupière dévoile le roi de carreau, la pression retombe en une fraction de seconde et propulse littéralement Nayki en Cheap leader de la table, éliminant Donovan par la même occasion. De cette position, Nayki affaiblit peu à peu ses concurrents et remporte le tournoi. Le trophée est une coupe en forme de manège comme ceux de son enfance. De joie, Nayki verse une petite larme, il sort un mouchoir de sa poche entrainant la chute du joker qui s'y trouvait également, lorsque Nayki le ramasse, il semble voir la carte lui faire un mince clin d'œil, mais il s'agit surement d'une illusion du aux larmes qui brouillent sa vue. Lorsque Nayki retourne chez lui, il s'endort en pensant aux manèges puis aux cirques où l'emmenait parfois son père dans sa jeunesse. Il se dit alors que ca fait longtemps qu'il y a bien trop longtemps qu'il n'y est pas allé...


Lorsque je me réveille, je suis en plein milieu d'un cirque. J'observe avec joie les cabrioles d'étranges animaux qui obéissent au doigt et à l'œil à leurs dompteurs autoritaires. Pourtant pas un fouet ne claque, les animaux réagissent uniquement à la parole des dresseurs et ne semblent pas présenter la moindre agressivité. Bien décidé à profité de ma nuit, je sors du chapiteau et je tombe nez à nez avec un lion en pleine discussion avec son dompteur qui discutent d'une augmentation de la quantité de nourriture à fournir sous peine d'une grève générale des animaux. Préférant les laisser dans leur débat si intéressant, je me faufile et me retrouve au milieu de l'immense foule de Dreamland, à côté de moi, des groupes entiers de voyageurs et de rêveurs circulent sans provoquer le moindre désordre. Je découvre à ma les immenses chapiteaux et les nombreuses attractions proposées un peu partout, je décide de participer à un jeu de chamboule-tout que je réussis moyennement bien mais qui me fait remporter une affreuse peluche rose, bien que celle-ci soit immonde, je suis content d'avoir gagner et je repars avec. Errant de stand en stand, j'arrive finalement devant un étrange bâtiment nommé labyrinthe des glaces. N'étant pas fan de ce genre d'attractions, je ne préfère pas y rentrer mais un petit d'homme d'un mètre trente porteur d'une étrange cape bleue et monté sur un balai volant vient soudainement m'adresser la parole. Étrangement, je ne lui fait absolument pas confiance car une lueur étrange luit dans ces yeux. Pourtant il me saoul tellement avec ses paroles que je décide d'accepter de rentrer dans le labyrinthe malgré mon instinct qui me crie que je fais une erreur. En effet, a peine rentré, mon reflet se répercute sur l'ensemble des miroirs et je me perd assez vite. Pour moi, tout les chemins sont semblables, à quoi bon tourner à droite lorsque l'on a 6 choix qui s'offrent à vous? Aucune mais de toute manière au point ou j'en suis... Au bout d'une heure je décide de faire demi-tour mais les passages que j'ai emprunté semblent bloqués. Je n'ai pas d'autre choix que d'avancer. Continuellement, j'entends un bruit semblable à celui d'une surface qui glisse. Ne parvenant pas a l'identifier, je continue mon chemin. Une heure a passé mais j'en suis toujours au même endroit. De rage je frappe l'un des miroirs avant de m'assoir par terre et d'entamer une partie de réussite. Peu après, un gars d'une vingtaine d'années qui a l'air aussi paumé que moi arrive lentement par ma droite. Il semble me détailler quelques peu avec de me demander:

« Bonjours, heu... sauriez-vous comment sort-on d'ici? »

J'hésite avant de lui répondre, il m'a l'air plutôt franc mais ca cicatrice est quelques peu inquiétante. Je ne sais pas s'y je peux me fier à lui et lui déclarer que je suis moi aussi perdu.
Lentement je me relève et je laisse glisser une carte jusque sous ses jambes volontairement, elle pourrait m'être utile en cas de pépin. Lorsque je croise son regard franc je m'exprime:

« Désolé de ne pouvoir t'aider, je suis moi aussi perdu dans cet endroit. J'en viendrai presque à me demander si les miroirs ne se déplacent pas pour me bloquer le chemin. »

Alors que j'attends une réponse de sa part à cette théorie, une voix que je connais maintenant trop bien s'élève et se répercute sur l'ensemble des murs:

« Niaahaa, tu es pris au piège pauvre voyageur pathétique, moi Zorklan les miroirs je vais te tuer dans ce labyrinthe et je récupèrerai ton fameux paquet de carte... Mais, il y a un autre voyageur avec toi ! Ce n'était pas prévu ! Qu'importe, je vous aurai tout les deux ! Niaahaa »

Il s'agit bien évidemment de l'homme qui m'a entrainé dans cet endroit, d'après son nom il semble maitriser les miroirs et d'après son discours il ne s'attendait pas à ce que l'on soit deux. Nous avons donc une chance de l'avoir. Personne, je dis bien personne ne mettra la main sur mes précieuses cartes et surement pas une vile crapule dans son genre qui s'exprime comme un maitre de donjon dans un mauvais jeu vidéo. Je lance un regard vers celui qui est bloqué avec moi, ramasse la carte qui était au sol et lui la donne. Ainsi, ou qu'il aille dans ce labyrinthe je pourrai le retrouver. Maintenant je vais m'occuper de ce sale petit rat qui m' joué ce tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage
Messages : 362
Date d'inscription : 04/03/2011
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Tenkensu Chirome
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 350
Renommée: 675
Honneur: 210
MessageSujet: Re: petite aventure au cirque (pv nayki) Lun 14 Mar 2011 - 21:25
Après avoir posé sa question, Takedan remarqua que l'homme hésitait, il porta un regard à ma cicatrice. Il avait l'air peu enclin à lui accorder sa confiance, soit sa cicatrice devait faire bizarre, mais Takedan ne voulait pas que cela gêne les personnes autour de lui. Avant que Takedan réplique pour casser le silence, l'homme dût se dire qu'il n'avait pas de méfiance à avoir car il se releva, et dit:

« Désolé de ne pouvoir t'aider, je suis moi aussi perdu dans cet endroit. J'en viendrai presque à me demander si les miroirs ne se déplacent pas pour me bloquer le chemin. »


Et le temps que Takedan y réfléchisse, et commence à répondre une autre voix se fit entendre:

« Niaahaa, tu es pris au piège pauvre voyageur pathétique, moi Zorklan les miroirs je vais te tuer dans ce labyrinthe et je récupèrerai ton fameux paquet de carte... Mais, il y a un autre voyageur avec toi ! Ce n'était pas prévu ! Qu'importe, je vous aurai tout les deux ! Niaahaa »


Takedan se retourna pour jeter un regard autour de lui, et ne voyant personne il analysa la situation dans sa tête. Alors il était avec un home dont il ne connaissait rien, et qui visiblement était perdu dans ce labyrinthe, et un voleur a moitié fou en avait après un paquet de carte. Ce que Takedan, qui venait d'arriver dans dreamland, trouvait stupide. Pourquoi faire chier les gens pour un simple paquet de carte? Bon Takedan décida qu'il n'aimait pas ce genre d'abrutis et qu'il allait s'allier a son nouveau compagnon. A peine eu-t-il décider cela, que l'homme à ses côtés se baissa, prit la carte qui était tomber quand il s'était relever et la tendit a Takedan. Ce dernier ne comprit tout de suite ce que cette carte avait de spécial, il la prit tout de même pour ne pas froisser son compagnon. A peine eu-t-il prit la carte en main qu'il sentit une énergie en elle,et bien que cela ne l'avançait toujours pas a savoir à quoi elle servait, il commençait a comprendre pourquoi l'autre taré en voulait a son paquet de carte. Après avoir regarder la carte et constater qu'il s'agissait du valet de cœur, il gratifia son compagnon d'un sourire et invoqua ses deux lames. Pour une deuxième nuit à dreamland s'était plutôt agité, entre les deux ivrognes de la taverne et ce taré casseur de carte il commençait vraiment à ce dire qu'il n'appréciait pas dreamland. Bien qu'il y ai une chance que son camarade soit de meilleur compagnie que ces trois-là.


« C'est tout de même dingue ca!!! Même dans un cirque il faut trouver un crétin!!! Aller c'est partit »

Takedan fit signe à son nouvel ami qu'il était prêt, et quand Takedan vit qu'il était prêt aussi, il partit tout droit vers l'endroit d'où Takedan pensait que venait la voix, bien que cela soit difficile a savoir avec l'écho qui s'était répercuter sur les murs. Il arriva donc devant un premier miroir et donna un grand coup, le miroir se brisa, mais derrière il n'y avait qu'un autre passage dans les miroirs. Après
tentative échouée, Takedan se retourna pour rejoindre son acolyte, mais le passage qu'il avait emprunter avait disparut il se retrouvait seul dans un tunnel de miroir à côté de celui qu'il avait avait détruit il y a quelques secondes. Il hurla de toutes ses forces:

« Hé enfoiré t'inquiète jvai te trouver, et te péter la gueule!!! Tes foutus miroirs ne m'arrêteront pas, alors vient-là, on va gagner du temps!!!!! »

Évidemment il n'y eu aucune réponse, à part une voix paraissant très lointaine, comme camouflée qui devait appartenir au camarade qu'il voulait aider. Il se rendit compte alors de la grosse boulette qu'il avait fait, il voulait protéger une personne, et au lieu de rester à côté de lui pour empêcher l'adversaire de l'atteindre, il avait foncer dans le tas et s'était égaré. Cela l'énerva encore plus et il se mi donc à chercher soit son ami, soit son adversaire en détruisant tous les miroirs sur son passage. Ce dont il récolta d'ailleurs plusieurs contusions sur les mains dût aux bouts de verres, mais il s'en fichait et continuait son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 305
Date d'inscription : 11/02/2011
Age du personnage : 25

Voyageur Expérimenté
Nayki Shin
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 300
Renommée: 1365
Honneur: 380
MessageSujet: Re: petite aventure au cirque (pv nayki) Mar 15 Mar 2011 - 18:59
Alors que je cherche d’où provient la voix afin de réduire en bouilli son propriétaire je sens un courant d’air dans mon dos. D’un bond je me retourne pour voir mon nouveau compagnon disparaitre derrière un miroir. Pas la peine de m’inquiéter, ma carte m’informe qu’il se trouve juste derrière ce miroir. Je préfère continuer mon chemin seul car ainsi nous auront plus de chance de trouver cette espèce de rat qui nous a piégés. Je tente un mouvement vers l’avant avant de faire un bond en arrière. Le miroir bouge quand même, il doit donc se fier au son pour nous bloquer. Je laisse lentement tomber des cartes sur le sol, celles-ci touche le sol sur la tranche et restent dans cette position. J’avance lentement en observant mon environnement, mon reflet se réfléchit partout et j’en suis exaspéré. Au bout d’un moment je me retrouve et je me rends compte que mes cartes ont bien fait leur œuvre et ont bloqués l’avancé des miroirs. Je décide alors de courir pour tenter d’entre-apercevoir mon traqueur. Malheureusement, il semble agir aussi vite que moi et je me cogne finalement contre l’un des miroirs qui explose sous l’impact. Je tombe nez à nez avec l’homme à la cape bleue qui se dépêche de reboucher le passage entre nous deux. Je me retrouve à nouveau face à face avec moi-même mais ne souhaitant pas rester dans cette situation plus longtemps, je tire l’une de mes cartes dont je me sers pour trancher deux bandes horizontales qui me permettent de me faufiler de l’autre côté du miroir. Ne s’attendant pas à une telle réaction de ma part, le chasseur d’objets magiques s’envole à toute vitesse en rebouchant le passage derrière lui. Je saute en avant et juste avant de retomber, je lance une carte qui l’atteint en pleine épaule le faisant lâcher un cri de douleur que mon acolyte dut entendre. Un détail attire mon attention, j’aperçois des traces de sang au sol. Tant mieux, le chasseur va devenir proie. Cela promet d’être intéressant. Je peux sans difficulté le traquer. Les traces qu’il laisse derrière lui m’ouvrent la voie vers l’endroit où il se cache. Je cours le plus vite possible, tranchant les miroirs qui m’entourent, je sens sa peur qui se répercute dans ses actions, les miroirs qui le suivent ne se reforment pas aussi vite qu’avant. Aucune chance pour que je le laisse m’avoir. Il est en difficulté, je peux très bien le réduire à néant avant qu’il ne s’en prenne à celui qui m’accompagne. A un tournant, je tombe sur les cartes que j’avais laissé tout à l’heure. Je les ramasse sans ralentir mais au moment où je me relève, j’aperçois Zorklan qui semble m’attendre sans faire le moindre mouvement. Je lance une carte mais celle-ci ricoche contre l’un des miroirs, il a donc changé de techniques et il se sert maintenant du reflet des miroirs pour se camoufler. Quel lâche ! Plutôt que de m’affronter directement il préfère se cacher. J’entends soudainement un bruit venant du mur à ma droite. Pensant à une erreur de ce nabot en cape, je tranche le miroir et m’effondre sur mon ami d’une nuit qui semble surpris de me voir. Ni une ni deux, je continue ma route sans me soucier de lui mais j’ai de nouveau perdu de vue Zorklan. Je lâche un juron et me relance dans la course.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage
Messages : 362
Date d'inscription : 04/03/2011
Age du personnage : 26

Voyageur Expérimenté
Tenkensu Chirome
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 350
Renommée: 675
Honneur: 210
MessageSujet: Re: petite aventure au cirque (pv nayki) Mar 15 Mar 2011 - 22:27
Takedan, qui continuait de fracasser des miroirs pour avancer commençait à être exaspéré. Takedan comptait minutieusement chaque miroir qui se déplaçait pour se dresser sur sa route, et comptait bien collé un bon coup à leur adversaire pour chacun d'eux. Pour le moment les comptes en étaient à 57, il fit une petite pause à cause de la douleur provoquer par ses mains en sang à force de se prendre des éclats de ver. Il suivit un peu les couloirs pendant quelque minutes, il essayait de se repéré à peu prés, et il pensait être à peut prés au milieu du labyrinthe quand il se retrouva juste devant la sortie.

Il était exaspéré, il voulait aider son nouveau compagnon, mais tout ce qu'il arrivait à faire était de se perdre dans ce fichu labyrinthe. En tout cas le voleur de cartes avait l'air de vraiment vouloir l'éloigné, et il avait manipuler Takedan comme un imbécile. Cela l'énerva encore plus, il poussa un hurlement de rage et de frustration dont il ne récolta que des regards apeurés par ceux qui passaient devant le labyrinthe. Il se retourna et remarqua qu'il n'y avait plus de passage, simplement des miroirs où il se reflétait. Il voyait son propre visage remplit de rage et de frustration. Après s'être vu dans cet état il tenta de se calmer, s'avança et recommanda à détruire les miroirs, plus calmement. Au bout d'un bon quart d'heure de destruction de miroirs, en faisant attention cette fois-ci à ne pas trop blesser ses mains plus qu'elles ne le sont déjà, il en était à 86 miroirs en tout. Il vit un peu de sang dans le couloir où il venait d'arriver, bien sur il est difficile de savoir par où était arriver, et par où était parti le blesser. Il tenta de faire vite et s'apprêta à briser le miroir sur sa gauche. A peine eu-t-il lever sa lame que le miroir devant lui se fendit, et son compagnon s'écroula sur lui.

Il en fut évidemment surpris, et à peine eu-t-il le temps de comprendre ce qu'il se passait et vérifier si c'était lui qui était blesser, que son compagnon repartait déjà dans le sens d'où il venait. Il fallut quelque seconde à Takedan pour se remettre les idées en place, se relever et suivre son ami, secondes pendant lesquels il l'entendit prononcer un juron. Lui aussi avait l'air énervé, mais à peine se relança t-il dans la course qu'un autre miroir se planta juste devant lui et sur lequel il se cogna. Il poussa à son tour un autre juron, brisa le miroir et se lança lui aussi à la poursuite des traces de sang qui devait surement appartenir à leur adversaire. Il entendait de temps en temps son ami courir quelque mètres en avant de lui et il tranchait chaque miroir avec une énergie renouvelée. A présent il ne comptait plus les miroirs brisés et ne se concentrait que sur sa course, au bout de quelques minutes il arriva à se rapprocher de son camarade. Il lui fallu encore un peu de temps de course à sa vitesse maximale avant de pouvoir se mettre à niveau de son compagnon. Il pu ainsi lire de la satisfaction dans son regard, ils ne se parlèrent pas car il ne fallait pas user inutilement de l'énergie dans de veines paroles, mais Takedan comprit qu'il était fier d'avoir infligé cette blessure à l'autre emmerdeur, et aussi qu'ils s'en rapprochait. Takedan n'ayant pas des sens de la poursuite très développer, il devait bien se fier aux ressentis de son camarade de nuit.

Soudain son ami s'arrêta et Takedan en fit autant, à une dizaine de mètres ils voyaient leur adversaire. Takedan qui la première fois ne s'était fier qu'au son et qui ne l'avait pas encore vu avant en retira un sentiment de plaisir, enfin il allait pouvoir aider son ami et se venger de toutes ses coupures causés par les miroirs. Mais au lieu de donner un coup à un humain comme il s'y attendait, il passa au travers d'un autre miroir. Il se releva et se retourna, il remarqua alors que ce n'était que le reflet du voleur, et que le vrai était quelques mettre plus loin. Il remarqua aussi que son compagnon avait déjà remarquer ca avant. Décidément c'était une soirée très frustrante pour lui, il se donnait plus en ridicule qu'il ne rendait service à son compagnon. Ce dernier avait l'air méfiant, comme si il avait déjà été piégé avant, mais avec la volonté de faire de son mieux, et de se rendre utile, Takedan étudia un peu l'état de l'adversaire, il avait une blessure à l'air assez grave sur l'épaule, à peu prés un mètre trente, et le sang coulait beaucoup sur son étrange cape bleu. Il faisait une grimace, comme celle que certains personnages de film font quand ils sont dos au mur.

Takedan lança une de ses lames tout droit sur la tête de l'individu, il fit une esquive sur la gauche, sourit, mais au moment où il regarda vers le compagnon de Takedan ce ne fut plus qu'une grimace, et sans que Takedan ai pu voir ce qui le terrifié, il s'enfuit à nouveau à toute jambes dans la direction opposée. Takedan poussa un profond soupir, ils allaient encore devoir courir et il n'était même pas remit de sa course effréné d'il y a à peine deux minutes. Il jeta un regard à son compagnon qui confirma la relance de la poursuite, et aussi tôt dit, aussitôt fait ils repartirent de plus belle dans les immenses successions de miroirs. Takedan et son compagnon finirent par de nouveaux êtres séparés. Takedan n'avait même quasiment plus l'énergie pour s'énerver, a force de courir, de détruire des miroirs, de se donner au ridicule, il en avait sa claque. C'est à ce moment qu'il entendit son adversaire, évidemment toujours avec cette sorte d'écho qui rend sa position exact difficile à déterminer :

« Je voit que tu ne veut pas lâcher prise, tu t'obstines à aider quelqu'un que tu connait à peine. C'est out à ton honneur, mais tu n'en récoltera rien de bon et d'ailleurs j'ai déjà trouver le moyen de te mettre hors course. »

Ces paroles ne calmèrent pas Takedan, bien au contraire et celui-ci répondit:

« Ah ouai! On verra ca quand t'auras un gros trou dans ton sale bide, tu dit avoir trouver un moyen de me mettre hors course, et bien j'attends! Prouve moi que ce n'est pas que du bluff espèce de tocard. Et sache qu'après tout ce temps où je me suis fait chier à te chercher, je ne te laisserait pas la moindre chance de t'en tirez. Sache que c'est aussi devenu une affaire personnelle entre toi et moi! »

comme seul réponse à ses paroles, Takedan ne reçut qu'un long et abominable rire qui résonnait dans sa tête en lui donnant juste assez d'énergie pour lui foutre une vingtaine de pain dans la gueule si il le voyait. Ce fut peut après que Takedan ressentit des picotements dans tout son corps, ils commencèrent aux chevilles et au bout des doigts, et remontèrent progressivement jusqu'aux parties plus au centre comme son ventre. Il ne savait pas d'où venait cette sensation, et ne s'en inquiéta pas autant qu'il ne l'aurait dut. Il ne remarqua pas non plus que les miroirs autours de lui avaient changer de positions et ne le reflétaient plus. Il s'avança encore et encore dans ses interminables galeries où il courait depuis bien trop longtemps a son goût. La nuit devait être bien avancer, et il ne devait plus rester beaucoup d'heures avant que son réveil ne sonne pour le ramener a son lundi matin qu'il redoutait tant. Bien que dreamland ne lui plaisait pas énormément, il ne voulait pas encore se réveiller, pas avant d'avoir aider son camarade comme il se doit. Après tout il s'était engager dans la bataille et n'avait donc pas d'autres choix que de la finir. Il arriva donc devant un dernier miroir, à peine eu-t-il levé son épée que le miroir se déplaça de lui même, derrière il y avait son compagnon à environ cinq mètres de distance. Celui-ci se retourna et, à peine eu-t-il vu Takedan qu'il lança une de ses cartes qui l'atteignit en plein cœur. Takedan plein d'incompréhensions s'affala sur lui même et se faisant se retrouva face à l'un des miroirs. Et le visage qu'il vit dans le miroir, contrairement à ce à quoi il s'attendait, n'était pas le sien, enfin pas vraiment. Ce visage était celui du voleur mais on voyait que progressivement son apparence redevenait normale. Takedan en plus de sa blessure ressentit les même picotements que ceux qu'il avait ressentit plus tôt. Il se retourna et vit le voleur blessé en train de ricané à quelques mettre de là. Takedan comprit alors ce qu'il s'était passé, l'homme avait fait exprès d'enlever le miroir et de lui donner son apparence pour que son ami le prenne pour l'ennemi et tue Takedan lui-même. Ce dernier jeta un regard vers son compagnon qui était atterré, il avait l'air abattu et de s'en vouloir énormément pour le geste qu'il venait de faire. Takedan tenta de lui sourire et utilisa un peu des forces qui lui restaient pour faire glisser son arme sur le chemin entre l'homme et son compagnon. Car il était tellement sous le choc qu'il en avait fait tomber ses cartes, mais il comprit que ce n'était pas le moment de se morfondre et bondit pour ramasser l'arme de Takedan, et sans lui laisser le temps de s'enfuir à nouveau l'enfonça dans le ventre de la crapule qui était responsable de tout. Ceci étant fait il accouru auprès de Takedan qui sentait déjà sa vie s'en aller. Tout ce que Takedan pu articuler fut:

« Déso..... désoler d'a.....d'avoir é...été un b..bo....boulet jusqu.....jusqu'au bout . D... d'ailleurs, j..je... je ne conn....connait m...même pas t....ton....n...nom. Mo...moi...je M
m'a...m'appelle...ta...tak....takeda....nn...chi....ta.....ke. »

sur cette dernière syllabe il s'écroula un peu plus et perdit peu à peu connaissance en écoutant les paroles de son nouvel ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 305
Date d'inscription : 11/02/2011
Age du personnage : 25

Voyageur Expérimenté
Nayki Shin
Voyageur Expérimenté

Carte d'identité
Essence de Vie: 300
Renommée: 1365
Honneur: 380
MessageSujet: Re: petite aventure au cirque (pv nayki) Mer 16 Mar 2011 - 15:30
Bordel !!! Sale rat, sors de ta cachette. Pour éviter qu’il me repère je l’insulte intérieurement plutôt que lui crier ce que je pense. Je sais que mon allié me suis de prêt mais je ne sais pas où il est exactement. Je sens les miroirs se refermer derrière moi mais je sais aussi qu’ils sont immédiatement brisés par celui qui me suit. Soudain, il me rattrape et se maintient à mon niveau, je le regarde d’un air satisfait en pensant que ainsi nous resterons au moins groupés quoi qu’il arrive. Ce mec a beau avoir une sale cicatrice sur le côté, il n’a pas hésité longtemps avant de me venir en aide, moi qui ne suis personne pour lui, il a accepté risquer sa vie malgré le risque.

Soudain, je m’arrête. A quoi bon continuer alors que je l’ai complètement perdu de vue, les traces de sang au sol se superposent créant un second labyrinthe au sol. Comment faire ? Au sol, le sang m’empêche de me diriger, aux murs, les reflets me brouillent la vue. Je suis perdu, complètement perdu. Eh mais, si je vois son reflet, c’est donc qu’il y a un passage qui mène à Zorklan, je peux donc l’atteindre si je vais assez vite. Alors que j’étais à l’arrêt complet, je pars dans un sprint des plus intenses vers la source du reflet. A cause de ce brusque changement de rythme, mon partenaire me perd de vue.

Après plusieurs minutes de course, je me retrouve à un carrefour à 6 issues qui reflètent toutes mon si frustrant adversaire. Autant faire demi-tour, pourtant quand j’arrive à l’endroit où j’avais perdu mon coéquipier, je suis seul, absolument seul. Je ferme mes yeux, je laisse l’énergie que contienne les cartes m’envahirent, l’une est plus éloignée des autres. Il doit s’agir de la carte que j’ai passée à l’homme à la cicatrice. Lorsque je rouvre mes yeux, je me relance dans la course. Je sais où il est et mon instinct me dit que Zorklan le suit de prêt.

Les murs continuent d’afficher Zorklan et son sale sourire satisfait. Une voix s’élève et se répercute sur l’intégralité des murs :

« Je vois que tu ne veut pas lâcher prise, tu t'obstines à aider quelqu'un que tu connait à peine. C'est tout à ton honneur, mais tu n'en récolteras rien de bon et d'ailleurs j'ai déjà trouvé le moyen de te mettre hors course. »

Merde, je dois me bouger le cul avant qu’il n’arrive un malheur. Je m’en voudrai toute ma vie s’il lui arrivait un malheur. J’accélère encore et encore. Lorsque la réponse de mon partenaire résonne, je souris, il a l’air sur de lui mais en plus, je sais maintenant avec précision où il se trouve car sa voix est précise au contraire de celle du manieur de miroirs :

« Ah ouais! On verra ca quand t'auras un gros trou dans ton sale bide, tu dit avoir trouvé un moyen de me mettre hors course, et bien j'attends! Prouve-moi que ce n'est pas que du bluff espèce de tocard. Et sache qu'après tout ce temps où je me suis fait chier à te chercher, je ne te laisserais pas la moindre chance de t'en tirer. Sache que c'est aussi devenu une affaire personnelle entre toi et moi! »

Je ralentis et je marche de manière à ne plus faire le moindre bruit. Je me rapproche de l’endroit d’où provenaient les voix. De l’autre côté de l’un des murs, j’entends un fin ricanement qui disparait immédiatement. Pas de bol, quelques minutes de plus et je chopais Zorklan. Retour au programme initial, la recherche de mon partenaire. Etrangement, les reflets devant moi n’affichent plus un Zorklan mais deux Zorklan identiques mais aux positions différentes. L’un a l’air sur de lui, l’autre semble en colère. Au détour d’un miroir, je vois le Zorklan en colère qui semble soudain heureux de me voir. Sans attendre la moindre réaction de sa part, une carte part de ma main pour aller se ficher en plein dans son cœur, juste à côté d’une autre de mes cartes, à côté du valet de cœur, la personne que je viens de toucher n’est pas Zorklan mais l’homme aux dagues qui ne comprend d’abord pas ce qui vient de se passer. Lorsque la raison de mon meurtre s’impose à son esprit, il ne semble pas choquer. Dans mon esprit, la raison de son immobilité alors qu’il a vu ma carte arrivée s’impose à moi, il ne s’y attendait pas.

J’ai tué un innocent, un pauvre gars qui ne demandait rien à personne et qui est mort de mes mains. BORDEL, PAS CA !!! Le ricanement du vrai salaud résonne autour de moi, il n’est pas loin et il va payer. Il va comprendre ce qu’il en compte d’agir ainsi. Mes mains tremblent tellement que je laisse tomber mes cartes. Je cours vers celui que j’ai blessé mortellement mais en cours de route il me lance l’une de ses dagues, sur la lame, je vois se dessiner la tête de Zorklan, il est juste derrière moi ce fourbe. Je ramasse la dague, appuis sur ma jambe gauche et me propulse vers lui. Dans un cri de colère je lui plante la lame dans l’estomac avant de continuer mon mouvement vers le haut. Son fin sourire se transforme en grimace d’agonie. J’aurai très bien pu ramasser l’une de mes cartes et le tuer avec mais je devais bien ca à celui qui m’es venu en aide. Je cours vers le gars aux cicatrices et je tente de lui faire les premiers soins, une petite voix dans ma tête me dit qu’il est condamné mais je ne veux pas y croire. Il ne mérite pas de mourir. Il est si jeune, si innocent. Je laisse finalement tombé lorsque j’entends finalement ces dernières paroles résonner :

« Déso..... désoler d'a.....d'avoir é...été un b..bo....boulet jusqu.....jusqu'au bout . D... d'ailleurs, j..je... je ne conn....connait m...même pas t....ton....n...nom. Mo...moi...je M
m'a...m'appelle...ta...tak....takeda....nn...chi....ta.....ke. »

Des larmes se mettent à perler sur mon visage et elles coulent sur le sol. Je lui réponds d’une voix brisée :

« Je m’appelle Nayki, Nayki Shin… Je suis désolé de tout ce qui est arrivé. Tout, tout est de ma faute. Je suis affreusement navré de ce qui s’est passé. Takedan Chitake, je te promets que ta mort ne sera pas vaine. Je ferai tout pour que ce paquet à mes yeux si précieux reste à jamais en ma possession. »

J’aurai continué à m’excuser toute la nuit s’il ne s’était pas mir à disparaitre en une pluie de poussière argentée. Je lui ferme les yeux qui disparaissent sous ma main.


Je me relève, sèche mes larmes. Une détermination nouvelle luit dans mon regard. Je ne risque pas de laisser l’autre gars partir. Je m’approche de Zorklan, la peur brille dans ses yeux, il tente de ramper pour échapper à ma vengeance. Je le retourne d’un coup de pied que je pose sur son ventre. J’appuis et il lâche un fin gémissement :

« Je te promet de ne pas te tuer… »

Je m’écarte de lui et me dirige vers le passage le plus proche. Je l’entends ricaner et me traiter de lâche. Je me retourne finalement, lui lance un regard qui le fait trembler, je sors le valet de cœur que je regarde avec attention.

« Je ne te tuerai pas, c’est Takedan Chitake qui va te tuer, retiens bien ce nom car c’est le tout dernier que tu entendras de toute ta putain de vie. »

Je lance le valet de cœur qui l’atteint et le tue sur le coup. Je ne vais pas chercher la carte. Elle me reviendra de toute façon. Lorsque je passe la porte du stand. Seulement quelques heures ont passées mais beaucoup de choses ont changés. Un homme fier et courageux est mort de ma main et ca, je ne l’oublierai jamais. Pour lui, je protégerai le pack of cards jusqu'à ma mort et au-delà s’il le faut. Takedan, pour moi tu resteras dans les mémoires à jamais.

[HRP: je précise à tout les lecteurs que nous avons discutés tout les deux de ce post et que nous savions à l'avance ce que l'autre allait faire. C'est pour cela que Takedan me manipule. C'est un RP assez court qui a permis à Takedan de se débarasser de ce personnage pour en refaire un nouveau. Merci de votre lecture ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-generationx.perso.sfr.fr/
AuteurMessage

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: petite aventure au cirque (pv nayki) Aujourd'hui à 1:15
Revenir en haut Aller en bas

petite aventure au cirque (pv nayki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dreamland RPG :: Dreamland :: Zone 1 :: Circus attractions-